En avril, 86% des ménages adhéraient à la décision de confinement (HCP)

Le HCP a publié les résultats d'une enquête sur les ménages en temps de confinement. Plusieurs aspects ont été étudiés notamment le degré de respect du confinement sanitaire ainsi que le niveau de sensibilisation des ménages. 

0-https://medias24.com//photos_articles/big/19-05-2020/kissariatepicesMeknes00.jpg-oui
En avril, 86% des ménages adhéraient à la décision de confinement (HCP)

Le 19 mai 2020 à 10:44

Modifié le 19 mai 2020 à 22:42

Comme nous l'annoncions début avril, le HCP a lancé une nouvelle enquête permanente sur les ménages qui rassemblera l'ensemble des indicateurs tels que les revenus, le moral, l'enseignement, la consommation... 

Ce mardi 19 mai, le HCP livre les premiers résultats de cette enquête réalisée du 14 au 23 avril 2020, pour suivre l’adaptation du mode de vie des ménages sous la contrainte du confinement auprès d'un échantillon de 2 350 ménages représentatif des différentes couches socio-économiques de la population marocaine selon le milieu de résidence, urbain et rural. 

Six axes ont été étudiés : 

- Niveau d’effectivité du confinement sanitaire

- État de l’approvisionnement des ménages en produits de consommation et d’hygiène

- Sources de revenu en situation de confinement

- Rapports au système d’enseignement et de formation

- Accès aux services de santé

- Réactions psychologiques

Médias24 consacrera des articles à chacun de ces différents aspects. Dans ce premier article, nous nous intéresserons au "niveau d’effectivité du confinement sanitaire". 

Le tiers des Marocains se sont auto-confinés avant l'état d'urgence, 21% ne l'ont pas respecté totalement

A ce sujet, l'enquête du HCP révèle que "34% des ménages marocains se sont confinés avant même l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire".

"54% ont commencé le confinement depuis l’adoption de l’état d’urgence sanitaire" et "11% depuis la promulgation du décret-loi relatif à la déclaration de l’état d’urgence".

Globalement, le HCP estime que "près de huit ménages sur dix (79%) ont respecté entièrement les règles du confinement et 21% partiellement".

Les 21% des membres des ménages qui ne respectent pas ou partiellement le confinement l'expliquent par des raisons économiques ou professionnelles. Les principales raisons de sortie du domicile sont :

- L’approvisionnement domestique pour 94% des ménages

- Le travail pour 30% des ménages

- Les affaires administratives pour 10% des ménages

- Les besoins récréatifs pour 7% des ménages,

- Les soins médicaux pour 7% des ménages

Selon l'enquête, 82% des personnes qui sortent du domicile pendant le confinement sont les chefs de ménage, 15% les personnes âgées de 25 à 59 ans, 2% les enfants de moins de 18 ans et 1% les personnes âgées de 60 ans et plus.

Les ménages globalement sensibilisés aux symptômes du Covid-19

L'enquête du HCP s'est également intéressée aux connaissances des ménages sur le Covid-19. Il en ressort que "les symptômes du Covid-19 les plus connus par les chefs de ménage sont la fièvre (89%), la toux sèche (77%) et la dyspnée (64%)".

7% des ménages n’ont aucune connaissance de ces symptômes, 13% des ruraux et 4% des citadins. 12% de ces ménages sont dirigés par un chef sans niveau scolaire. 

Par ailleurs, l'enquête fait savoir que la totalité des ménages (99,5%) ont adopté des gestes barrières pour se protéger contre le Covid-19. Les différentes mesures prises consistent à : 

- Se laver les mains avec du savon pour 97% d’entre eux

- Porter des masques ou des bavettes (65%),

- Eviter les poignées de main et les salutations physiques (63%),

- Sortir moins fréquemment (60%),

- Désinfecter régulièrement les surfaces et les objets susceptibles d'être infectés (51%),

- Garder une distance de sécurité avec les autres personnes (48%),

- Se désinfecter les mains régulièrement (47%),

- Porter des gants (7%).

