χ

Les pays du Golfe champions des achats d’armement en 2013

Les achats d’armes des Etats du Golfe ont connu une hausse de 23% entre les périodes 2004-2008 et 2009-2013, indique un communiqué du Sipri, le Stockholm international peace research institute publié ce lundi 17 mars.  

Les pays du Golfe champions des achats d’armement en 2013

Le 17 mars 2014 à 10h53

Modifié 11 avril 2021 à 2h35

Les achats d’armes des Etats du Golfe ont connu une hausse de 23% entre les périodes 2004-2008 et 2009-2013, indique un communiqué du Sipri, le Stockholm international peace research institute publié ce lundi 17 mars.  

Les seuls 6 Etats-membres du Conseil de coopération de Golfe ont représenté 52% des achats d’armes au Moyen-Orient en 2013 sachant que la région compte des poids lourds militaires tels que la Turquie, l’Egypte, Israël ou l’Irak et l’Iran.

En 2013, l’Arabie saoudite est devenue le 5e acheteur d’armes au monde avec un budget militaire de près de 55 milliards de dollars. Ryad était au 18e rang en 2008.

Les Etats-Unis ont fourni 45% des achats d’armes des pays du CCG, suivis par la France, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la Chine. Au niveau mondial, la Russie est deuxième. Du côté des ventes chinoises, pour la première fois, Pékin a pu vendre des systèmes de surveillance électroniques à un pays-membre de l’Otan, la Turquie.

A noter que les achats d’armes européens ont baissé de 23% entre 2004-2008 et 2009-2013 et que sur la période 2009-2013, 10 pays ont reçu un total de 16 sous-marins dont la moitié, huit, ont été livrés par la seule Allemagne dont 2 pour l’Algérie.

Selon Pieter Wezeman du Sipri interrogé par Médias 24, «l’Algérie a beaucoup dépensé depuis les années 2000 car la décennie de la guerre civile pendant les années 1990 ne lui a pas permis de débloquer toutes les ressources financières dans ce sens.» Dans le même temps, ajoute M. Wezeman, «l’Algérie dépense beaucoup durant ces années 2010 pour compenser, faire face au chaos à ses frontières libyennes et maliennes et satisfaire les demandes des militaires qui ont moins d’influence politique».

En 2013, le budget militaire algérien est légèrement supérieur à 12 milliards de dollars pratiquement équivalent à celui d’Israël. Celui du Maroc atteint les 3,4 milliards de dollars.

Sur la période 2009-2013, le Brésil avec une commande de … 2.044 blindés à l’Italie, la Corée du Sud (8e importateur mondial en 2013) et l’Australie (+83% en dépenses) figurent également parmi les Etats qui ont le plus accru leurs achats d’armements par rapport à la période comparative précédente.  En Afrique subsaharienne, le Soudan à lui seul totalise … 17% du total des achats de toute la sous-région. Le rapport complet du Sipri sur les ventes et achats d’armes en 2013 doit être rendu public le mois prochain.

Transparency international a commencé à publier ses premières études sur la corruption dans le domaine de l’armement. Selon Pieter Wezeman, «le fait que le secteur peut invoquer le secret de l’information favorise la corruption dans un secteur qui brasse des centaines de milliards de dollars chaque année».
 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium Du Maroc : Indicateurs Trimestriels T4 - 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.