χ

OMS: Dans le monde, une femme sur trois subit des violences physiques ou sexuelles

OMS: Dans le monde, une femme sur trois subit des violences physiques ou sexuelles

Le 10 mars 2021 à 11h09

Modifié le 11 avril 2021 à 2h50

Près d'une femme sur trois dans le monde est soumise à des violences physiques ou sexuelles au cours de sa vie, un comportement criminel généralisé qui a augmenté pendant la pandémie, a déclaré mardi 9 mars l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Près d'une femme sur trois dans le monde est soumise à des violences physiques ou sexuelles au cours de sa vie, un comportement criminel généralisé qui a augmenté pendant la pandémie, a déclaré mardi 9 mars l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’organisation a exhorté les gouvernements à prévenir la violence, améliorer les services aux victimes et lutter contre les inégalités économiques, qui laissent souvent les femmes et les filles piégées dans des relations abusives.

De leur côté, les garçons devraient apprendre à l’école la nécessité du respect mutuel dans les relations et du consentement mutuel en matière de sexe.

« La violence contre les femmes est endémique dans tous les pays et cultures, causant des dommages à des millions de femmes et à leurs familles, et a été exacerbée par la pandémie », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Environ 31% des femmes âgées de 15 à 49 ans, soit jusqu’à 852 millions de femmes, ont subi des violences physiques ou sexuelles, a déclaré l’OMS dans ce qu’elle a appelé la plus grande étude de ce type jamais réalisée, englobant des données nationales et des enquêtes de 2000 à 2018.

Un mari ou un partenaire est la source la plus courante de ces violences et un nombre disproportionné de victimes se trouvent dans les pays les plus pauvres. Les vrais chiffres sont probablement beaucoup plus élevés en raison de la sous-déclaration des abus sexuels, un crime fortement stigmatisé.

« Ces chiffres sont très choquants et sont en fait une sorte de signal d’alarme pour que les gouvernements fassent beaucoup plus pour prévenir cette violence », a déclaré Claudia Garcia-Moreno, auteure du rapport.

Dans certaines régions, plus de la moitié des femmes sont confrontées à la violence à un moment donné, comme l’Océanie, l’Afrique subsaharienne et l’Asie du sud.

Les pays ayant la prévalence la plus élevée sont Kiribati, Fidji, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Bangladesh, la République démocratique du Congo et l’Afghanistan, selon les données de l’OMS. Les taux les plus bas sont en Europe. 

Par ailleurs, la violence commence à un âge « extrêmement jeune », a déclaré l’OMS. Une adolescente sur quatre âgée de 15 à 19 ans qui a eu une relation de couple a été victime de violences physiques ou sexuelles, a déclaré Garcia-Moreno. 

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.