Le Maroc se passionne pour l'aventure de Nacer Ibn Abdeljalil, qui va entamer l'ascension finale de l'Everest

Le jeune financier Nacer Ibn Abdeljalil entamera dans quelques jours la phase finale de l'ascension du toit du monde, l'Everest à 8.848 m.

Le Maroc se passionne pour l'aventure de Nacer Ibn Abdeljalil, qui va entamer l'ascension finale de l'Everest

Le 5 mai 2013 à 15h36

Modifié 27 avril 2021 à 22h17

Le jeune financier Nacer Ibn Abdeljalil entamera dans quelques jours la phase finale de l'ascension du toit du monde, l'Everest à 8.848 m.

Il raconte grâce à la magie des réseaux sociaux, son aventure inédite. Le Maroc se passionne.

Le compte à rebours est bel et bien enclenché. Le Maroc se passionne pour l’aventure de Nacer Ibn Abdeljalil, ce financier casablancais qui a entamé fin mars l’ascension de l’Everest, le plus haut sommet de la planète. Nacer vient d’atteindre 6.800 m et il ne lui reste « plus » que 2.000 m à grimper, les 2.000 les plus durs en réalité. Son ambition est d’être le premier marocain à faire flotter le drapeau national sur le toit du monde, à 8.848 m d’altitude.

L’assaut final devrait débuter entre le 15 et le 20 mai. Le plus dur vient de commencer, comme il le raconte lui-même par ses tweets, que l’on retrouve sur sa page Facebook et sur le site dédié à l’événement.

Nacer Ibn Abdeljalil est un jeune homme de 33 ans passionné de sports extrêmes. Il a bien organisé son affaire, cadre de haut niveau qu’il est. La préparation a été intensive, il a mobilisé des sponsors qui lui ont fait confiance et à qui il a offert de la visibilité. On va les citer, car cela peut encourager ce genre d’initiatives : Madurel, Aïn Atlas, Wafa Assurances et LTCO.

Après avoir atteint les 6.800 m au cours de la semaine écoulée, Nacer entamera l’ascension finale cette semaine. Elle durera entre une et deux semaines.
Grâce à Twitter, Nacer livre une partie de ses sentiments et de ses émotions : « Avant de me lancer dans cette aventure, on avait tendance à me dire que l’ascension de l'Everest est un exercice qui nécessite 90% de préparation mentale et 10% de conditions physiques... Eh bien, aujourd'hui, je peux dire que ce n’est pas vraiment le cas ! Malgré de longs mois d'entraînement et une hygiène de vie assez stricte, je n'ai jamais autant souffert physiquement que ce dernier mois. Nous sommes toujours au plus haut de notre plage respiratoire, même au repos ! Comparée aux différents triathlons (Ironman) auxquels j'ai pu participer auparavant (qui durent, pour l'amateur que je suis, plus de dix heures), l'ascension de l'Everest est différente, c’est un effort dans la durée, pendant deux mois ! On n'a pas assez de temps pour récupérer, on emprunte tous les jours des pentes encore plus rudes, à des altitudes encore plus élevées, avec toujours un peu moins d'oxygène...»


 

Il parle du mental, bien sûr et on devine les difficultés et la tentation du découragement : « Mais il est indéniable que le mental joue aussi un rôle très important. Il y a eu certains moments où je me suis réellement pose la question : « Qu'est ce que je fais là… à risquer ma vie, à perdre du poids à vue d'œil, à dormir depuis un mois à même le sol, à me réveiller frissonnant à l'intérieur de ma tente gelée, à souffrir en grimpant des pentes qui n'en finissent pas pendant de longues heures, à voir et revoir des photos et des vidéos de mes proches qui me manquent... ? » Mais l'AVENTURE, c'est ca. C'est sortir de sa zone de confort pour aller rechercher des émotions et vivre des expériences exceptionnelles, c'est se retrouver soi-même dans un cadre différent pour voir sa vie d'un autre œil, c'est se poser des questions existentielles, c'est tester ses limites physiques et mentales... Et c'est surtout la certitude d'en revenir plus mûr, avec des souvenirs gravés et des rencontres qui changent notre vie. En tout cas pour moi inchallah, il y aura dans ma vie un « avant » et un « après Everest », et ce quelle que soit l'issue de cette expédition... »

Par la magie du net, les Marocains vont donc soutenir Nacer et le suivre presqu’en temps réel. Bon courage, bon vent !

(Toutes les photos proviennent des pages web dédiées à l'événement)
 

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Upline Capital Management: FCP “ASSANAD CHAABI” Rapport du commissaire aux comptes exercice du 1er Janvier 2023 au 31 Décembre 2023

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.