χ

Marocains et Européens à nouveau réunis au sujet du djihadisme le 10 juillet

Des sources de presse espagnoles indiquent ce mardi 10 juin 2014 que Rabat et plusieurs pays de l’Union européenne ont convenu d’une nouvelle réunion au sujet de la menace djihadiste qui devrait se tenir le 10 juillet prochain. Une précédente réunion sur le même sujet s’était tenue à Bruxelles le 8 mai dernier. La réunion prévue le 10 juillet doit se tenir avec uniquement le Maroc comme pays non-européen, notamment en raison de l’importance prise par la filière djihadiste marocaine en Syrie et le fait que de nombreux jeunes européens partis combattre dans la guerre civile syrienne sont d’origine marocaine ou détiennent la double nationalité. Une filière maroco-espagnole a notamment été démantelée au début de cette année. Une réunion préparatoire à celle du 10 juillet est prévue à Rabat dès la semaine prochaine. Le mois dernier à Tanger lors d’une réunion de responsables de la sécurité et du renseignement et d’experts académiques, le nombre de Marocains parti combattre en Syrie a été estimé «supérieur à un millier» avec un chiffre de près de 35.000 étrangers combattants dans la guerre civile syrienne tant du côté de l’opposition islamiste et laïque que du côté des forces pro-régime de Damas (Hizbollah libanais et pasdarans iraniens notamment). Sur le front de l’actualité djihadiste, ces dernières semaines ont notamment été marquées par la fusillade au musée juif de Bruxelles par une jeune Français d’origine maghrébine et la prise de Mossoul en Irak lundi par les forces de l’EIIL, l’Etat islamique en Irak et au Levant qui vise à l’établissement un Etat indépendant  couvrant l’est de la Syrie et le nord-ouest irakien. A Tanger, le vendredi 6 juin dernier selon des témoignages de presse,  des militants salafistes ont scandé des slogans contre l’imam Fizazi à la fin de la prière à la mosquée saoudienne de Casabarata. Ancien militant salafiste radical, Mohamed Fizazi appelle les jeunes Marocains à ne pas prendre part à la guerre civile en Syrie et recommande à ceux qui s’y trouvent de «rentrer au pays et d’y purger une peine de prison».  

Marocains et Européens à nouveau réunis au sujet du djihadisme le 10 juillet

Le 10 juin 2014 à 20h12

Modifié 10 juin 2014 à 20h12

Des sources de presse espagnoles indiquent ce mardi 10 juin 2014 que Rabat et plusieurs pays de l’Union européenne ont convenu d’une nouvelle réunion au sujet de la menace djihadiste qui devrait se tenir le 10 juillet prochain. Une précédente réunion sur le même sujet s’était tenue à Bruxelles le 8 mai dernier. La réunion prévue le 10 juillet doit se tenir avec uniquement le Maroc comme pays non-européen, notamment en raison de l’importance prise par la filière djihadiste marocaine en Syrie et le fait que de nombreux jeunes européens partis combattre dans la guerre civile syrienne sont d’origine marocaine ou détiennent la double nationalité. Une filière maroco-espagnole a notamment été démantelée au début de cette année. Une réunion préparatoire à celle du 10 juillet est prévue à Rabat dès la semaine prochaine. Le mois dernier à Tanger lors d’une réunion de responsables de la sécurité et du renseignement et d’experts académiques, le nombre de Marocains parti combattre en Syrie a été estimé «supérieur à un millier» avec un chiffre de près de 35.000 étrangers combattants dans la guerre civile syrienne tant du côté de l’opposition islamiste et laïque que du côté des forces pro-régime de Damas (Hizbollah libanais et pasdarans iraniens notamment). Sur le front de l’actualité djihadiste, ces dernières semaines ont notamment été marquées par la fusillade au musée juif de Bruxelles par une jeune Français d’origine maghrébine et la prise de Mossoul en Irak lundi par les forces de l’EIIL, l’Etat islamique en Irak et au Levant qui vise à l’établissement un Etat indépendant  couvrant l’est de la Syrie et le nord-ouest irakien. A Tanger, le vendredi 6 juin dernier selon des témoignages de presse,  des militants salafistes ont scandé des slogans contre l’imam Fizazi à la fin de la prière à la mosquée saoudienne de Casabarata. Ancien militant salafiste radical, Mohamed Fizazi appelle les jeunes Marocains à ne pas prendre part à la guerre civile en Syrie et recommande à ceux qui s’y trouvent de «rentrer au pays et d’y purger une peine de prison».  

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Extrait du Prospectus visé par l’AMMC relatif à l’augmentation de capital d’Atlanta au titre de la fusion-absorption de Sanad.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.