0-https://medias24.com//photos_articles/big/08-12-2020/AFP26.jpg-oui
Covid-19 : la vaccination lancée au Royaume-Uni (Photo AFP)

Covid-19: la vaccination lancée au Royaume-Uni

Le 08 décembre 2020 à 09:11

Modifié le 08 décembre 2020 à 11:43

Le Royaume-Uni a lancé mardi 8 décembre sa campagne de vaccination contre le Covid-19, la première dans un pays occidental.

Margaret Keenan, une grand-mère de 90 ans, est devenue la première patiente au monde à recevoir le vaccin de l'alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech, près d'une semaine après le feu vert donné à son déploiement dans le pays le plus endeuillé d'Europe avec près de 61.500 morts.

Les caméras de télévision ont montré la nonagénaire, hospitalisée à Coventry, dans le centre de l'Angleterre, en train de recevoir la piqûre, assise dans son fauteuil et échangeant paisiblement avec l'infirmière.

"Je me sens si privilégiée d'être la première personne à être vaccinée contre le Covid-19, c'est le meilleur cadeau d'anniversaire anticipé que j'aurais pu espérer", a-t-elle déclaré sous les flashs des photographes.

"Cela signifie que je peux finalement envisager de passer du temps avec ma famille et mes amis dans la nouvelle année après avoir été seule durant une grande partie de l'année", a-t-elle ajouté, citée par l'agence de presse Press Association.

La majorité de la population britannique devra toutefois attendre 2021, priorité étant donnée aux résidents et personnel des maisons de retraite, suivis ensuite par les soignants et les plus de 80 ans.

La distribution du vaccin sera "un marathon et pas un sprint", a prévenu le directeur médical du service public de santé (NHS) Stephen Powis.

Le Royaume-Uni a été le premier pays à donner son feu vert au vaccin de Pfizer/BioNTech. L'Agence européenne du médicament devrait rendre un avis sur ce vaccin d'ici fin décembre, tandis que le Canada pourrait commencer dès la semaine prochaine à vacciner sa population.

La Belgique, la France et l'Espagne prévoient des campagnes de vaccinations en janvier, en commençant par les personnes les plus vulnérables.

Samedi, la Russie avait commencé à administrer son "Spoutnik V" à des travailleurs sociaux, du personnel médical et des enseignants à Moscou. Ce vaccin russe est pourtant encore dans la troisième et dernière phase d'essais cliniques.

Une situation "trop préoccupante"

Cinquante-et-un candidats vaccins sont actuellement testés sur des humains, 13 étant en dernière phase d'essais, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a estimé lundi que la vaccination ne devait pas être rendue obligatoire, sauf dans des circonstances professionnelles spécifiques.

L'Indonésie, qui avait lancé en août une campagne de tests avec le vaccin du groupe chinois Sinovac, sur 1.660 volontaires, a reçu dimanche soir de Pékin une première livraison de 1,2 million de doses.

Le Danemark, confronté à une flambée de cas, va fermer collèges, lycées, bars, cafés et restaurants dans 38 communes, dont Copenhague. "La situation est trop préoccupante", a justifié lundi la Première ministre Mette Frederiksen.

En Israël, les autorités ont annoncé lundi l'entrée en vigueur cette semaine d'un couvre-feu nocturne en raison d'une résurgence de cas de Covid-19.

En Grèce, les principales mesures de confinement, dont la fermeture des écoles, des restaurants, des salles de sport et des stations de ski, sont prolongées jusqu'au 7 janvier.

(Avec AFP)

(Photo AFP)

Covid-19: la vaccination lancée au Royaume-Uni

Le 08 décembre 2020 à09:15

Modifié le 08 décembre 2020 à 11:43

Le Royaume-Uni a lancé mardi 8 décembre sa campagne de vaccination contre le Covid-19, la première dans un pays occidental.

com_redaction-20

Margaret Keenan, une grand-mère de 90 ans, est devenue la première patiente au monde à recevoir le vaccin de l'alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech, près d'une semaine après le feu vert donné à son déploiement dans le pays le plus endeuillé d'Europe avec près de 61.500 morts.

Les caméras de télévision ont montré la nonagénaire, hospitalisée à Coventry, dans le centre de l'Angleterre, en train de recevoir la piqûre, assise dans son fauteuil et échangeant paisiblement avec l'infirmière.

"Je me sens si privilégiée d'être la première personne à être vaccinée contre le Covid-19, c'est le meilleur cadeau d'anniversaire anticipé que j'aurais pu espérer", a-t-elle déclaré sous les flashs des photographes.

"Cela signifie que je peux finalement envisager de passer du temps avec ma famille et mes amis dans la nouvelle année après avoir été seule durant une grande partie de l'année", a-t-elle ajouté, citée par l'agence de presse Press Association.

La majorité de la population britannique devra toutefois attendre 2021, priorité étant donnée aux résidents et personnel des maisons de retraite, suivis ensuite par les soignants et les plus de 80 ans.

La distribution du vaccin sera "un marathon et pas un sprint", a prévenu le directeur médical du service public de santé (NHS) Stephen Powis.

Le Royaume-Uni a été le premier pays à donner son feu vert au vaccin de Pfizer/BioNTech. L'Agence européenne du médicament devrait rendre un avis sur ce vaccin d'ici fin décembre, tandis que le Canada pourrait commencer dès la semaine prochaine à vacciner sa population.

La Belgique, la France et l'Espagne prévoient des campagnes de vaccinations en janvier, en commençant par les personnes les plus vulnérables.

Samedi, la Russie avait commencé à administrer son "Spoutnik V" à des travailleurs sociaux, du personnel médical et des enseignants à Moscou. Ce vaccin russe est pourtant encore dans la troisième et dernière phase d'essais cliniques.

Une situation "trop préoccupante"

Cinquante-et-un candidats vaccins sont actuellement testés sur des humains, 13 étant en dernière phase d'essais, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a estimé lundi que la vaccination ne devait pas être rendue obligatoire, sauf dans des circonstances professionnelles spécifiques.

L'Indonésie, qui avait lancé en août une campagne de tests avec le vaccin du groupe chinois Sinovac, sur 1.660 volontaires, a reçu dimanche soir de Pékin une première livraison de 1,2 million de doses.

Le Danemark, confronté à une flambée de cas, va fermer collèges, lycées, bars, cafés et restaurants dans 38 communes, dont Copenhague. "La situation est trop préoccupante", a justifié lundi la Première ministre Mette Frederiksen.

En Israël, les autorités ont annoncé lundi l'entrée en vigueur cette semaine d'un couvre-feu nocturne en raison d'une résurgence de cas de Covid-19.

En Grèce, les principales mesures de confinement, dont la fermeture des écoles, des restaurants, des salles de sport et des stations de ski, sont prolongées jusqu'au 7 janvier.

(Avec AFP)

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ciments du Maroc : Indicateurs financiers trimestriels T4 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.