Lydec: 331 MDH pour l’assainissement liquide à Errahma et Hay Hassani

Un budget de 331 millions de DH a été alloué à la mise en place d'un système d'assainissement liquide au niveau de la route nationale n°1 (RN1) pour protéger cet axe routier et les zones d’Errahma et de Hay Hassani contre les débordements intenses.

Lydec: 331 MDH pour l’assainissement liquide à Errahma et Hay Hassani

Le 13 octobre 2020 à 9h36

Modifié 10 avril 2021 à 22h57

Un budget de 331 millions de DH a été alloué à la mise en place d'un système d'assainissement liquide au niveau de la route nationale n°1 (RN1) pour protéger cet axe routier et les zones d’Errahma et de Hay Hassani contre les débordements intenses.

Quelque 77 millions de DH sont alloués au financement des travaux d’assainissement des eaux usées, alors qu’une enveloppe de 254 millions est destinée aux travaux d’assainissement des eaux pluviales, précise Lydec, opérateur d'eau et d'électricité dans le Grand Casablanca, dans un communiqué.

Le projet est réalisé en 7 lots distincts dont 4 portant sur l’assainissement des eaux usées et 3 sur l’évacuation des eaux pluviales. Les travaux ont démarré par la construction d’une station de pompage des eaux usées d’une capacité de 200 litres/s, d’une galerie souterraine d’une longueur de 3,4 km et d’une conduite de 410 mètres linéaires.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement des projets d’urbanisation au niveau des zones d’Errahma et de Hay Hassani et de la lutte contre les débordements au niveau de la Route Nationale n°1 (RN1) et du quartier Lissasfa, poursuit le communiqué.

Fin 2018, la Lydec a lancé le projet de mise en place d’un système d’assainissement des eaux usées et pluviales de ces zones. L’objectif est de protéger cette partie de Casablanca contre les inondations, mais aussi de collecter les eaux usées des lotissements en cours d’aménagement et ceux à venir et les acheminer jusqu’aux réseaux existants.

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Zine El Abidine Charafeddine : “Le capital culturel local de Dakhla est immensément riche et nous voulons le montrer et le partager avec tous”(2/2)

Tout le monde connaît aujourd'hui les atouts balnéaires de Dakhla, la perle du Sud. Beaucoup moins soupçonnent son potentiel pour devenir une destination culturelle de premier choix. Dans cette deuxième et dernière partie de notre échange, Zine El Abidine Charafeddine, président de l’Association pour l’animation culturelle et artistique dans les provinces du Sud, évoque les ambitions et les perspectives de développement de Dakhla dans les domaines culturel et touristique.

Laâyoune. L'exception naturelle en trois lieux mémorables (2/2)

Tourisme culturel, patrimonial, historique ou encore, pour les plus experts, archéologique, la province de Laâyoune se prête aussi au tourisme naturaliste. Dans cette immensité désertique aride, l’humidité à certains endroits, le tracé atypique de certains oueds et toutes les retenues d’eau qui parsèment ce territoire ont forgé des paysages où se mêlent le bleu de l’eau et le rouge du sable. Trois lieux en particulier illustrent cette exception naturelle (Suite et fin).

Communication financière

Aradei Capital: Rachat des Participations des Minoritaires de Akdital Immo

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.