Cannabis : la recherche scientifique au cœur de la deuxième réunion du CA de l’ANRAC

L’Agence nationale de réglementation des activités relatives au cannabis s’est réunie mercredi 14 décembre, notamment pour étudier les moyens de renforcer la recherche scientifique en matière de développement de la filière du cannabis à des fins industrielles.

Ph. MAP

Cannabis : la recherche scientifique au cœur de la deuxième réunion du CA de l’ANRAC

Le 15 décembre 2022 à 12h20

Modifié 15 décembre 2022 à 12h20

L’Agence nationale de réglementation des activités relatives au cannabis s’est réunie mercredi 14 décembre, notamment pour étudier les moyens de renforcer la recherche scientifique en matière de développement de la filière du cannabis à des fins industrielles.

Le Conseil d’administration de l’Agence nationale de réglementation des activités relatives au cannabis (ANRAC) a tenu mercredi 14 décembre sa deuxième réunion, conformément aux dispositions de la loi 13.21 relative aux usages licites du cannabis.

Cette réunion a porté sur l’examen des moyens de renforcer la recherche scientifique en matière de développement de la filière du cannabis à des fins industrielles, l’organisation des producteurs et des industriels et la production d’une variété nationale de cette substance qui aidera à réduire la pression sur la nappe phréatique.

Cette rencontre a été l’occasion d’évoquer les étapes de développement du système relatif à la réglementation du cannabis, a indiqué le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki, dans une déclaration à la presse à l’issue de cette réunion.

L’ANRC a franchi d’importantes étapes en ce qui concerne l’importation des semences conformes à l’usage industriel de cette substance, a précisé M. Sadiki. Cette réunion a porté aussi sur les fondements du programme de recherche qui permettra au Maroc de disposer de variétés améliorées et adaptables aux conditions de production au niveau national.

L’organisation des producteurs et fabricants dans le cadre d’une fédération s’intéressant à la réglementation, au marketing et à la valorisation du produit, ainsi qu’à l’accompagnement des producteurs dans le domaine de la formation et du soutien, ont été au menu de cette rencontre, a-t-il poursuivi.

La recherche scientifique au service du développement du cannabis

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Abdellatif Miraoui, a fait savoir que cette réunion "a été l’occasion de souligner l’importance de la recherche scientifique en matière de développement du cannabis à des fins médicales et industrielles, à travers la formation des ingénieurs spécialisés et d’une élite de docteurs qui vont travailler avec les laboratoires universitaires nationaux".

Cette orientation académique est censée préparer des compétences nationales dotées d’une expertise internationale, qui permettra au Maroc d’aller de l’avant dans la réalisation de ce chantier, à l’instar des autres pays qui ont adhéré à la réglementation du cannabis, a déclaré M. Miraoui à la presse.

De son côté, le ministre de l’Équipement et de l’eau, Nizar Baraka, a assuré que des efforts seront fournis dans la recherche scientifique pour produire une variété nationale qui aidera à alléger la pression sur la nappe phréatique, avec des spécificités qui la prédisposent à consommer moins d’eau que les autres variétés.

Le petit agriculteur bénéficiera, l’année prochaine, d’une attention particulière, à travers l’agrégation de cette catégorie dans le cadre de coopératives, et en l’aidant dans l’opération de production, ce qui va améliorer ses conditions de vie, a enchaîné M. Baraka

L’ANRAC assure la mise en œuvre de la stratégie de l’État dans le domaine de la culture, de la production, de la fabrication, de la transformation, de la commercialisation, de l’exportation du cannabis et de l’importation de ses produits à des fins médicales, pharmaceutiques et industrielles.

L’Agence est chargée d’assurer la tenue de l’état des stocks du cannabis et de fournir à l’organisme international compétent les évaluations et informations demandées conformément aux engagements internationaux du Royaume. Elle veille aussi sur les procédures d’octroi des autorisations aux opérateurs nationaux et internationaux dans l’industrie du cannabis médical et industriel, aux sociétés de semences, aux pépinières, aux compagnies de transport, outre la création des premières coopératives pour la transformation et l’industrialisation des produits locaux dont les membres sont des agriculteurs locaux.

L’Agence est aussi chargée de soutenir la recherche sur l’utilisation du cannabis dans les domaines médical, cosmétique et industriel, outre la simplification des procédures administratives en coordination avec les autorités administratives concernées, ainsi que l’orientation des activités illégales vers des activités licites, durables et génératrices de revenus.

(Avec MAP)

Vous avez un projet immobilier en vue ? Yakeey & Médias24 vous aident à le concrétiser!

Si vous voulez que l'information se rapproche de vous

Suivez la chaîne Médias24 sur WhatsApp
© Médias24. Toute reproduction interdite, sous quelque forme que ce soit, sauf autorisation écrite de la Société des Nouveaux Médias. Ce contenu est protégé par la loi et notamment loi 88-13 relative à la presse et l’édition ainsi que les lois 66.19 et 2-00 relatives aux droits d’auteur et droits voisins.

A lire aussi


Communication financière

Jaida: AVIS DE CONVOCATION DES ACTIONNAIRES A L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE LE 25 JUIN 2024 À 10H00

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.