Tourisme : Laftit et Fettah promettent allègement des restrictions et plus de soutien

Lors d’une rencontre à la wilaya de Rabat, la ministre du Tourisme, accompagnée de ses homologues de l’Intérieur et de la Santé, a rappelé devant 300 professionnels l’obligation de respecter les mesures sanitaires pour la reprise de leurs activités. S’attendant à des annonces plus fortes, de nombreux hôteliers ont littéralement bombardé de questions les ministres qui ont promis un allègement des restrictions et plus de soutien dans le cadre d'un futur contrat-programme sectoriel.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/10-07-2020/fettahlaftit.jpg-oui

Le 10 juillet 2020 à 18:38

Modifié le 14 juillet 2020 à 08:47

Venus de l’ensemble du Maroc, les opérateurs touristiques présents à la conférence organisée ce vendredi 10 juillet à la wilaya de la capitale, s’attendaient à de grandes annonces de soutien au secteur, mais le moins que l’on puisse dire est qu’ils sont restés sur leur faim avec des nouvelles promesses à la clé.

Une réunion centrée sur le respect du plan sanitaire

En effet, après l’intervention du ministre Abdelouafi Laftit qui présidait la réunion, son homologue du tourisme s’est bornée à déclarer que la reprise du secteur devait se faire dans le strict respect du plan sanitaire élaboré et par le dépistage du personnel de l’ensemble des établissements hôteliers.

Visiblement déçus, les membres des CRT et de la CNT ont alors littéralement bombardé de questions les ministres présents sur la difficulté de travailler avec les nombreuses restrictions qui leur sont imposées.

Réouverture des piscines des hôtels

A l’issue de leurs nombreuses interrogations, le ministre de l’Intérieur a révélé qu’ils pouvaient dès aujourd’hui rouvrir leurs piscines, que les restaurants seraient bientôt autorisés à fermer plus tard que 23H, et que la limite de 50% de taux d'occupation sera progressivement relevée, si la reprise se déroule dans le respect des mesures sanitaires.

Applaudi après ces annonces, le ministre s’est voulu rassurant en affirmant que le flux des MRE qui allaient rentrer au pays à partir du 15 juillet et celui des touristes nationaux permettra de leur donner un peu d’oxygène, en attendant la reprise des arrivées d’étrangers qui aura peut-être lieu après le 10 août, nouvelle date de fin de l’état d’urgence sanitaire.

Prolongation de l’indemnité CNSS et effacement d’impôts réclamés à cor et à cri

Après une courte intervention du ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, qui s’est également félicité des efforts de la profession, de nombreux opérateurs se sont rués sur le micro pour exposer leurs difficultés.

Sur les 300 participants, une quinzaine d’hôteliers ont réclamé des solutions d’urgence pour être en mesure de survivre à l’été et de pouvoir tenir jusqu’à la réouverture totale des frontières.

A leurs revendications portant sur la prolongation de l’indemnité de la CNSS pour leur personnel jusqu’à la fin de l’année et à leur demande insistante d’être dispensés de certains impôts ainsi que de factures d’eau et d’électricité, Laftit a promis des annonces en ce sens dans les semaines à venir.

Proposition de créer un fonds d'aide au tourisme

Si dans un premier temps, les intervenants ont salué les efforts du gouvernement pendant les 3 derniers mois, certains ont proposé la création d’un fonds d’aide au tourisme et d’une chambre sectorielle à l’image de celles existantes de l’industrie et du commerce pour les soutenir.

Un hôtelier de Fès a affirmé que sans aide financière rapide de l’Etat, il serait contraint de vendre son établissement à partir de 2021 pour une misère à des étrangers qui le sollicitent déjà. 

Un contrat-programme en cours d’étude

Devant l’insistance de la profession, Fettah a promis des annonces de solutions à leurs problèmes avec l’élaboration en cours d’un contrat-programme réunissant l’Etat et l’ensemble des opérateurs.

En effet, après avoir affirmé que les mesures de soutien financier n’étaient pas le sujet de la réunion, la ministre s’est engagée à satisfaire leurs nombreuses revendications le plus tôt possible.

A la sortie de la réunion, plusieurs opérateurs se sont dits très déçus et certains étaient même furieux de s’être déplacés de très loin pour un simple rappel du plan sanitaire et pour des promesses.

Selon nos informations, il faudra attendre la prochaine réunion du Comité de veille économique pour avoir des informations plus précises sur les réponses ministérielles qui seront apportées aux nombreuses revendications des opérateurs.

