Visas : la France exige de rétablir le niveau de réadmission d’immigrés refoulés

Visas : la France exige de rétablir le niveau de réadmission d’immigrés refoulés

Le 23 novembre 2021 à 14h11

Modifié le 23 novembre 2021 à 15h46

Pour retrouver le rythme normal de délivrance des visas aux Marocains, la France exige toujours de revenir au niveau antérieur de réadmission, par le Maroc, de ressortissants en situation irrégulière.

C’est ce qu’a déclaré Franck Riester, ministre français chargé du Commerce extérieur et de l’attractivité, lors d’une rencontre avec la presse, à l’issue de sa visite au Maroc.

Interpellé par un confrère sur les difficultés rencontrées par les Marocains pour obtenir un visa, Franck Riester a expliqué ce qui suit :

« Sur la question des visas, on a, depuis le début de la crise du Covid-19, des difficultés récurrentes en matière de réadmission par le Maroc des ressortissants en situation irrégulière en France. Face à cette situation, il a été décidé de réduire de moitié la délivrance des visas. »

« Il faut qu’on arrive le plus vite possible à avoir un retour des ressortissants marocains en situation irrégulière de la France vers le Maroc, comme c’était le cas avant la crise Covid. »

« C’est un point-clé dans notre politique migratoire et dans notre partenariat avec le Maroc. Nous avons fait connaître ces préoccupations aux autorités marocaines. Il faut qu’on ait des résultats, et le plus vite possible, pour sortir par le haut de cette situation. »

« Nous devons retrouver un niveau de retour et de réadmission des ressortissants en situation irrégulière vers le Maroc similaire à celui d’avant la crise Covid », insiste-t-il.

« Il faut comprendre qu’il y a la question de la mobilité et de la politique migratoire, qui va dans les deux sens, et qui doit être partagée. Il faut qu’on puisse être dans un partenariat dans lequel chaque partie comprend les problématiques de l’autre. »

« Le temps que les choses se mettent en place, nous avons réduit la délivrance des visas à 50%. Il faut trouver les voies et moyens pour retrouver ce niveau de réadmission, et évidemment, cette adaptation de nos mesures restrictives est réversible. »

« La situation reviendra à la normale quand il y aura des résultats en matière de réadmission des personnes en situation irrégulière ; c’est aussi simple que cela », conclut-il.

Rappelons que cette mesure est intervenue en septembre dernier. Elle avait été annoncée par le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal.

Notons également que les transporteurs marocains rencontrent des difficultés dans l’obtention des visas Schengen. La question a été évoquée, lundi 22 novembre, entre le président de la Confédération générale des entreprise (CGEM), Chakib Alj, et Franck Riester. Ce dernier s’est engagé à « analyser cette situation d’un point de vue économique, afin de trouver des solutions adéquates, dans le respect des procédures administratives et sanitaires ».

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.