D’autres précautions sont également adoptées à savoir, le contournement des points de vente (marchés, souks, etc.) avec 31% ou le télétravail (3%).

Toujours dans le cadre du degré de sensibilisation des ménages par rapport au Covid-19, l'enquête révèle que "la majorité des chefs de ménages sont informés des postes d’assistance et d’alerte sur la pandémie". 

83% des ménages sont au courant des différents numéros verts mis à la disposition de la population par les autorités sanitaires en cas de suspicion de symptômes de la pandémie. Les ménages individuels sont les moins informés de ces numéros verts (66%).

Pour rester informés sur l’évolution de la pandémie Covid-19, la majorité des chefs de ménages marocains recourt principalement à la radio et à la télévision nationales, avec une part de 87%. 

Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) viennent très loin derrière avec une part de 6%. Cette source d’information est utilisée en milieu urbain (8%) plus qu’en milieu rural (2%) et parmi les chefs de ménages ayant le niveau d’enseignement supérieur, avec 18%, contre 3% parmi ceux n’ayant aucun niveau.

Quelles attitudes à adopter en cas d’apparition des signes suspects du coronavirus ? A cette question, 76% des chefs de ménage envisagent de rester chez eux et d’appeler les numéros verts en cas d’apparition de signes suspects du Covid-19. 15% envisagent de se rendre à l’hôpital, et 4% de recourir à l’assistance des proches.

85,8% des ménages estime que le confinement est une mesure nécessaire

Concernant le points de vue des ménages sur les mesures nécessaires pour freiner la propagation de la pandémie, 85,8% des ménages évoquent en premier lieu la rigueur dans l’application du confinement. 44% d'entre eux la disponibilité des moyens de protection, 25% l’approvisionnement de proximité. 

23% et 22% seulement ont répondu respectivement le dépistage massif et des infrastructures hospitalières adaptées.

En avril, 86% des ménages adhéraient à la décision de confinement (HCP)

Le 19 mai 2020 à12:15

Modifié le 19 mai 2020 à 22:42

Le HCP a publié les résultats d'une enquête sur les ménages en temps de confinement. Plusieurs aspects ont été étudiés notamment le degré de respect du confinement sanitaire ainsi que le niveau de sensibilisation des ménages. 

com_redaction-96

Comme nous l'annoncions début avril, le HCP a lancé une nouvelle enquête permanente sur les ménages qui rassemblera l'ensemble des indicateurs tels que les revenus, le moral, l'enseignement, la consommation... 

Ce mardi 19 mai, le HCP livre les premiers résultats de cette enquête réalisée du 14 au 23 avril 2020, pour suivre l’adaptation du mode de vie des ménages sous la contrainte du confinement auprès d'un échantillon de 2 350 ménages représentatif des différentes couches socio-économiques de la population marocaine selon le milieu de résidence, urbain et rural. 

Six axes ont été étudiés : 

- Niveau d’effectivité du confinement sanitaire

- État de l’approvisionnement des ménages en produits de consommation et d’hygiène

- Sources de revenu en situation de confinement

- Rapports au système d’enseignement et de formation

- Accès aux services de santé

- Réactions psychologiques

Médias24 consacrera des articles à chacun de ces différents aspects. Dans ce premier article, nous nous intéresserons au "niveau d’effectivité du confinement sanitaire". 

Le tiers des Marocains se sont auto-confinés avant l'état d'urgence, 21% ne l'ont pas respecté totalement

A ce sujet, l'enquête du HCP révèle que "34% des ménages marocains se sont confinés avant même l’entrée en vigueur de l’état d’urgence sanitaire".

"54% ont commencé le confinement depuis l’adoption de l’état d’urgence sanitaire" et "11% depuis la promulgation du décret-loi relatif à la déclaration de l’état d’urgence".

