Tourisme : Les opérateurs réclament un accès plus souple au Maroc

Pour leur 2ème édition, les Tourism Marketing Days ont rassemblé des opérateurs publics et privés ainsi que des prescripteurs internationaux qui ont exposé leurs doléances pour relancer les marchés étrangers lourdement impactés par les difficultés d’accès au territoire national. En filigrane, ils réclament au gouvernement un assouplissement des contraintes qui entravent toute perspective de reprise rapide de l'activité touristique.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/27-10-2020/Photo4.jpg-oui
Tourisme : Les opérateurs réclament un accès plus souple au Maroc

Le 27 octobre 2020 à 18:28

Modifié le 27 octobre 2020 à 18:51

Organisée par l’Office national marocain du tourisme, la 2ème édition B2B des Tourism Marketing Days, tenue ce mardi 27 octobre en semi-présentiel dans un studio de 2M, s’est penchée sur la crise avec le mot d’ordre « Agir, reconquérir, maintenant » qui a permis de discuter en mode virtuel des problématiques de relance des marchés dans un contexte particulier. 

Feuille de route personnalisée et reconnexion avec les prescripteurs internationaux

Intervenant en premier, le directeur général de l’ONMT, Adel El Fakir, a affirmé que cette rencontre d’une vingtaine d’intervenants marocains (ONMT, RAM, CNT, CRT de Marrakech ...) et étrangers (FTI Group, CTRIP, NG Travel, Trip Advisor, Fram, Expedia ...) allait permettre à chacun des participants d’élaborer sa feuille de route pour préparer la reprise grâce aux résultats d'une étude de l'ONMT sur l’évolution de la demande des marchés émetteurs.

Joint par Medias24, un participant nous a déclarés, sous couvert d’anonymat, que cette initiative avait montré la volonté des opérateurs marocains de se reconnecter avec les prescripteurs internationaux de voyages et de recueillir les grandes lignes de l’étude stratégique initiée par l’ONMT.

Sans assouplissement rapide des conditions d’accès, le Maroc ne sera plus une destination prioritaire des T.O

« Elle a aussi montré l’urgence de prendre en considération les demandes réitérées des partenaires étrangers à savoir augmenter le niveau des flux aériens à 50% du trafic pré-Covid, assouplir les mesures sanitaires d’accès au territoire national avec la mise en place de test PCR rapide à l’arrivée dans les aéroports marocains et enfin lever les restrictions de déplacement inter-villes pour booster le tourisme national.

« Sans levée rapide des restrictions relatives à la fermeture du ciel marocain et l'obligation de produire des tests à l’embarquement, le Maroc ne sera plus une destination prioritaire sachant que tous les autres pays ont une politique bien plus ouverte pour accueillir les touristes étrangers.

La marque Maroc en retard par rapport aux destinations concurrentes

« En effet, si les prescripteurs internationaux sont toujours intéressés par le Maroc, cela ne les empêchent pas de nous presser de prendre les bonnes décisions car ils ont recommencé à travailler l’été dernier sur plusieurs destinations concurrentes comme la Tunisie, l’Egypte, la Grèce et l'Espagne.

« Si en termes de vitesse, le Maroc a été en avance sur la politique de confinement, il est aujourd’hui indéniablement en retard sur la phase de relance sachant que l’ensemble des acteurs (publics, privés, marocains et étrangers) réclament tous depuis le mois de juin un assouplissement des contraintes.

Une étude clientèle de l’ONMT qui confirme les attentes des partenaires étrangers

« De son côté, l’ONMT a présenté les grandes lignes d'une étude internationale consacrée aux nouvelles attentes des marchés émetteurs étrangers et à leur perception de la marque Maroc.

« Sachant que cette rencontre censée accélérer le rythme de la relance s’intitulait "Agir, Reconquérir Maintenant",  elle a pu provoquer des interactions entre les participants sur les quatre priorités qui sont de reconnecter le Maroc au réseau mondial aérien, de simplifier les conditions d’accès sanitaire, de reconstruire des partenariats avec les Tour-opérateurs et enfin s’adapter aux nouveaux désirs ciblés des clients finaux.

Un plan marketing adressé en priorité au gouvernement

« Aujourd'hui nous savons donc que nous devons agir rapidement dans le cadre d'un plan marketing où le premier point aura de l’influence sur le deuxième qui à son tour influera sur le 3e et ainsi de suite. 

« Au final, notre réunion a permis de mobiliser les professionnels nationaux et étrangers, de montrer aux étrangers que le Maroc était prêt à les recevoir dans un cadre sanitaire rassurant et enfin d’interpeler les autorités qui sont les seules à pouvoir vraiment changer la donne avec une feuille de route», conclut notre interlocuteur qui espère que le message des acteurs au Tourism Marketing Days sera rapidement pris en considération par le gouvernement pour rouvrir le ciel marocain aux flux aériens antérieurs et simplifier la procédure du test PCR.

