Round-up. Les grands projets sino-marocains au Maroc et en Afrique

La visite royale à Pékin a permis la signature de nombreux accords dans le cadre du nouveau partenariat stratégique. Tour d’horizon des investissements qui vont faire de la Chine un acteur important du développement marocain.

Round-up. Les grands projets sino-marocains au Maroc et en Afrique

Le 13 mai 2016 à 15h44

Modifié 13 mai 2016 à 15h44

La visite royale à Pékin a permis la signature de nombreux accords dans le cadre du nouveau partenariat stratégique. Tour d’horizon des investissements qui vont faire de la Chine un acteur important du développement marocain.

Les 30 conventions public-public et public-privé signées ont balisé le terrain aux entreprises chinoises pour qu'elles s'implantent davantage au Maroc et qu’elles fassent du Royaume un tremplin de développement de leurs activités vers l’Afrique.

Solaire et hydrique, fer de lance des investissements chinois au Maroc

La construction des centrales Noor, qui positionne le Maroc comme le premier producteur d’énergie solaire au monde, a attiré l’attention des producteurs chinois de cellules et de panneaux solaires.

1-Le groupe Hareon Solar Energy a décidé d’investir 1,17 MMDH dans la construction d’une usine qui produira 160 MW de modules photovoltaïques et 160 MW de cellules photovoltaïques en 4 phases.

L’entreprise chinoise opérera au Maroc et en Afrique, avec le concours marocain de la société d’investissement énergétique (SIE) et Jet Contractors, spécialisé dans le bâtiment, la construction et les énergies renouvelables.

2-Le groupe chinois Linuo Paradigma, qui est le leader mondial dans la fabrication des chauffe-eau solaires, investira 96 millions de DH pour édifier une unité industrielle d’une capacité de production de 50 millions de chauffe-eau solaires par an, destinés au marché marocain et africain.

Pour son financement, Linuo Paradigma s’est associée à la SIE et au marocain Cap Holding, pour la distribution. Les clients marocains et africains de ces chauffe-eau solaires auront accès à des financements d'"Attijariwafa bank, qui mettra son réseau marocain et africain à contribution".

3-Le Maroc et l’entreprise China Harbour Engineering  se sont associés pour finaliser le projet marocain de création d’un réseau de 500 km, qui doit transférer une partie des eaux du nord vers le sud du pays.

4-L’Office national de l’électricité et de l’eau potable et la société Sepco III Electric Power Construction réaliseront des études communes, pour étendre et maintenir la centrale thermique de Jerada.

Hormis ces projets relatifs à l’énergie solaire ou hydrique, le gouvernement et les entreprises chinoises vont créer au Maroc des zones industrielles pour fournir les marchés marocains et africains.

Développement de zones industrielles et logistiques au Maroc

Des aménageurs et des développeurs chinois vont promouvoir, orienter et faciliter des projets de création de parcs industriels au Maroc. La Chine financera leur construction et leur exploitation.

5-Un parc industriel et résidentiel sera créé dans la région de Tanger, grâce à un accord de partenariat signé entre les autorités marocaines et le groupe chinois Haite, qui opère dans l’aviation civile et militaire, les pièces aéronautiques, l’énergie, les mines ou encore l’assurance et immobilier.

6-Le groupe Haite a a signé un memorandum avec Morocco-China International et BMCE Bank of Africa, pour créer un autre parc industriel sino-marocain, grâce à un fonds d’investissement d’un milliard de dollars.

Cet investissement permettra de financer plusieurs secteurs porteurs, comme l’aéronautique, des parcs industriels et des infrastructures, le secteur financier, avec la création d’une société de gestion de fonds et le renforcement du partenariat dans les domaines de l’assurance Vie en Chine, du leasing d’avions, ainsi qu’un partenariat pour créer une banque dédiée aux nouvelles technologies en Chine.

7-Le fabricant de bus Yangtse, la Société d’investissement énergétique (SIE) et la Banque Centrale Populaire (en tant que financeur) vont mettre en place une unité de fabrication de bus électriques au Maroc. Cette usine, qui nécessitera 1,2 MMDH d’investissement, fabriquera des bus électriques de dernière génération.

8-La Société nationale de transport et de la Logistique (SNTL) s’est associée au groupe Sichuan Huatie Hi-Tech Construction Engineering pour développer un hub industriel et logistique, destiné à fabriquer des pièces de rechange ferroviaire, automobile et aéronautique destiné au marché marocain et à l’export

9-Anouar Invest a signé un accord tripartite avec la banque chinoise Industrial and Commercial bank of China (ICBC) et la BMCE pour financer la construction de sa cimenterie de Settat, d'une capacité de 2,2 millions de tonnes. Cet accord permettra de boucler le financement du projet et de lancer les travaux de construction au deuxième semestre 2016, pour une mise en service en 2019.

La création de ces zones de coopération économique et industrielle, pendant des zones économiques spéciales chinoises dont la Chine exporte le modèle, ont pour vocation de soutenir l’internationalisation de ses entreprises au Maroc mais aussi en Afrique

Booster les investissements sino-marocains vers l’Afrique

Afin d’encourager l’investissement et la finance chinoise au Maroc, un accord de coopération a été signé entre le  gouvernement marocain et la Banque industrielle et commerciale de Chine (ICBC).

10-China Africa Development Fund (CAD Fund) et Attijariwafa Bank se sont engagés à accompagner le développement des entreprises africaines, en complétant l’offre marocaine existante de crédit et en ouvrant de nouvelles perspectives pour des investissements maroco-chinois sur le continent africain.

11-Le fonds chinois de développement africain a signé un accord avec la BMCE Bank of Africa, pour financer des projets de développement en Afrique dans les secteurs-cibles du Fonds, et investir sur les marchés de la dette publique et privée en Afrique.

12-Le memorandum signé entre le Maroc et la société China Harbour engineering company LTD prévoit de développer des zones logistiques en Afrique. Cette association combinera le savoir-faire des deux pays et profitera de l’expérience marocaine pour livrer des plateformes logistiques clé en main.

13-Une convention relative à l’e-commerce transfrontalier Chine-Afrique entre CLEVY CHINA, SNTL et Attijariwafa Bank a également été signée.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

TAQA Morocco : Résultats du 1er trimestre 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.