χ

Les retombées économiques de la COP sur Marrakech estimées entre 60 et 100 M$

La 22ème conférence des parties a permis aux professionnels de Marrakech et du Maroc de tirer profit de cet événement qui a réuni 50.000 visiteurs nationaux et étrangers. Les estimations des professionnels au sujet des retombées économiques immédiates et à très court terme font état d’une fourchette comprise entre 60 et 100 M$ de recettes sans compter les fruits d’une visibilité inespérée pour toute l’industrie touristique du pays.

Les retombées économiques de la COP sur Marrakech estimées entre 60 et 100 M$

Le 22 novembre 2016 à 17h09

Modifié 22 novembre 2016 à 17h09

La 22ème conférence des parties a permis aux professionnels de Marrakech et du Maroc de tirer profit de cet événement qui a réuni 50.000 visiteurs nationaux et étrangers. Les estimations des professionnels au sujet des retombées économiques immédiates et à très court terme font état d’une fourchette comprise entre 60 et 100 M$ de recettes sans compter les fruits d’une visibilité inespérée pour toute l’industrie touristique du pays.

Après quinze jours d’intenses activités liées à la tenue de la COP22, la ville ocre a retrouvé le calme caractérisant la basse saison de novembre, qui précède le retour des touristes pour les fêtes de fin d’année.

L’événement a permis aux habitants d’hériter d’une ville aux infrastructures rénovées, mais surtout de faire travailler les corps de métier liés à l’hôtellerie, la restauration et le transport.

Quelques jours après la fin de la COP22, le chiffre d’affaires généré par l’accueil des dizaines de milliers de visiteurs étrangers ou marocains n’est pas encore connu, mais il s’annonce exceptionnel dans un contexte de morosité touristique.

Malgré nos tentatives d’obtenir une estimation officielle des retombées économiques pour la 1ère destination touristique du Maroc, aucun de nos interlocuteurs habituels (ONMT, CRT de Marrakech, ministère du Tourisme, Observatoire du tourisme, cellule de communication de la COP22…) n’a été en mesure de le fournir.

Selon Hamid Bentahar, président du CRT de Marrakech, joint par Médias24, il faudra attendre fin décembre pour se prononcer après avoir compilé les nombreuses recettes (hôtels, restauration, transport, bazars…).

"Il est trop tôt pour livrer un chiffre précis, mais ce qui est sûr, c’est que notre ville n’a jamais connu une activité aussi intense. Pendant toute la durée de la COP22, la majorité des hôtels a réalisé un taux d’occupation compris entre 80 et 100% et lors de la clôture, les avions étaient tous complets."

"La COP a permis de développer une activité économique qui restera dans les annales historiques de Marrakech. De plus, cette affluence sans précédent nous a fait franchir un nouveau palier en termes de rayonnement et une visibilité pour l’avenir extrêmement qualitative", précise Bentahar.

Refusant de spéculer avant d’avoir accès à l’ensemble des remontées secteur par secteur, il n’écarte pas le fait que les recettes atteindront certainement plusieurs dizaines de millions de dollars.

Tout comme son collègue, Abdelatif Abouricha, directeur de la communication du CRT de la ville ocre, préfère ne pas avancer de chiffres, mais nous déclare que les retombées immédiates seront énormes.

"C’est du jamais vu de mémoire de professionnel du tourisme, car en termes d’affluence, cet événement dépasse le congrès de General Motors qui avait réuni 20.000 visiteurs en 2000. Attendons la publication officielle des recettes générées, mais vous pouvez vous faire une idée générale en calculant le chiffre d’affaires moyen des établissements hôteliers classés", suggère-t-il.

Afin d’y arriver, nous avons pris pour base de calcul les 45 hôtels 4 étoiles que compte Marrakech, les 25 cinq étoiles et les 12 de luxe qui disposent chacun en moyenne de 200 chambres et suites.

Sachant que le prix (a minima pour la COP) d’une chambre était respectivement de 1.200 DH, 2.000 DH et 3.000 DH, nous sommes arrivés à un chiffre total de 34 millions de dollars pour une durée de douze nuits.

A ces recettes, il faudra bien évidemment ajouter celles engrangées par les centaines d’établissements d’hébergement (1 étoile, 2 étoiles, maisons d’hôtes, appartements).

En comptabilisant (encore a minima), le prix moyen (4.000 DH) des billets d’avion payés à la RAM pour 15.000 voyageurs sur les 20.000 étrangers reçus au Maroc, le chiffre d’affaires de la compagnie est de 6 millions de dollars.

En cumulant uniquement les frais d’hébergement et d’avion (hors compagnies étrangères et nombreux jets privés), le chiffre d’affaires minimal est déjà de 40 M$, soit 400 millions de dirhams.

A ce montant, il conviendra d’ajouter les frais de bouche (15.000 repas par jour sur le site de la COP sans compter ceux servis dans les nombreux restaurants de la ville), le prix des milliers de courses quotidiennes en taxi, les locations de bus ou de voiture, les ventes d’artisanat dans les bazars de la ville. Au total, le chiffre d’affaires minimal sera donc d’une soixantaine de millions de dollars.

Un membre de la Confédération nationale du tourisme (CNT), requérant l’anonymat, avance que le chiffre d’affaires total sera compris entre 80 et 100 M$, soit l’équivalent d’un milliard de DH. Et ce, sans compter les retombées à très court terme pour la fin d’année.

"Cet événement qui s’est déroulé sans anicroche est tout simplement une bénédiction pour le Maroc qui a beaucoup souffert de la conjoncture mondiale et des amalgames. Le plus important n’est pas le chiffre d’affaires généré, même s’il va mettre du baume au cœur des professionnels qui n’ont pas été soutenus par le gouvernement précédent. L’essentiel est que cette dynamique nous permettra de renouer avec une vraie croissance en 2017. L’effet COP22 est d’ores et déjà là, car les réservations pour les fêtes de fin d’année s’annoncent exceptionnelles", conclut notre source. 

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS - Activité 2ème trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.