Ci-après, la deuxième édition des Tourism Marketing Days" en images:

Tourisme : Les opérateurs réclament un accès plus souple au Maroc

Le 27 octobre 2020 à18:28

Modifié le 27 octobre 2020 à 18:51

Pour leur 2ème édition, les Tourism Marketing Days ont rassemblé des opérateurs publics et privés ainsi que des prescripteurs internationaux qui ont exposé leurs doléances pour relancer les marchés étrangers lourdement impactés par les difficultés d’accès au territoire national. En filigrane, ils réclament au gouvernement un assouplissement des contraintes qui entravent toute perspective de reprise rapide de l'activité touristique.

com_redaction-44

Organisée par l’Office national marocain du tourisme, la 2ème édition B2B des Tourism Marketing Days, tenue ce mardi 27 octobre en semi-présentiel dans un studio de 2M, s’est penchée sur la crise avec le mot d’ordre « Agir, reconquérir, maintenant » qui a permis de discuter en mode virtuel des problématiques de relance des marchés dans un contexte particulier. 

Feuille de route personnalisée et reconnexion avec les prescripteurs internationaux

Intervenant en premier, le directeur général de l’ONMT, Adel El Fakir, a affirmé que cette rencontre d’une vingtaine d’intervenants marocains (ONMT, RAM, CNT, CRT de Marrakech ...) et étrangers (FTI Group, CTRIP, NG Travel, Trip Advisor, Fram, Expedia ...) allait permettre à chacun des participants d’élaborer sa feuille de route pour préparer la reprise grâce aux résultats d'une étude de l'ONMT sur l’évolution de la demande des marchés émetteurs.

Joint par Medias24, un participant nous a déclarés, sous couvert d’anonymat, que cette initiative avait montré la volonté des opérateurs marocains de se reconnecter avec les prescripteurs internationaux de voyages et de recueillir les grandes lignes de l’étude stratégique initiée par l’ONMT.

Sans assouplissement rapide des conditions d’accès, le Maroc ne sera plus une destination prioritaire des T.O

« Elle a aussi montré l’urgence de prendre en considération les demandes réitérées des partenaires étrangers à savoir augmenter le niveau des flux aériens à 50% du trafic pré-Covid, assouplir les mesures sanitaires d’accès au territoire national avec la mise en place de test PCR rapide à l’arrivée dans les aéroports marocains et enfin lever les restrictions de déplacement inter-villes pour booster le tourisme national.

« Sans levée rapide des restrictions relatives à la fermeture du ciel marocain et l'obligation de produire des tests à l’embarquement, le Maroc ne sera plus une destination prioritaire sachant que tous les autres pays ont une politique bien plus ouverte pour accueillir les touristes étrangers.

La marque Maroc en retard par rapport aux destinations concurrentes

« En effet, si les prescripteurs internationaux sont toujours intéressés par le Maroc, cela ne les empêchent pas de nous presser de prendre les bonnes décisions car ils ont recommencé à travailler l’été dernier sur plusieurs destinations concurrentes comme la Tunisie, l’Egypte, la Grèce et l'Espagne.

« Si en termes de vitesse, le Maroc a été en avance sur la politique de confinement, il est aujourd’hui indéniablement en retard sur la phase de relance sachant que l’ensemble des acteurs (publics, privés, marocains et étrangers) réclament tous depuis le mois de juin un assouplissement des contraintes.

Une étude clientèle de l’ONMT qui confirme les attentes des partenaires étrangers

« De son côté, l’ONMT a présenté les grandes lignes d'une étude internationale consacrée aux nouvelles attentes des marchés émetteurs étrangers et à leur perception de la marque Maroc.

« Sachant que cette rencontre censée accélérer le rythme de la relance s’intitulait "Agir, Reconquérir Maintenant",  elle a pu provoquer des interactions entre les participants sur les quatre priorités qui sont de reconnecter le Maroc au réseau mondial aérien, de simplifier les conditions d’accès sanitaire, de reconstruire des partenariats avec les Tour-opérateurs et enfin s’adapter aux nouveaux désirs ciblés des clients finaux.

Un plan marketing adressé en priorité au gouvernement

« Aujourd'hui nous savons donc que nous devons agir rapidement dans le cadre d'un plan marketing où le premier point aura de l’influence sur le deuxième qui à son tour influera sur le 3e et ainsi de suite. 

« Au final, notre réunion a permis de mobiliser les professionnels nationaux et étrangers, de montrer aux étrangers que le Maroc était prêt à les recevoir dans un cadre sanitaire rassurant et enfin d’interpeler les autorités qui sont les seules à pouvoir vraiment changer la donne avec une feuille de route», conclut notre interlocuteur qui espère que le message des acteurs au Tourism Marketing Days sera rapidement pris en considération par le gouvernement pour rouvrir le ciel marocain aux flux aériens antérieurs et simplifier la procédure du test PCR.

Ci-après, la deuxième édition des Tourism Marketing Days" en images:

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Communiqué de presse de la société Aluminium du Maroc

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.