Consommation électrique: décalage entre la conviction des Casablancais et la pratique

Plus de la moitié des Casablancais reconnaissent faire un usage inefficace des ressources énergétiques, mais nombreux d'entre eux sont sensibles à prendre en considération le critère d'économie d'énergie pour le choix de futurs équipements.

Consommation électrique: décalage entre la conviction des Casablancais et la pratique

Le 27 mai 2021 à 15h17

Modifié 27 mai 2021 à 17h22

Plus de la moitié des Casablancais reconnaissent faire un usage inefficace des ressources énergétiques, mais nombreux d'entre eux sont sensibles à prendre en considération le critère d'économie d'énergie pour le choix de futurs équipements.

La fondation Heinrich Böll Rabat a mené une étude qui permet de donner un aperçu sur le contexte national actuel pour le cas de l’énergie électrique, et de présenter la stratégie nationale d’Efficacité énergétique et ses applications sectorielles.

Réalisée par la professeure et ingénieure Touria Barradi, cette étude porte également sur un diagnostic des pratiques quotidiennes en termes de consommation électrique de deux groupes cible (citoyens et organisations de la société civile) de leur prédisposition à l’application de mesures d’efficacité énergétique et de leur attitude globale, vis-à-vis de la question. Et ce, à travers une enquête terrain menée à Casablanca, qui a porté sur 204 lieux, répartis entre appartements, maisons, villas et commerces.

Les résultats clés de l’enquête sont les suivants:
– Plus de 80% des personnes interviewées sont pour la rationalisation de la consommation et la mise en place des mesures d’efficacité énergétique,
– Plus de la moitié des citoyens interpellés reconnaissent faire un usage inefficace des ressources énergétiques,
– Chauffer l’eau grâce à l’énergie solaire, est une idée intéressante à laquelle adhère la majorité des foyers,
– De nombreux citoyens sont sensibles à prendre en compte le critère d’économie d’énergie, pour le choix des futurs équipements.

Par ailleurs, par catégorie de local, basé sur les appréciations des citoyens interviewés à propos de leurs consommations d’électricité, l’étude fait ressortir une bonne cohérence avec les niveaux d’éclairage naturel des locaux.

Un éclairage naturel suffisant réduit bien évidemment la consommation d’énergie nécessaire pour l’éclairage du local. La consommation liée à l’éclairage est plus faible quand le niveau d’éclairage naturel est plus important (maison, villa).

Concernant les équipements électroménagers, qui sont les plus nombreux à être utilisés dans les foyers (quel que soit la catégorie) que dans les locaux commerciaux, ils affichent une consommation prépondérante par rapport à toutes les autres composantes du parc d’équipements dans les maisons et villas. Quant à la valeur élevée perçue par les commerçants pour cette catégorie, elle serait liée essentiellement au besoin de la bonne conservation des produits et au bien-être de la clientèle.

Les proportions allouées aux postes de consommation de l’énergie électrique font ressortir un décalage entre la conviction de certains citoyens, soit ce qu’ils pensent consommer, et la réalité pratique, c’est à dire ce qu’ils consomment vraiment.

Ce sont les réfrigérateurs qui sont responsables de la grande partie de la consommation de l’énergie électrique dans les foyers (environ 45%) à cause notamment de leur fonctionnent permanent. Ils sont suivis, mais de loin, par l’éclairage et les postes de TV.

Les résultats de l’enquête, révèlent que les habitants des villas et maisons sont conscients de la consommation élevée de ces catégories précitées alors que les convictions à ce sujet des résidents des appartements méritent d’être réajustées, d’où un besoin d’information et de sensibilisation.

Timide introduction du solaire thermique dans les villas et maisons

Pour les foyers ou locaux commerciaux disposant d’eau chaude sanitaire, l’enquête s’est intéressée à la source de chauffage employée. Les résultats affichent que le solaire thermique semble s’être introduit «timidement» dans les logements de type villas et maisons, mais reste quasiment inexistant dans les appartements, que ce soit en mode d’installation «individuelle» ou «collective» (cas des immeubles). On identifie par ce constat un gisement conséquent pour les installations de chauffe-eau solaires dans les foyers.

Le recours aux panneaux solaires, notamment pour le chauffage de l’eau sanitaire, semble intéresser l’ensemble des foyers, quelque soit leur nature. Quant aux locaux commerciaux, le plus faible taux se justifie par le manque d’espace favorable à l’installation des panneaux solaires. De même que l’usage en serait limité au seul poste de l’éclairage, or les intermittences de la source solaire et le recours aux batteries de stockage, pourraient constituer un frein qui n’encourage pas les commerçants à investir dans cette solution.

La prédisposition des consommateurs pour investir dans l’éclairage économique est plus importante quand l’éclairage naturel est insuffisant et que la consommation de l’éclairage est élevée (cas des appartements et commerces..)

Les conditions de confort thermique semblent interpeller à des niveaux similaires, les différentes catégories de consommateurs. Les habitants des villas et maisons se trouvent en tête de liste, car ils sont en général mieux informés du bien-être que procurent l’isolation thermique et le double vitrage. Ils sont également les mieux aisés pour effectuer ces aménagements.

Enfin, la majorité des consommateurs ont choisi des subventions de l’Etat comme mode d’accompagnement financier aux projets d’efficacité énergétique.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Sonasid : Indicateurs du deuxième trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.