χ

Deux cas du virulent virus de Marburg détectés au Ghana

Deux cas du virulent virus de Marburg détectés au Ghana

Le 18 juillet 2022 à 13h54

Modifié le 18 juillet 2022 à 15h01

Le Ghana a annoncé la première détection de la maladie à virus Marburg dans le pays, a annoncé dimanche 17 juillet l’Organisation mondiale de la santé.

Le Ghana a annoncé la première détection de la maladie à virus Marburg dans le pays, a annoncé dimanche 17 juillet l’Organisation mondiale de la santé.

L’Institut Pasteur de Dakar, au Sénégal, a reçu des échantillons de chacun des deux patients de la région d’Ashanti au sud du Ghana, tous deux décédés et sans lien de parenté. Ils présentaient des symptômes tels que la diarrhée, la fièvre, les nausées et les vomissements, précise l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué.

Le laboratoire a confirmé les résultats du Noguchi Memorial Institute for Medical Research, qui avait indiqué qu’il s’agissait de la maladie à virus de Marburg.

Le premier cas est un homme de 26 ans qui s’est présenté à l’hôpital le 26 juin 2022 et est décédé le 27 juin. Le second cas était un homme de 51 ans qui s’est présenté à l’hôpital le 28 juin et est décédé le même jour. Les deux cas ont été traités dans le même hôpital à quelques jours d’intervalle.

Plus de 90 contacts, dont des travailleurs de la santé et des membres de la communauté, ont été identifiés et sont suivis.

La maladie à virus Marburg est une fièvre hémorragique virale hautement infectieuse. Elle appartient à la même famille que la maladie à virus Ebola, plus connue. C’est la deuxième fois que cette zoonose est détectée en Afrique de l’Ouest. La Guinée a confirmé un seul cas lors d’une épidémie qui a été déclarée terminée le 16 septembre 2021, cinq semaines après la détection du cas initial.

De précédentes flambées épidémiques et des cas sporadiques de Marburg en Afrique ont été signalés en Angola, en République démocratique du Congo, au Kenya, en Afrique du Sud et en Ouganda. L’OMS a contacté les pays voisins à haut risque qui sont en état d’alerte.

La maladie à virus Marburg est transmise aux humains par les chauves-souris frugivores. Elle se propage parmi les humains par contact direct avec les fluides corporels des personnes infectées, les surfaces et les matériaux souillés.

La maladie commence brusquement, avec une forte fièvre, des maux de tête sévères et des malaises. De nombreux patients développent des signes hémorragiques graves dans les sept jours.

Les taux de létalité ont varié de 24% à 88% lors des épidémies précédentes, en fonction de la souche virale et de la prise en charge des cas.

Bien qu’il n’existe pas de vaccins ou de traitements antiviraux approuvés pour traiter le virus, les soins de soutien et le traitement des symptômes spécifiques améliorent la survie. Une série de traitements potentiels, notamment des produits sanguins, des thérapies immunitaires et des traitements médicamenteux, sont en cours d’évaluation, conclut l’OMS.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.