OCP stabilise son chiffre d’affaires au 1er trimestre 2020

La baisse des cours à l'international a été compensée par l'augmentation des volumes, OCP étant resté opérationnel malgré la situation sanitaire. La rentabilité a baissé à cause du recul des prix.

OCP stabilise son chiffre d’affaires au 1er trimestre 2020

Le 29 mai 2020 à 9h41

Modifié 10 avril 2021 à 22h38

La baisse des cours à l'international a été compensée par l'augmentation des volumes, OCP étant resté opérationnel malgré la situation sanitaire. La rentabilité a baissé à cause du recul des prix.

Voici les principaux indicateurs d’OCP au 1er trimestre :

– Le Chiffre d’affaires a atteint 12.270 millions de dirhams contre 12.422 millions un an auparavant.

– L’EBITDA s’est établi à 3.329 millions de dirhams, en baisse (-22%) par rapport à 4 287 millions de dirhams enregistrés au premier trimestre 2019.

– La marge d’EBITDA s’est élevée à 27%.

– Les dépenses d’investissement ont atteint 2.125 millions de dirhams.

Le groupe explique que grâce aux mesures instaurées pour assurer un environnement de travail sécurisé pour ses employés sur tous ses sites, il a pu maintenir un rythme d’opérations régulier malgré la crise sanitaire du Covid-19, sans interruption ni impact direct sur la production.

Le Chiffre d’affaires a été soutenu par de forts volumes à l’export. Il a été atténué par la baisse des prix par rapport au premier trimestre 2019. Par rapport au quatrième trimestre 2019 en revanche, le Chiffre d’affaires a augmenté de 5%, principalement en raison de volumes de ventes plus élevés et d’une légère reprise des prix au début de l’année grâce à une hausse de la demande.

Le groupe signale que les fondamentaux du marché se sont légèrement améliorés au début de l’année, avec une demande plus élevée dans la plupart des régions et des prix en légère hausse par rapport à fin 2019.

La marge brute s’est établie à 7 539 millions de dirhams, contre 8 372 millions de dirhams au premier trimestre de l’exercice précédent, entraînant une baisse du taux de marge à 61% par rapport à 67% à fin mars 2019. Ce recul est principalement dû à la baisse des prix des engrais, qui n’a été que partiellement compensée par la baisse des prix du soufre et de l’ammoniac.

OCP a néanmoins réussi à maintenir une forte marge d’EBITDA à 27%. Par rapport au quatrième trimestre 2019, l’EBITDA a augmenté de 48%, grâce à la hausse des volumes de vente et à l’amélioration des prix des engrais.

Par ailleurs, le groupe a identifié de nouvelles opportunités de réduction des dépenses opérationnelles.

A lire aussi


Rachi Guerraoui, Polytechnique Lausanne : Le Maroc doit investir dans la Blockchain

INTERVIEW. Professeur d’Informatique à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), Rachid Guerraoui nous explique sa vision des monnaies numériques et pense qu’un contrôle souverain permettrait de les développer de façon stable. Pour le professeur maroco-suisse, les avancées financières permises par la blockchain sont inarrêtables et boosteront les échanges financiers et leur transparence.

Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : comptes et résultats semestriels 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.