Le Parlement marocain dénonce une résolution européenne sur « l’utilisation des mineurs »

Le Parlement marocain a exprimé son "étonnement" et sa "déception" suite à "l'inscription d’un projet de résolution au Parlement européen sur une "utilisation des mineurs par les autorités marocaines dans la crise migratoire de Sebta".

Le Parlement marocain dénonce une résolution européenne sur « l’utilisation des mineurs »

Le 8 juin 2021 à 12h05

Modifié 8 juin 2021 à 13h29

Le Parlement marocain a exprimé son "étonnement" et sa "déception" suite à "l'inscription d’un projet de résolution au Parlement européen sur une "utilisation des mineurs par les autorités marocaines dans la crise migratoire de Sebta".

Dans une lettre adressée au Parlement européen, le président de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE, Chaoui Belassal, a affirmé que le différend entre le Maroc et l’Espagne est purement bilatéral.

« Nous ne voulons pas l’européaniser. Les tentatives d’implication par l’Espagne dans un conflit bilatéral, en exploitant la question de la migration, risque de compromettre non seulement notre longue tradition de coopération mais aussi nos engagements communs et la coopération mutuellement bénéfique du Maroc avec les pays européens », écrit le président de la CPM.

Dans une déclaration à la presse, le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a aussi énoncé une «tentative de détourner l’attention d’une crise politique terminée entre le Maroc et l’Espagne».

« Comme tout le monde sait, cette crise n’est pas liée à la migration mais à l’entrée en Espagne, de manière frauduleuse, d’un individu poursuivi par la justice espagnole, pour des crimes contre des victimes espagnoles », a-t-il expliqué.

« L’instrumentalisation de la question migratoire, et notamment de la question des mineurs non accompagnés dans ce contexte, s’apparente clairement à une manœuvre qui vise à européaniser une crise signalée », a souligné Habib El Malki.

« Je déplore l’exploitation d’un incident exceptionnel dans un partenariat où le Maroc joue un rôle exemplaire », a-t-il martelé.

De son côté, le bureau de la Chambre des conseillers a affirmé, dans un communiqué, que « l’inscription de ce projet de résolution au Parlement européen est un « déni des acquis communs engrangés par les relations entre le Maroc et l’Union européenne « .

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

S2M : Résultats semestriels S1 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.