Loi sur les cliniques privées : « l’intifada » de la CDT

Mardi 21 janvier, le délai prévu pour commenter l’avant-projet de loi sur le site du SGG arrivera à son terme. La CDT s’indigne et appelle les Marocains à s’exprimer massivement pour bloquer son processus.  

Loi sur les cliniques privées : « l’intifada » de la CDT

Le 20 janvier 2014 à 18h25

Modifié 11 avril 2021 à 2h35

Mardi 21 janvier, le délai prévu pour commenter l’avant-projet de loi sur le site du SGG arrivera à son terme. La CDT s’indigne et appelle les Marocains à s’exprimer massivement pour bloquer son processus.  

La CDT et le ministère de la Santé sont à couteaux tirés. Le syndicat appelle à une « intifada » lancée par le Front national pour la défense du droit à l’accès à la santé.

Dans un communiqué publié sur son site, la CDT santé s’oppose fermement à la loi 10-94 relative à l’exercice de la médecine et qui prévoit l’ouverture du capital des cliniques aux capitaux privés.

La confédération appelle les citoyens à « s’opposer à la campagne dangereuse et préméditée à travers laquelle le ministre vise à vendre le secteur, en permettant aux sociétés de commercer avec la santé publique. »

Le syndicat estime que la question concerne principalement les citoyens et la société civile, plus que les professionnels de la santé eux-mêmes, car, toujours selon la CDT, cette loi porte atteinte à l’équité et au droit à la santé pour tous, car seulement 35% des Marocains ont accès à l’assurance maladie. De ce fait, la majorité sera dans l’incapacité de régler les dépenses de soins que leurs imposeront les sociétés commerciales.

De ce fait, la CDT appelle les fonctionnaires, les ouvriers, ainsi que tous les citoyens à signer des pétitions distribuées dans différents établissements professionnels, afin d’atteindre « un million de signataires contre la commercialisation de la santé des citoyens. » Le moyen de transmission des pétitions sera dévoilé ultérieurement.

Pour ceux qui n’ont pas accès aux pétitions dans leurs lieux de travail, le Front national pour la défense du droit à l’accès à la santé a mis la pétition en ligne. Pour l’heure, seuls 65 sur 828 personnes ont signé.

La CDT appelle par ailleurs à commenter massivement l’avant-projet sur le site du Secrétariat général du gouvernement (SGG), en envoyant en guise de commentaire, si nécessaire, le texte de la pétition inchangé. Le plus important étant de manifester le rejet du projet.

Au niveau régional, le syndicat appelle à s’unir avec les organisations syndicales et les ONG dans le but de constituer des antennes régionales du Front national pour la défense du droit d’accès à la santé.

Parallèlement, la CDT santé promet de faire pression et de militer sous toutes les formes, et appelle par ailleurs à se préparer pour manifester contre les nouvelles dispositions relatives à la réforme de la retraite, qui ne répondent pas aux aspirations des travailleurs.

 


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : résultats T2 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

PLF2022: conférence de presse de Nadia Fettah

Essaouira : découverte des plus anciens objets de parure à la grotte de Bizmoune