Hôtellerie: Le Maroc est devenu le hub du groupe Onomo

Installé au Maroc depuis seulement quatre ans, le groupe Onomo gère trois hôtels à Rabat et à Casablanca et compte renforcer sa présence en ouvrant trois nouveaux établissements dont deux dans la capitale économique et un dans la ville du détroit. Avec ces ouvertures, le Maroc deviendra le pays qui concentre la majorité des investissements africains de ce groupe qui insiste sur sa vocation continentale.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/22-03-2019/hôtelonomo.jpg-oui
Hôtellerie : Le Maroc est devenu le hub du groupe Onomo Le groupe Onomo renforce sa présence au Maroc

Le 22 mars 2019 à 17:41

Modifié le 23 mars 2019 à 16:40

En dehors des investisseurs spécialisés en hôtellerie, personne, ou presque, ne connaît au Maroc le groupe Onomo qui ne cesse pourtant d’étendre sa présence en Afrique de l’Ouest, du Sud et du Nord.

Créé depuis environ 10 ans, il aura fallu attendre qu’il déménage son siège social en 2015 de Dakar à Casa Finance City pour qu’Onomo saute le pas et se lance enfin dans l’hôtellerie au Maroc.

Création de 6 hôtels en seulement 4 années

Peu porté sur la communication, ce n’est qu’à l’occasion de l’ouverture récente de son 3ème hôtel dans la capitale économique que l’on en sait désormais un peu plus sur ses ambitions marocaines.

Aux « Onomo Médina » et « Onomo Terminus » de Rabat (les anciens BandB et Terminus), tous les deux 3 étoiles, s’ajoute depuis le 1er mars dernier l’établissement 4 étoiles « Onomo Casa City Center », situé dans le quartier du Maarif, soit une capacité totale de 402 chambres (116+85+201).

Lors d’une conférence de presse, tenue ce vendredi 22 mars, le management a annoncé l’ouverture d’ici le 1er juillet de trois nouveaux 3 étoiles en construction, qui porteront l’offre à 750 chambres et créeront environ 240 emplois directs et 600 indirects. 

Il s’agit du « Onomo Casa Sidi Maarouf » de 120 chambres qui sera inauguré début avril prochain, du « Onomo Casa Airport » de 135 chambres qui ouvrira le 1er mai et enfin du « Onomo Tanger Med » disposant de 90 chambres dont l’ouverture est prévue le 1er juillet prochain.

Six ans après son installation en Afrique de l’Ouest (Conakry, Abidjan, Dakar, Bamako, Lomé, Libreville, Conakry), Afrique du Sud (Cape-Town, Durban, Sandton) et de l’Est (Kigali), le Maroc devient donc la première destination d’investissement de ce groupe français.

Un tiers du portefeuille du groupe est au Maroc

Interrogé par Médias24 sur les investissements consentis ou à venir au Maroc, son président a préféré éluder la question en se contentant de révéler qu’Onomo pesait au total 400 millions d’euros, détenus majoritairement par le groupe français Batipart

Conscient de son manque de notoriété à l’international et au Maroc, il a déclaré que sa stratégie d’accélération en termes de développement d’implantations et de diversification géographique allait permettre de pallier cette lacune sur le continent africain « qui est la seule cible du groupe ».

Présent dans 9 pays africains avec un portefeuille actuel de 14 hôtels (1.900 chambres), sa capacité hôtelière va passer à 20 établissements d’ici la fin de l’année en cours.

En effet, en dehors des 3 nouvelles unités prévues au Maroc, trois autres établissements seront également bientôt ouverts à Douala (Cameroun), Maputo (Mozambique) et Dar Essalam (Tanzannie) ce qui ajoutera 917 clés à son portefeuille hôtelier soit un total d’environ 2800 chambres.

Selon le top management, l’objectif est de devenir sous peu « la 1ère plateforme hôtelière panafricaine du segment 3 étoiles » adressée en majorité à une clientèle d’affaires et au tourisme de séjour.

Locataire des 6 hôtels marocains qu’il se contente de gérer, Onomo compte ajouter à sa casquette d’exploitant celle de développeur basé sur un modèle de détention « murs et fonds » pour se transformer en acteur principal du secteur hôtelier milieu de gamme.

Si Onomo se veut panafricain, ses trois nouveaux hôtels marocains sur 6 africains montrent que le Maroc est devenu un point d’investissement incontournable sur le continent et en particulier en Afrique du Nord, sachant qu’aucun investissement similaire n’est prévu en Tunisie et en Algérie.

