χ

Violences faites aux femmes : le rôle des cellules d’accompagnement est “à revoir” (Ouahbi)

De passage au Parlement pour la traditionnelle séance des questions orales, le ministre de la Justice a présenté des chiffres sur le dispositif d’accompagnement des femmes victimes de violences.

Violences faites aux femmes : le rôle des cellules d’accompagnement est “à revoir” (Ouahbi)

Le 29 novembre 2022 à 19h56

Modifié 30 novembre 2022 à 13h07

De passage au Parlement pour la traditionnelle séance des questions orales, le ministre de la Justice a présenté des chiffres sur le dispositif d’accompagnement des femmes victimes de violences.

En matière de lutte contre les violences faites aux femmes, Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice, estime que l’efficacité des cellules d’accompagnement des victimes est à "revoir". Il n’est "pas convaincu qu’elles puissent jouer un grand rôle", ajoute-t-il.

Ces cellules "présentent des services et aident les femmes qui vont jusqu’aux tribunaux, mais les femmes victimes de violences se rendent-elles toutes dans les tribunaux ? Il est peut-être question de 10%, voire 5% d’entre elles. La majorité [de ces femmes] dissimule ces situations. Comment faire en sorte qu’elles portent plainte ? Le sujet est très complexe car il est social, éthique et juridique", explique le ministre.

Selon lui, il faut plutôt revoir les sanctions en matière de violences faites aux femmes et créer de nouveaux outils pour elles. "Une entreprise m’a présenté un boîtier sur lequel la femme peut appuyer lorsqu’elle sent qu’elle risque d’être victime de violences, et la police la rejoint."

"Nous avons, au sein du ministère de la Justice, 400 assistantes sociales qui ont occupé des postes de secrétaire. Il faut qu’elles sortent (sur le terrain, ndlr)", ajoute-t-il, en listant quelques chiffres datant de 2018 et 2019. Ainsi, selon le ministre, sur 92.247 plaignantes en 2018, seules 38.722 ont été écoutées. Les enquêtes sociales enregistrées cette année-là ne dépassent pas les 609, tandis que les visites dans les centres d’hébergement se limitent à 61.

En 2019, si 106.692 victimes de violences ont porté plainte, seules 40.370 ont été écoutées.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SOCIETE MAGHREBINE DE MONETIQUE : Note d'information relative à l'offre publique d'achat obligatoire

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.