Concentrations records de gaz à effet de serre entre 2015 et 2019

Les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère ont grimpé à des niveaux historiques, verrouillant la trajectoire de réchauffement pour plusieurs générations à venir, souligne l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Concentrations records de gaz à effet de serre entre 2015 et 2019

Le 23 septembre 2019 à 10h14

Modifié 11 avril 2021 à 2h43

Les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère ont grimpé à des niveaux historiques, verrouillant la trajectoire de réchauffement pour plusieurs générations à venir, souligne l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

"Les symptômes et les effets du changement climatique, élévation du niveau de la mer, perte de glace et conditions météorologiques extrêmes notamment, se sont accentués entre 2015 et 2019", révèle un nouveau rapport de l'OMM, notant que cette période de cinq ans est bien partie pour être la plus chaude jamais enregistrée.

Le rapport de l’OMM sur l’état du climat mondial pendant la période 2015–2019, publié à l'occasion du Sommet Action Climat, organisé par le secrétaire général de l’ONU, indique que la température moyenne de la planète a augmenté de 1,1°C depuis l’époque préindustrielle, et de 0,2 °C depuis la période 2011–2015.

Cette déclaration sur le climat, dont la période de référence se termine en juillet 2019, a été publiée dans le cadre d’un rapport de synthèse de haut niveau intitulé "United in Science" (Unis dans l’action scientifique), élaboré par des institutions scientifiques de renom sous les auspices du Groupe scientifique consultatif sur le climat du Sommet Action Climat 2019 de l’ONU, précise un communiqué de l'OMM.

Ce rapport présente un bilan unifié de l’état du système Terre, en proie à l’influence grandissante du changement climatique, des réponses apportées par l’humanité à ce stade et des modifications que pourrait connaître le climat de la planète dans le futur. Il souligne qu’il est urgent de mobiliser une action climatique ambitieuse pour limiter les conséquences potentiellement irréversibles, et explique les possibilités qui existent en la matière.

Un rapport parallèle de l’OMM sur les concentrations de gaz à effet de serre montre que les concentrations de dioxyde de carbone (CO2) et des autres principaux gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont continuellement augmenté pendant la période 2015–2019 pour atteindre de nouveaux pics, les taux de croissance des concentrations de CO2 étant supérieurs de près de 20% à ceux relevés au cours de la période quinquennale précédente.

Le CO2 persiste pendant des siècles dans l’atmosphère et encore plus longtemps dans l’océan. Les premières données pour 2019 issues d’un sous-ensemble de sites d’observation des gaz à effet de serre indiquent que les concentrations mondiales de CO2 pourraient atteindre, voire dépasser 410 parties par million (ppm) d’ici à la fin de 2019.

(Avec agences)

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Maroc Leasing: Indicateurs d’activité du T4 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.