Un ménage sur deux ne dispose pas de produits désinfectants (HCP)

Si les ménages estiment que les produits de première nécessité sont disponibles, ils déclarent que les produits de protection contre le Coronavirus ne le sont pas suffisamment. 

0-https://medias24.com//photos_articles/big/19-05-2020/gel00.jpg-oui
Un ménage sur deux ne dispose pas de produits désinfectants (HCP)

Le 19 mai 2020 à 17:58

Modifié le 19 mai 2020 à 22:41

Ce mardi 19 mai, le HCP a livré les premiers résultats d'une enquête réalisée du 14 au 23 avril 2020, pour suivre l’adaptation du mode de vie des ménages sous la contrainte du confinement.

Dans cet article, Médias24 s'intéresse à un des six axes qui ont été étudiés dans cette enquête à savoir "l'État de l’approvisionnement des ménages en produits de consommation et d’hygiène". 

Au début de la crise, le gouvernement a constitué un comité de suivi de l'approvisionnement du marché. Ce comité informe sur la situation du marché de façon périodique. Globalement, l'approvisionnement des marchés dans l'ensemble des préfectures et des régions du Royaume se poursuit normalement en produits de première nécessité.

Cela est-il ressenti ainsi par les ménages ? Dans son enquête, le HCP rapporte que "pour 93% des ménages, les produits alimentaires de base (farine, huile, sucre, légumes, légumineuses, etc.) sont disponibles sur le marché au cours du confinement et en quantités suffisantes". 

"Ces produits sont peu disponibles pour 6% des ménages. Cette proportion est de 8% parmi les ménages pauvres et de 3% parmi les aisés".

Pour ce qui est des prix, 75% des ménages sondés estiment que les prix des produits alimentaires de base n'ont connu aucun changement aussi bien en milieu urbain qu’en milieu rural, et quel que soit le niveau de vie des ménages. En revanche, 24% des ménages estiment, quant à eux, que les prix des produits alimentaires de base ont augmenté au cours du confinement. 

Le gaz butane, utilisé par 99% des marocains comme principale source d’énergie pour la cuisson, est disponible sur le marché en quantités suffisantes pour la quasi-totalité des ménages (97%).

Disponibilité contrasté des produits de protection et d’hygiène

Si il y a unanimité sur la disponibilité des produits de première nécessité, ce n'est pas le cas pour les produits de protection et d’hygiène. 

L'enquête du HCP confirme ainsi les difficultés pour les ménages d'acheter ces produits notamment les masques de protection et les gels désinfectants. Ainsi, 67% disent disposer de bavettes et de masques de protection en quantités insuffisantes ou ne pas en dispose du tout. 

33% des ménages déclarent disposer de bavettes et de masques de protection en quantités suffisantes. 

58% des ménages aisés disposent de bavettes et de masques en quantités suffisantes, contre 27% pour les pauvres. Pour les ménages, l’indisponibilité de ces produits est essentiellement due à l’insuffisance de l’offre sur le marché (78%) et à la demande excessive (10%).

Pour les produits désinfectants, un ménage sur deux n'en dispose pas (51%). Cette proportion monte à 70% des ménages en milieu rural. 79% des ménages aisés en disposent en quantités suffisantes contre 28% des ménages pauvres.

Cependant, le HCP précise que "parmi les ménages qui ne disposent pas de ces produits ou en disposent mais en quantité insuffisante, 50% n’ont pas cherché à en acheter et 36% leur budget ne leur permet pas de s’en procurer. 



C'est le cas également pour les thermomètres. 84% des ménages n'en disposent pas parce que pour 90% d'entre eux, ils n'ont pas cherché à s’en procurer. Pour 9% des ménages, la raison de ne pas en disposer est le manque d’argent.

En ce qui concerne les médicaments habituellement consommés, 57% déclarent ne pas en disposer. La part des ménages ne disposant pas de médicaments passe de 34% parmi les ménages aisés à 65% parmi les pauvres. 

82% n'ont pas cherché à se procurer ces médicaments. Tandis que 16% ne l'ont pas fait par manque de moyens financiers. 

Pour rappel, cette enquête a été réalisée par les équipes du HCP à distance du 14 au 23 avril 2020. Elle a pour objectif de suivre l’adaptation du mode de vie des ménages sous la contrainte du confinement auprès d'un échantillon de 2 350 ménages représentatif des différentes couches socio-économiques de la population marocaine selon le milieu de résidence, urbain et rural. 
 

