Affaire de Figuig: les fermiers lésés s’organisent pour défendre leurs droits

Des activistes figuiguis décident d'intervenir sur les plans juridique, financier et moral, pour aider les exploitants chassés de leurs terres, suite aux revendications algériennes. Une manifestation sera organisée jeudi 18 mars, dernier délai pour évacuer les lieux. 

Affaire de Figuig: les fermiers lésés s’organisent pour défendre leurs droits

Le 16 mars 2021 à 14h10

Modifié 11 avril 2021 à 2h50

Des activistes figuiguis décident d'intervenir sur les plans juridique, financier et moral, pour aider les exploitants chassés de leurs terres, suite aux revendications algériennes. Une manifestation sera organisée jeudi 18 mars, dernier délai pour évacuer les lieux. 

A la suite de revendications algériennes, une trentaine de fermiers marocains sont contraints de quitter, avant le 18 mars 2021, leurs terres à Figuig, précisément dans la zone « El Arja », à 7 km de Ksar Oulad Slimane. A quelques jours de l’expiration du délai, les victimes décident de s’organiser afin de défendre leurs droits. 

Selon un communiqué signé par « le comité préparatoire pour la Coordination des Figuiguis en Amérique du Nord », 94 activistes figuiguis de différentes villes et pays se sont réunis dimanche 14 mars, dans le but de structurer leurs actions.

Ces participants, qui se trouvent à Figuig, Oujda, Meknès, Rabat, Casablanca ou encore à l’étranger (France, Italie, Etats-Unis, Canada, etc.), ont tous exprimé leur soutien à l’égard de « toutes formes de protestations mises en place par les militants de Figuig, y compris les manifestations et les sit-in », indique le communiqué. 

Selon ce dernier, de nombreuses décisions ont été prises pour agir dans le cadre de cette affaire qui émeut la région et déstabilise les fermiers démunis ainsi que leurs familles. 

Pour réagir, il a été décidé de créer une commission juridique chargée d’étudier et d’analyser les accords et protocoles internationaux relatifs aux frontières, ainsi que les pratiques en droit international, mais aussi de rassembler et d’étudier tous les documents des personnes lésées. 

L’objectif étant d’établir une stratégie pour se diriger vers les instances et institutions internationales compétentes. 

Il a été en outre décidé de faire appel à un huissier de justice pour recenser les biens et délimiter les terres des personnes lésées. 

Ces dernières pourront également bénéficier de l’aide financière et morale de la commission de soutien qui sera également créée. 

Elle sera notamment chargée de faire connaître à ces habitants leurs droits, de les encadrer mais aussi de rouvrir la discussion au sujet de l’association créée au début des années 2000, pour récupérer les terres volées. 

Quant aux actions imminentes, il a été décidé, dans le cadre de cette réunion, de mettre en place des “moyens de protestation d’urgence”. Parmi lesquels, la création d’une commission locale de coordination, l’interpellation des autorités pour expliquer toutes les données relatives aux accords et aux frontières et la prise de contact avec le gouvernement, les partis politiques ainsi que les médias nationaux et internationaux, mais aussi l’organisation d’une manifestation le 18 mars 2021, à Figuig et dans d’autres villes, en fonction des conditions sanitaires. 

Selon le communiqué, l’idée d’organiser une « marche rouge », similaire à la Marche verte de 1975 n’est pas écartée. 

Enfin, des commissions locales seront créées dans diverses villes du Royaume (Figuig, Oujda, Rabat et Casablanca) et à l’étranger (France, Amérique du Nord). Une commission élargie sera composée de 4 membres représentant chacune de ces commissions locales.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Mutandis – Résultats Annuels 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.