Beni Mellal se dote d'un nouvel aéroport

  Le Roi Mohammed VI a inauguré, vendredi, le nouvel aéroport de Beni Mellal après des travaux de reconstruction et de réaménagement ayant nécessité une enveloppe budgétaire de 195,5 millions de DH.  ...

  • Le 17 mai 2014

La Bourse de Casablanca termine la semaine dans le rouge

La place boursière casablancaise a terminé sur une tendance baissière, vendredi, lors d'une séance pratiquement en zone rouge, ses deux principaux baromètres Masi et Madex dilapidant 0,1%. Le Masi a perdu 0,12%, comme la veille, pour se situer à 9.449,30 points. Le Madex s'est déprécié de 0,19% pour se situer à 7.712,04 points. Ces deux indices de la place boursière réduisent leur performance respective à +3,68% pour le Masi et à +3,96% pour le Madex. L'indice international FTSE CSE Morocco 15 a signé une très légère variation positive de 0,08% à 9.303,42 points. Le FTSE Morocco All-Liquid a abandonné 0,15% à 8.111,11 points. Les deux indices internationaux affichent, par conséquent, une performance annuelle respective de +5,45% et +4,51%. La volumétrie de la journée, entièrement réalisée sur le marché central (actions), a totalisé 23,543 millions de DH et la capitalisation boursière de la place a atteint 466,853 milliards de DH, soit moins de 918 millions de DH par rapport à jeudi. Les meilleures variations positives ont été l'œuvre de :   - Label Vie :                          4,01% à 1.376 DH   - Wafa Assurance :               3,02% à 3.348 DH   - Oulmès :                             3% à 824 DH Les plus fortes baisses ont été signées par :   - IB Maro.Com :                   -5,99% à 133,35 DH   - Cartier Saada :                  -3,34% à 18,25 DH   - Microdata :                        -3,05% à 149,30 DH  ...

  • Le 16 mai 2014

Clôture des travaux de la commission nationale du dialogue national sur la société civile (map)

Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane a affirmé, jeudi à Rabat, que les recommandations du dialogue national sur la société civile et les nouvelles prérogatives constitutionnelles permettront sans nul doute de conférer plus de gouvernance et de transparence à l'action de la société civile qui, de par le nombre important de ses acteurs, s'est vu confier un rôle majeur dans l'élaboration des politiques publiques. Intervenant lors de la cérémonie de clôture des travaux de la commission nationale du dialogue national sur la société civile, M. Benkirane a estimé que ce dialogue, entamé au début "spontanément", et au milieu de difficultés et d'obstacles mettant en doute sa crédibilité, a pris une grande importance, ce qui traduit le dynamisme de la société marocaine, appelant les organisations de la société civile à déployer davantage d'efforts pour une plus grande implication dans le développement du pays. Pour sa part, le ministre chargé des relations avec le Parlement et la société civile, Lhabib Choubani a relevé, lors de cette rencontre marquée par la présence notamment des présidents des deux chambres du Parlement, de membres du gouvernement et des représentants de plusieurs institutions nationales et internationales, que le dialogue national sur la société civile et les nouvelles prérogatives constitutionnelles, lancé par le gouvernement le 13 mars 2013, constitue le "noyau dur" pour engager une réforme profonde en vue de faire des organisations de la société civile un pouvoir indépendant dont les rôles sont complémentaires de ceux des autres pouvoirs. Il a fait savoir que les différentes étapes de ce dialogue ont donné lieu à des centaines de recommandations et de mémorandums qui peuvent servir de tableau de bord à exploiter pour renforcer la relation entre l'Etat et la société civile, notant que ce dialogue s'est distingué par l'adoption d'une approche participative, inspirée des orientations royales, du référentiel de la Constitution et du programme gouvernemental. Cette cérémonie vient couronner un travail de concertation ouverte avec près de 7000 associations et 18 réunions régionales, avec la participation de plus de 10.000 personnes, des dizaines d'experts et de plusieurs institutions nationales et internationales, a-t-il rappelé. Ce dialogue a permis au Royaume d'acquérir une grande expérience dans le traitement de la question de la société civile, a fait savoir le ministre, appelant à la mise en oeuvre des résultats de ce dialogue à travers la mise en place d'un cadre juridique permettant de faire de la société civile un acteur indépendant et central dans la gestion de la chose publique. De son côté, le président de la Commission nationale du dialogue sur la société civile, Ismail Alaoui, a estimé que la mise en place de cette commission traduit la volonté du gouvernement de développer l'action de la société civile pour être à la hauteur du rôle qui lui a été assigné et d'assumer pleinement sa responsabilité, à la lumière des dispositions de la Constitution y afférentes. Les discussions soulevées lors de ce dialogue ont insisté sur l'importance de promouvoir l'action de la société civile et le travail du volontariat, en plus des autres volets financiers et techniques, a-t-il dit. Le rapporteur général de la Commission nationale du Dialogue sur la société civile, Abdelali Hamieddine, a, quant à lui, souligné que la commission a formulé les recommandations issues de ce processus de concertation en trois chapitres fondamentaux à savoir, les bases juridiques relatives aux mémorandums, aux pétitions et à la concertation publiques, celles relatives à la vie associative et la Charte nationale de la démocratie participative. Cette cérémonie a été marquée par la remise des conclusions du dialogue national sur la société civile au chef du gouvernement et des archives intégrales de ce dialogue au directeur de l'institution "Archives du Maroc" Jamaâ Baïda, pour les mettre à la disposition des chercheurs. KL---TRA. LL. MAP 160858 GMT mai 2014  ...

  • Le 16 mai 2014

Lesieur Cristal communique ce lundi sur ses changements

Via un communiqué envoyé à la presse, Lesieur Cristal compte annoncer les raisons de sa suspension de sa cotation depuis le début de la séance de vendredi. L’hypothèse qui circule le plus sur le marché est la probable mise en vente des 23% restants de SNI dans le capital de la société. SNI avait auparavant cédé 41% de ses parts au Français Sofiproteol, nouveau pilote de Lesieur Cristal. SNI avait par ailleurs, manifesté sa volonté de poursuivre son désengagement de la société productrice d’huiles et dérivés....

  • Le 16 mai 2014

Seedstars Casablanca samedi 17 mai

Seedstars World (SSW), co-organisé avec StartupYourLife, est une initiative marocaine à but non lucratif qui connecte les entrepreneurs, investisseurs et coachs afin de booster l’écosytème […]...

  • Le 16 mai 2014

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.