χ

La loi de Finances 2014 exécutée conformément aux prévisions

La loi de Finances au titre de l'exercice 2014 est exécutée conformément aux prévisions, et ce sur plusieurs plans, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid. Les indicateurs tels que le déficit budgétaire, l’investissement public ou le taux d’endettement s’améliorent.  

La loi de Finances 2014 exécutée conformément aux prévisions

Le 19 septembre 2014 à 14h12

Modifié 19 septembre 2014 à 14h12

La loi de Finances au titre de l'exercice 2014 est exécutée conformément aux prévisions, et ce sur plusieurs plans, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid. Les indicateurs tels que le déficit budgétaire, l’investissement public ou le taux d’endettement s’améliorent.  

Cette loi est exécutée comme prévu que ce soit au niveau de la masse salariale, des dépenses de fonctionnement, des dépenses de compensation, qui ont reculé de 16% par rapport à 2013, ou au niveau de l'accélération de la cadence de réalisation des investissements arrêtés à 180 milliards de DH, a indiqué M. Boussaid qui présentait un exposé sur les étapes d'élaboration et les grandes lignes du projet de loi de Finances 2015 lors du conseil du gouvernement, réuni sous la présidence du chef de gouvernement Abdelilah Benkirane. Par conséquent, "notre pays pourra gagner le pari de la maîtrise du déficit, fixé à 4,9% pour 2014 et 4,3% pour 2015, et progresser en matière de maîtrise de l'endettement", a-t-il précisé.

La cadence d'aggravation d'endettement se ralentirait durant l'année en cours, pour aboutir à sa stabilisation durant l'année prochaine, a-t-il ajouté.
Le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi a indiqué, lors d'un point de presse à l'issue du Conseil, que le ministre a également évoqué l'opération d'élaboration du projet de loi de Finances 2015, qui a été lancée par la généralisation de la note de cadrage adressée par le chef du gouvernement à tous les départements du gouvernement et le travail des commissions sectorielles durant les deux premières semaines du mois de septembre.

Il a également fait savoir que le projet a été débattu dans le cadre d'un séminaire intergouvernemental, à la lumière des deux discours du Roi Mohammed VI appelant à l'examen de la question de la répartition inéquitable de la richesse et à mettre en place les mécanismes permettant au Maroc d'accéder au rang des pays émergents, à travers la bonne gouvernance, la moralisation de la vie publique, l'amélioration du climat des affaires, l'augmentation des investissements et la réforme des systèmes de formation.

M. Boussaid a aussi présenté les grandes lignes du PLF 2015 qui intéressent l'investissement et l'appui à l'entreprise, l'accélération des réformes et l'application de la constitution, la consolidation de la cohésion sociale et la promotion du travail, ainsi que la poursuite des efforts pour une bonne maîtrise des équilibres macro-économiques.

(MAP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SNEP : INDICATEURS TRIMESTRIELS AU 30 SEPTEMBRE 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Séminaire sur le dispositif de généralisation de la couverture médicale au profit des agriculteurs
Smart City Casablanca Symposium