Vaccin : Dr Tayeb Hamdi préconise un espacement de 3 mois des deux doses d’AstraZeneca

Un espacement de 12 semaines des deux doses du vaccin AstraZeneca, au lieu de 4 semaines actuellement, s'avère opportun pour vacciner et protéger plus de personnes, estime le médecin chercheur en politiques et systèmes de santé, Dr Tayeb Hamdi.

Vaccin : Dr Tayeb Hamdi préconise un espacement de 3 mois des deux doses d’AstraZeneca

Le 20 mars 2021 à 15h07

Modifié 11 avril 2021 à 2h50

Un espacement de 12 semaines des deux doses du vaccin AstraZeneca, au lieu de 4 semaines actuellement, s'avère opportun pour vacciner et protéger plus de personnes, estime le médecin chercheur en politiques et systèmes de santé, Dr Tayeb Hamdi.

Dans une analyse consacrée aux « contraintes d’approvisionnement en vaccins: les défis et les solutions alternatives », ce médecin a appelé à ne vacciner que d’une seule dose les personnes qui ont déjà été infectées, 3 à 6 mois après la survenue de la maladie.

« Car cette première dose jouerait un rôle de rappel et permettra de booster une immunité déjà enclenchée par l’infection, ce qui permet de vacciner d’autres personnes prioritaires », a-t-il expliqué.

Cette approche aiderait à vacciner et protéger plus de populations dans des périodes plus courtes, tout en gagnant des doses qui serviraient à vacciner plus largement, a poursuivi Dr Hamdi.

Il souligne que face aux contraintes d’approvisionnement en vaccins, tous les pays sont amenés à chercher des solutions alternatives pour déjouer les risques liés à la pandémie, en attendant des immunités collectives.

Ces alternatives sont possibles grâce aux études qui ont montré que le vaccin d’AstraZeneca-Oxford est hautement efficace dès la première dose, une efficacité supérieure avec un espacement de 3 mois.

D’autres études ont conclu qu’une seule dose chez les personnes ayant déjà été infectées produit des anticorps de 10 à 45 fois plus, a-t-il argué, ajoutant que les recherches sont en cours vers l’espoir d’une seule dose des vaccins à base d’ARN messager et du vecteur viral.

(Avec MAP)

>> Lire Aussi : Doutes sur l’efficacité du vaccin AstraZeneca : Les précisions du Dr Tayeb Hamdi

A lire aussi


Rachi Guerraoui, Polytechnique Lausanne : Le Maroc doit investir dans la Blockchain

INTERVIEW. Professeur d’Informatique à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), Rachid Guerraoui nous explique sa vision des monnaies numériques et pense qu’un contrôle souverain permettrait de les développer de façon stable. Pour le professeur maroco-suisse, les avancées financières permises par la blockchain sont inarrêtables et boosteront les échanges financiers et leur transparence.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

S2M : indicateurs financiers du 3ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.