Covid-19: Le Maroc se dirige vers une maîtrise de l'épidémie (document)

Le Maroc se dirige vers une maîtrise de l'épidémie. Le taux de reproduction du virus (R0) est en baisse progressive, et se rapproche du 1 fatidique.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/15-04-2020/hopitalmiliatiebenslimaneaic1.jpg-oui
Covid-19: Le Maroc se dirige vers une maîtrise de l'épidémie (document) (Photo AIC press)

Le 15 avril 2020 à 16:50

Modifié le 16 avril 2020 à 09:38

C’est le constat relevé par un groupe d’experts qui assiste le ministère de la Santé, dans un document (non officiel) sur la situation épidémiologique au Maroc pour la période allant du 2 mars, date à laquelle le premier cas a été identifié au Royaume, au 12 avril dernier.

Médias 24 a authentifié le document, dont la principale conclusion est la baisse progressive du R0 qui traduit une baisse de la vitesse de propagation du coronavirus.

Le R0 est le taux de reproduction de base. C’est le nombre moyen de contaminations générées par une personne durant la période où elle est infectieuse, symptomatique ou non. 

Selon l'estimation du document, depuis le 9 avril 2020, le R0 est égal à 1,21 au Maroc, contre 2 vers mi-mars, comme le montre le tableau ci-dessous.

 Evolution du taux de reproduction de base

"A partir du 27 mars, la vitesse d’apparition des nouveaux cas a connu un ralentissement, qui serait lié à l’effet des mesures de distanciation sociale et de confinement instaurées depuis mi-mars", relèvent les experts.

Le taux de reproduction du virus s'approche donc de 1 au Maroc, ce qui veut dire que le Royaume se dirige vers une maîtrise de l'épidémie. Si le R0 reste supérieur à 1, un malade va contaminer plus d’une personne créant une situation épidémique. Inversement, si ce taux est inférieur (ou même égal) à 1, chaque cas donnera naissance en moyenne à moins d’un cas secondaire et l'épidémie finit par disparaitre
Cette baisse du R0 est un grand événement qui met des chiffres, une évolution quantitative sur l'évolution de la situation. Elle est évidemment provoquée par les mesures drastiques prises très tôt par le Maroc.

Les patients admis en réanimation en baisse

Le nombre de patients pris en charge quotidiennement en soins intensifs est un autre indicateur important, qui permet de percevoir la tension dans les établissements de santé. 

Au Maroc le nombre de patients pris en charge en soins intensifs / réanimation est en baisse depuis le 9 avril.

Ce chiffre était de 67 au début du mois d’avril. Il s’est ensuite stabilisé vers le 5 avril, avec une moyenne de 100 patients pris en charge quotidiennement, et a entamé une baisse à partir du 10 avril.

 Evolution temporelle des patients pris en charge en soins intensifs / réanimation

Les mesures de confinement semblent donc avoir permis de maitriser l’ampleur de l’épidémie et d'éviter un certain nombre de cas, y compris les cas graves et les décès.

Ces tendances restent toutefois fois à confirmer dans les prochains jours.

Le groupe d'experts recommande malgré tout de renforcer le confinement au niveau des villes enregistrant une plus grande circulation du virus, notamment dans les régions de Casablanca-Settat et Marrakech-Safi, ainsi que la mise en quarantaine surveillée des contacts de cas confirmés. Rappelons qu'au 12 avril le nombre de cas contacts s'élève à 9.984. 

(Photo AIC press)

Covid-19: Le Maroc se dirige vers une maîtrise de l'épidémie (document)

Le 15 avril 2020 à16:54

Modifié le 16 avril 2020 à 09:38

Le Maroc se dirige vers une maîtrise de l'épidémie. Le taux de reproduction du virus (R0) est en baisse progressive, et se rapproche du 1 fatidique.

C’est le constat relevé par un groupe d’experts qui assiste le ministère de la Santé, dans un document (non officiel) sur la situation épidémiologique au Maroc pour la période allant du 2 mars, date à laquelle le premier cas a été identifié au Royaume, au 12 avril dernier.

Médias 24 a authentifié le document, dont la principale conclusion est la baisse progressive du R0 qui traduit une baisse de la vitesse de propagation du coronavirus.

Le R0 est le taux de reproduction de base. C’est le nombre moyen de contaminations générées par une personne durant la période où elle est infectieuse, symptomatique ou non. 

Selon l'estimation du document, depuis le 9 avril 2020, le R0 est égal à 1,21 au Maroc, contre 2 vers mi-mars, comme le montre le tableau ci-dessous.

 Evolution du taux de reproduction de base

"A partir du 27 mars, la vitesse d’apparition des nouveaux cas a connu un ralentissement, qui serait lié à l’effet des mesures de distanciation sociale et de confinement instaurées depuis mi-mars", relèvent les experts.

Le taux de reproduction du virus s'approche donc de 1 au Maroc, ce qui veut dire que le Royaume se dirige vers une maîtrise de l'épidémie. Si le R0 reste supérieur à 1, un malade va contaminer plus d’une personne créant une situation épidémique. Inversement, si ce taux est inférieur (ou même égal) à 1, chaque cas donnera naissance en moyenne à moins d’un cas secondaire et l'épidémie finit par disparaitre
Cette baisse du R0 est un grand événement qui met des chiffres, une évolution quantitative sur l'évolution de la situation. Elle est évidemment provoquée par les mesures drastiques prises très tôt par le Maroc.

Les patients admis en réanimation en baisse

Le nombre de patients pris en charge quotidiennement en soins intensifs est un autre indicateur important, qui permet de percevoir la tension dans les établissements de santé. 

Au Maroc le nombre de patients pris en charge en soins intensifs / réanimation est en baisse depuis le 9 avril.

Ce chiffre était de 67 au début du mois d’avril. Il s’est ensuite stabilisé vers le 5 avril, avec une moyenne de 100 patients pris en charge quotidiennement, et a entamé une baisse à partir du 10 avril.

 Evolution temporelle des patients pris en charge en soins intensifs / réanimation

Les mesures de confinement semblent donc avoir permis de maitriser l’ampleur de l’épidémie et d'éviter un certain nombre de cas, y compris les cas graves et les décès.

Ces tendances restent toutefois fois à confirmer dans les prochains jours.

Le groupe d'experts recommande malgré tout de renforcer le confinement au niveau des villes enregistrant une plus grande circulation du virus, notamment dans les régions de Casablanca-Settat et Marrakech-Safi, ainsi que la mise en quarantaine surveillée des contacts de cas confirmés. Rappelons qu'au 12 avril le nombre de cas contacts s'élève à 9.984. 

A lire aussi


Communication financière

Profit Warning - CTM Septembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.