Le groupe Onomo renforce sa présence au Maroc

Hôtellerie: Le Maroc est devenu le hub du groupe Onomo

Le 22 mars 2019 à19:31

Modifié le 23 mars 2019 à 16:40

Installé au Maroc depuis seulement quatre ans, le groupe Onomo gère trois hôtels à Rabat et à Casablanca et compte renforcer sa présence en ouvrant trois nouveaux établissements dont deux dans la capitale économique et un dans la ville du détroit. Avec ces ouvertures, le Maroc deviendra le pays qui concentre la majorité des investissements africains de ce groupe qui insiste sur sa vocation continentale.

com_redaction-10

En dehors des investisseurs spécialisés en hôtellerie, personne, ou presque, ne connaît au Maroc le groupe Onomo qui ne cesse pourtant d’étendre sa présence en Afrique de l’Ouest, du Sud et du Nord.

Créé depuis environ 10 ans, il aura fallu attendre qu’il déménage son siège social en 2015 de Dakar à Casa Finance City pour qu’Onomo saute le pas et se lance enfin dans l’hôtellerie au Maroc.

Création de 6 hôtels en seulement 4 années

Peu porté sur la communication, ce n’est qu’à l’occasion de l’ouverture récente de son 3ème hôtel dans la capitale économique que l’on en sait désormais un peu plus sur ses ambitions marocaines.

Aux « Onomo Médina » et « Onomo Terminus » de Rabat (les anciens BandB et Terminus), tous les deux 3 étoiles, s’ajoute depuis le 1er mars dernier l’établissement 4 étoiles « Onomo Casa City Center », situé dans le quartier du Maarif, soit une capacité totale de 402 chambres (116+85+201).

Lors d’une conférence de presse, tenue ce vendredi 22 mars, le management a annoncé l’ouverture d’ici le 1er juillet de trois nouveaux 3 étoiles en construction, qui porteront l’offre à 750 chambres et créeront environ 240 emplois directs et 600 indirects. 

Il s’agit du « Onomo Casa Sidi Maarouf » de 120 chambres qui sera inauguré début avril prochain, du « Onomo Casa Airport » de 135 chambres qui ouvrira le 1er mai et enfin du « Onomo Tanger Med » disposant de 90 chambres dont l’ouverture est prévue le 1er juillet prochain.

Six ans après son installation en Afrique de l’Ouest (Conakry, Abidjan, Dakar, Bamako, Lomé, Libreville, Conakry), Afrique du Sud (Cape-Town, Durban, Sandton) et de l’Est (Kigali), le Maroc devient donc la première destination d’investissement de ce groupe français.

Un tiers du portefeuille du groupe est au Maroc

Interrogé par Médias24 sur les investissements consentis ou à venir au Maroc, son président a préféré éluder la question en se contentant de révéler qu’Onomo pesait au total 400 millions d’euros, détenus majoritairement par le groupe français Batipart

Conscient de son manque de notoriété à l’international et au Maroc, il a déclaré que sa stratégie d’accélération en termes de développement d’implantations et de diversification géographique allait permettre de pallier cette lacune sur le continent africain « qui est la seule cible du groupe ».

Présent dans 9 pays africains avec un portefeuille actuel de 14 hôtels (1.900 chambres), sa capacité hôtelière va passer à 20 établissements d’ici la fin de l’année en cours.

En effet, en dehors des 3 nouvelles unités prévues au Maroc, trois autres établissements seront également bientôt ouverts à Douala (Cameroun), Maputo (Mozambique) et Dar Essalam (Tanzannie) ce qui ajoutera 917 clés à son portefeuille hôtelier soit un total d’environ 2800 chambres.

Selon le top management, l’objectif est de devenir sous peu « la 1ère plateforme hôtelière panafricaine du segment 3 étoiles » adressée en majorité à une clientèle d’affaires et au tourisme de séjour.

Locataire des 6 hôtels marocains qu’il se contente de gérer, Onomo compte ajouter à sa casquette d’exploitant celle de développeur basé sur un modèle de détention « murs et fonds » pour se transformer en acteur principal du secteur hôtelier milieu de gamme.

Si Onomo se veut panafricain, ses trois nouveaux hôtels marocains sur 6 africains montrent que le Maroc est devenu un point d’investissement incontournable sur le continent et en particulier en Afrique du Nord, sachant qu’aucun investissement similaire n’est prévu en Tunisie et en Algérie.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMOLOG : Indicateurs trimestriels au 30 septembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.