Tourisme : Laftit et Fettah promettent allègement des restrictions et plus de soutien

Le 10 juillet 2020 à18:38

Modifié le 14 juillet 2020 à 08:47

Lors d’une rencontre à la wilaya de Rabat, la ministre du Tourisme, accompagnée de ses homologues de l’Intérieur et de la Santé, a rappelé devant 300 professionnels l’obligation de respecter les mesures sanitaires pour la reprise de leurs activités. S’attendant à des annonces plus fortes, de nombreux hôteliers ont littéralement bombardé de questions les ministres qui ont promis un allègement des restrictions et plus de soutien dans le cadre d'un futur contrat-programme sectoriel.

Venus de l’ensemble du Maroc, les opérateurs touristiques présents à la conférence organisée ce vendredi 10 juillet à la wilaya de la capitale, s’attendaient à de grandes annonces de soutien au secteur, mais le moins que l’on puisse dire est qu’ils sont restés sur leur faim avec des nouvelles promesses à la clé.

Une réunion centrée sur le respect du plan sanitaire

En effet, après l’intervention du ministre Abdelouafi Laftit qui présidait la réunion, son homologue du tourisme s’est bornée à déclarer que la reprise du secteur devait se faire dans le strict respect du plan sanitaire élaboré et par le dépistage du personnel de l’ensemble des établissements hôteliers.

Visiblement déçus, les membres des CRT et de la CNT ont alors littéralement bombardé de questions les ministres présents sur la difficulté de travailler avec les nombreuses restrictions qui leur sont imposées.

Réouverture des piscines des hôtels

A l’issue de leurs nombreuses interrogations, le ministre de l’Intérieur a révélé qu’ils pouvaient dès aujourd’hui rouvrir leurs piscines, que les restaurants seraient bientôt autorisés à fermer plus tard que 23H, et que la limite de 50% de taux d'occupation sera progressivement relevée, si la reprise se déroule dans le respect des mesures sanitaires.

Applaudi après ces annonces, le ministre s’est voulu rassurant en affirmant que le flux des MRE qui allaient rentrer au pays à partir du 15 juillet et celui des touristes nationaux permettra de leur donner un peu d’oxygène, en attendant la reprise des arrivées d’étrangers qui aura peut-être lieu après le 10 août, nouvelle date de fin de l’état d’urgence sanitaire.

Prolongation de l’indemnité CNSS et effacement d’impôts réclamés à cor et à cri

Après une courte intervention du ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, qui s’est également félicité des efforts de la profession, de nombreux opérateurs se sont rués sur le micro pour exposer leurs difficultés.

Sur les 300 participants, une quinzaine d’hôteliers ont réclamé des solutions d’urgence pour être en mesure de survivre à l’été et de pouvoir tenir jusqu’à la réouverture totale des frontières.

A leurs revendications portant sur la prolongation de l’indemnité de la CNSS pour leur personnel jusqu’à la fin de l’année et à leur demande insistante d’être dispensés de certains impôts ainsi que de factures d’eau et d’électricité, Laftit a promis des annonces en ce sens dans les semaines à venir.

Proposition de créer un fonds d'aide au tourisme

Si dans un premier temps, les intervenants ont salué les efforts du gouvernement pendant les 3 derniers mois, certains ont proposé la création d’un fonds d’aide au tourisme et d’une chambre sectorielle à l’image de celles existantes de l’industrie et du commerce pour les soutenir.

Un hôtelier de Fès a affirmé que sans aide financière rapide de l’Etat, il serait contraint de vendre son établissement à partir de 2021 pour une misère à des étrangers qui le sollicitent déjà. 

Un contrat-programme en cours d’étude

Devant l’insistance de la profession, Fettah a promis des annonces de solutions à leurs problèmes avec l’élaboration en cours d’un contrat-programme réunissant l’Etat et l’ensemble des opérateurs.

En effet, après avoir affirmé que les mesures de soutien financier n’étaient pas le sujet de la réunion, la ministre s’est engagée à satisfaire leurs nombreuses revendications le plus tôt possible.

A la sortie de la réunion, plusieurs opérateurs se sont dits très déçus et certains étaient même furieux de s’être déplacés de très loin pour un simple rappel du plan sanitaire et pour des promesses.

Selon nos informations, il faudra attendre la prochaine réunion du Comité de veille économique pour avoir des informations plus précises sur les réponses ministérielles qui seront apportées aux nombreuses revendications des opérateurs.

A lire aussi


Communication financière

Aluminium du Maroc : Communiqué de presse suivant la réunion du Conseil d’Administration, réuni le 29 Juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.