La collecte des céréales cumulée atteint 19,1 millions de quintaux à fin mai

La collecte cumulée des céréales, constituée à 99,2% par le blé tendre, a atteint 19,1 millions de quintaux (Mqx) à fin mai 2013, selon l'Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).  

La collecte des céréales cumulée atteint 19,1 millions de quintaux à fin mai

Le 27 juin 2013 à 10h03

Modifié 27 juin 2013 à 10h03

La collecte cumulée des céréales, constituée à 99,2% par le blé tendre, a atteint 19,1 millions de quintaux (Mqx) à fin mai 2013, selon l'Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).  

La collecte du blé tendre, principale céréale consommée au Maroc, a atteint 19 Mqx à fin mai, précise l'ONICL qui relève que ladite collecte représente 69% de la production du blé tendre en 2012.

Les stocks des céréales, détenus par les opérateurs déclarés à l'ONICL et au niveau des silos portuaires, ont atteint 18,5 Mqx à fin mai, en régression de 16% par rapport au mois d'avril, note la même source, expliquant que par groupe d'opérateurs, les commerçants négociants et les coopératives ont réalisé 78% de la collecte de blé tendre.

Pour ce qui est du cumul des importations, il a atteint 57,2 Mqx à fin mai, en progression de 3% par rapport au cumul à fin mai de la campagne précédente.

Ces importations sont constituées du blé tendre (30,3 Mqx), du maïs (17,9 Mqx), de blé dur (7,6 Mqx) et d'orge (1,3 Mqx).

L'ONICL souligne que la France s'est accaparée 25% du cumul des importations du Royaume à fin mai, suivi par le Brésil (18%), l'Ukraine (14%), le Canada (14%), l'Argentine (13%), l'Allemagne (4%), la Bulgarie (4%), la Russie (3%), la Roumanie (2%), l'USA (2%) la Lituanie et l'Uruguay (1%).

La transformation industrielle des céréales a atteint 69,1 Mqx depuis le début de la campagne 2012-2013, marquant une régression de plus de 1% par rapport à la même période de la campagne précédente.

A fin mai, la minoterie industrielle a écrasé 38% de blé tendre de production nationale. Les farines libres et subventionnées représentent respectivement 54% et 14% des fabrications de la minoterie industrielle, note la même source. Pour leur part, les semoules industrielles sont fabriquées principalement à partir du blé dur (89%) et d'orge (11%). La fabrication des farines subventionnées (FNBT), quant à elle, est faite à hauteur de 78% du blé tendre de la production nationale.
 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Résultats au 31 Décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.