χ

Hicham Bennis : «Digital IT Days est un forum orienté efficacité»

Les Digital IT Days se sont tenus les 19 et 20 juin à Casablanca. Hicham Bennis, directeur du pôle salons et événementiel de la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc, en dresse un bilan positif.  

Hicham Bennis : «Digital IT Days est un forum orienté efficacité»

Le 21 juin 2013 à 16h59

Modifié 11 avril 2021 à 2h35

Les Digital IT Days se sont tenus les 19 et 20 juin à Casablanca. Hicham Bennis, directeur du pôle salons et événementiel de la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc, en dresse un bilan positif.  

La Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc (CFCIM) a organisé cette première édition du Digital IT Days sur la base du DevCom. Pourriez-vous revenir sur le concept de ce forum à fort contenu ?

Nous avons importé le concept de forum à fort contenu il y a de cela 3 ans, à travers le DevCom, le business forum du développement commercial, du marketing et de la communication. L’innovation principale de ce type de forum est que nous voulons faire des événements rentables et efficaces, avec un bon retour sur investissement, et ce quelque soit l’investissement. Et par investissement, nous entendons d’abord le visiteur participant. Il s’agit des dirigeants d’entreprise qui viennent recueillir des informations et qui investissent du temps qu’il leur faut rentabiliser en trouvant des solutions intéressantes, des innovations, tout en s’informant et se formant à travers les 30 à 40 conférences de l’événement. Pour DevCom Maroc, cela a très bien fonctionné et d’ailleurs c’est à la demande de partenaires de ce forum que nous avons pensé à lancer les Digital IT Days.

Basé sur le même concept, il comprend tout l’environnement IT avec une partie de digital mais également toutes les différentes spécialités IT. Le format est le même et la différence se situe au niveau du contenu. D’ailleurs nous avons également planète e-Commerce pour le webmarketing et e-Commerce. Ce qui est important, c’est donc le ciblage et le contenu et si tout se passe bien, nous aurons une troisième innovation en octobre 2013 à travers les HR Days, qui sera basé aussi sur le même concept mais spécialisé ressources humaines. Donc là où il y a de la matière grise, des innovations, nous sommes sur le format business forum.

Les deux jours des Digital IT Days comprenaient énormément d’activités, dont certaines réalisées simultanément. N’y a-t-il pas un risque que le visiteur ou l’exposant se sentent perdus dans une telle effervescence, notamment en termes de B to B ?

C’est justement cette effervescence qui fait la particularité de ce type de forum. C'est-à-dire que les entreprises, que nous appelons les experts et non les exposants, ne font pas des conférences commerciales mais thématiques. Cela donne à l’entreprise l’occasion de prouver son expertise en se positionnant comme expert et en formant et en partageant avec les entreprises qui visitent le forum.

Pour la partie business, c’est sur le stand de chaque entreprise que cela se passe, mais aussi à travers les plateaux TV avec les trophées et les speed démo qui sont des présentations de pitchs de 3 minutes où les entreprises ont l’occasion de présenter leur produit. Aussi, après qu’un exposant ait pitché devant 100 ou 200 personnes, lorsque celles-ci le retrouvent sur son stand, elles s’arrêtent car elles ont vu ce qu’il a présenté. Donc il est vrai qu’au bout de ces deux jours intensifs, tout le monde sort complètement lessivé après avoir fait énormément de choses mais c’est cette richesse là qui fait la particularité de ce type de forum orienté efficacité.

Un petit bémol par rapport à cette efficacité : d’une part certains exposant s’attendaient à une forte présence de bailleurs et de décideurs mais estiment que les visiteurs n’avaient pas véritablement le calibre attendu et d’autre part, il y a des remarques concernant le contenu. Quel a été votre feed-back ?