Globalement, le HCP estime que "près de huit ménages sur dix (79%) ont respecté entièrement les règles du confinement et 21% partiellement".

Les 21% des membres des ménages qui ne respectent pas ou partiellement le confinement l'expliquent par des raisons économiques ou professionnelles. Les principales raisons de sortie du domicile sont :

- L’approvisionnement domestique pour 94% des ménages

- Le travail pour 30% des ménages

- Les affaires administratives pour 10% des ménages

- Les besoins récréatifs pour 7% des ménages,

- Les soins médicaux pour 7% des ménages

Selon l'enquête, 82% des personnes qui sortent du domicile pendant le confinement sont les chefs de ménage, 15% les personnes âgées de 25 à 59 ans, 2% les enfants de moins de 18 ans et 1% les personnes âgées de 60 ans et plus.

Les ménages globalement sensibilisés aux symptômes du Covid-19

L'enquête du HCP s'est également intéressée aux connaissances des ménages sur le Covid-19. Il en ressort que "les symptômes du Covid-19 les plus connus par les chefs de ménage sont la fièvre (89%), la toux sèche (77%) et la dyspnée (64%)".

7% des ménages n’ont aucune connaissance de ces symptômes, 13% des ruraux et 4% des citadins. 12% de ces ménages sont dirigés par un chef sans niveau scolaire. 

Par ailleurs, l'enquête fait savoir que la totalité des ménages (99,5%) ont adopté des gestes barrières pour se protéger contre le Covid-19. Les différentes mesures prises consistent à : 

- Se laver les mains avec du savon pour 97% d’entre eux

- Porter des masques ou des bavettes (65%),

- Eviter les poignées de main et les salutations physiques (63%),

- Sortir moins fréquemment (60%),

- Désinfecter régulièrement les surfaces et les objets susceptibles d'être infectés (51%),

- Garder une distance de sécurité avec les autres personnes (48%),

- Se désinfecter les mains régulièrement (47%),

- Porter des gants (7%).

D’autres précautions sont également adoptées à savoir, le contournement des points de vente (marchés, souks, etc.) avec 31% ou le télétravail (3%).

Toujours dans le cadre du degré de sensibilisation des ménages par rapport au Covid-19, l'enquête révèle que "la majorité des chefs de ménages sont informés des postes d’assistance et d’alerte sur la pandémie". 

83% des ménages sont au courant des différents numéros verts mis à la disposition de la population par les autorités sanitaires en cas de suspicion de symptômes de la pandémie. Les ménages individuels sont les moins informés de ces numéros verts (66%).

Pour rester informés sur l’évolution de la pandémie Covid-19, la majorité des chefs de ménages marocains recourt principalement à la radio et à la télévision nationales, avec une part de 87%. 

Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) viennent très loin derrière avec une part de 6%. Cette source d’information est utilisée en milieu urbain (8%) plus qu’en milieu rural (2%) et parmi les chefs de ménages ayant le niveau d’enseignement supérieur, avec 18%, contre 3% parmi ceux n’ayant aucun niveau.

Quelles attitudes à adopter en cas d’apparition des signes suspects du coronavirus ? A cette question, 76% des chefs de ménage envisagent de rester chez eux et d’appeler les numéros verts en cas d’apparition de signes suspects du Covid-19. 15% envisagent de se rendre à l’hôpital, et 4% de recourir à l’assistance des proches.

85,8% des ménages estime que le confinement est une mesure nécessaire

Concernant le points de vue des ménages sur les mesures nécessaires pour freiner la propagation de la pandémie, 85,8% des ménages évoquent en premier lieu la rigueur dans l’application du confinement. 44% d'entre eux la disponibilité des moyens de protection, 25% l’approvisionnement de proximité. 

23% et 22% seulement ont répondu respectivement le dépistage massif et des infrastructures hospitalières adaptées.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

SOTHEMA : Indicateurs Financiers T3 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.