Un ménage sur deux ne dispose pas de produits désinfectants (HCP)

Le 19 mai 2020 à17:53

Modifié le 19 mai 2020 à 22:41

Si les ménages estiment que les produits de première nécessité sont disponibles, ils déclarent que les produits de protection contre le Coronavirus ne le sont pas suffisamment. 

com_redaction-29

Ce mardi 19 mai, le HCP a livré les premiers résultats d'une enquête réalisée du 14 au 23 avril 2020, pour suivre l’adaptation du mode de vie des ménages sous la contrainte du confinement.

Dans cet article, Médias24 s'intéresse à un des six axes qui ont été étudiés dans cette enquête à savoir "l'État de l’approvisionnement des ménages en produits de consommation et d’hygiène". 

Au début de la crise, le gouvernement a constitué un comité de suivi de l'approvisionnement du marché. Ce comité informe sur la situation du marché de façon périodique. Globalement, l'approvisionnement des marchés dans l'ensemble des préfectures et des régions du Royaume se poursuit normalement en produits de première nécessité.

Cela est-il ressenti ainsi par les ménages ? Dans son enquête, le HCP rapporte que "pour 93% des ménages, les produits alimentaires de base (farine, huile, sucre, légumes, légumineuses, etc.) sont disponibles sur le marché au cours du confinement et en quantités suffisantes". 

"Ces produits sont peu disponibles pour 6% des ménages. Cette proportion est de 8% parmi les ménages pauvres et de 3% parmi les aisés".

Pour ce qui est des prix, 75% des ménages sondés estiment que les prix des produits alimentaires de base n'ont connu aucun changement aussi bien en milieu urbain qu’en milieu rural, et quel que soit le niveau de vie des ménages. En revanche, 24% des ménages estiment, quant à eux, que les prix des produits alimentaires de base ont augmenté au cours du confinement. 

Le gaz butane, utilisé par 99% des marocains comme principale source d’énergie pour la cuisson, est disponible sur le marché en quantités suffisantes pour la quasi-totalité des ménages (97%).

Disponibilité contrasté des produits de protection et d’hygiène

Si il y a unanimité sur la disponibilité des produits de première nécessité, ce n'est pas le cas pour les produits de protection et d’hygiène. 

L'enquête du HCP confirme ainsi les difficultés pour les ménages d'acheter ces produits notamment les masques de protection et les gels désinfectants. Ainsi, 67% disent disposer de bavettes et de masques de protection en quantités insuffisantes ou ne pas en dispose du tout. 

33% des ménages déclarent disposer de bavettes et de masques de protection en quantités suffisantes. 

58% des ménages aisés disposent de bavettes et de masques en quantités suffisantes, contre 27% pour les pauvres. Pour les ménages, l’indisponibilité de ces produits est essentiellement due à l’insuffisance de l’offre sur le marché (78%) et à la demande excessive (10%).

Pour les produits désinfectants, un ménage sur deux n'en dispose pas (51%). Cette proportion monte à 70% des ménages en milieu rural. 79% des ménages aisés en disposent en quantités suffisantes contre 28% des ménages pauvres.

Cependant, le HCP précise que "parmi les ménages qui ne disposent pas de ces produits ou en disposent mais en quantité insuffisante, 50% n’ont pas cherché à en acheter et 36% leur budget ne leur permet pas de s’en procurer. 



C'est le cas également pour les thermomètres. 84% des ménages n'en disposent pas parce que pour 90% d'entre eux, ils n'ont pas cherché à s’en procurer. Pour 9% des ménages, la raison de ne pas en disposer est le manque d’argent.

En ce qui concerne les médicaments habituellement consommés, 57% déclarent ne pas en disposer. La part des ménages ne disposant pas de médicaments passe de 34% parmi les ménages aisés à 65% parmi les pauvres. 

82% n'ont pas cherché à se procurer ces médicaments. Tandis que 16% ne l'ont pas fait par manque de moyens financiers. 

Pour rappel, cette enquête a été réalisée par les équipes du HCP à distance du 14 au 23 avril 2020. Elle a pour objectif de suivre l’adaptation du mode de vie des ménages sous la contrainte du confinement auprès d'un échantillon de 2 350 ménages représentatif des différentes couches socio-économiques de la population marocaine selon le milieu de résidence, urbain et rural. 
 

A lire aussi


Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Nomination de deux administrateurs indépendants

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.