 

Nous avons réalisé une étude de satisfaction et le premier feed-back remonte plus de 80% d’entreprises satisfaites au niveau B to B. Je ne parle pas du contenu et de la communication mais du côté business. Mais il faut savoir que nous ne faisons pas dans la demi mesure, lorsque nous avons voulu mobiliser des bailleurs, nous avons communiqué via toutes les grandes bases de données de nos partenaires, celles de la Chambre du Commerce française et du Kompass.

Nous avons également une démarche particulière à travers des personnes qui se chargent de la qualification de visiteurs. C'est-à-dire qu’elles se sont chargées, pendant des semaines, d’appeler dans la base des 500 les DSI et leurs équipes pour la partie SI, la direction marketing et son équipe… D’ailleurs j’en profite pour remercier nos partenaires qui ont été d’une efficacité extraordinaire : le ministère du Commerce et de l’Industrie qui nous a accordé sa confiance, l’APEBI qui nous a accompagnés et qui a réalisé sa mission de fédération en repérant les thèmes intéressants et les intervenants et aussi l’Astec pour son dynamisme et son innovation.

Mais il faut être réaliste, nous n’aurons jamais 100% de personnes qui rencontreront les personnes qu’elles souhaitent. Mais il faut garder en tête que c’est la première édition et donc un lancement et que oui, la communauté est là mais que c’est également elle qui attire les bailleurs car c’est la communauté qui fait les innovations, donc c’est un cercle vicieux. Mais dans l’ensemble, c’est largement positif.

Cependant il faut également prendre en considération que DevCom et Digital IT Days se passent dans la vie réelle mais ont également une seconde vie sur la toile. D’ailleurs notre réalisateur met en ligne les émissions et les speed démos dans les 48 heures, un temps record pour finaliser les derniers petits détails du montage. Ainsi, toutes les entreprises qui ont pitché peuvent diffuser leurs vidéos, buzzer et informer sur ce qu’elles font.

L’événement a été organisé par la CFCIM, quel est son objectif par rapport à cet événement et pourquoi ne voit-on pas ici des startups, des décideurs ou bailleurs ou français ?

Nous avons 4.000 adhérents mais 85% d’entre eux sont des entreprises marocaines à 100% et les 15% restants ont des participations françaises ou étrangères de manière générale. Aussi, lorsque nous organisons un événement, nous nous adressons tout d’abord à des adhérents et nous nous adaptons à leur profil.

Combien d’adhérents de la CFCIM étaient représentés aux Digital IT Days ?

Je n’ai pas le détail mais il faut partir du principe que toute entreprise qui participe est soit adhérente, soit nous la faisons adhérer pour qu’elle corresponde au profil. Donc au final, à la sortie des Digital IT Days, toutes les 75 enseignes, si elles ne le sont pas déjà, seront adhérentes à la Chambre au lendemain de l’événement.

De quoi ces entreprises bénéficient-elles en tant qu’adhérentes à la CFCIM ?

La Chambre de Commerce a quatre missions : nous avons une mission de développement des entreprises partenaires et c’est dans ce cadre que nous faisons des événements pour le réseautage, la mise en relation et le développement des compétences et de la compétitivité ; nous avons une mission de formation ; nous avons une mission d’implantation où nous accompagnons des entreprises françaises à s’implanter et éventuellement des entreprises marocaines à s’implanter en France avec notre bureau parisien ;et une mission d’information à travers notre centre d’études et de recherches économiques. Ainsi, les entreprises qui adhèrent ont accès à près de 55 services offerts par la Chambre à ses adhérents et qui remplissent ces différentes missions.

Vous accompagnez les entreprises participantes même après les événements que vous organisez…

Ce sont les entreprises qui solliciteront la Chambre selon leurs besoins. Notre démarche est proactive, nous allons vers les adhérents en organisant des événements, en les invitant à tous nos forums, à nos réunions techniques et en leur envoyant notre revue économique conjoncture… Et lorsqu’il y a un besoin spécifique, nos adhérents viennent nous consulter.

 

Cliquer ICI pour revivre les Digital IT Days on line

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS: indicateurs d’activité du 3ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.