Tanger: Peine de mort pour l’assassin du petit Adnane

Le principal accusé était poursuivi, entre autre, pour meurtre avec préméditation et guet-apens, attentat à la pudeur avec violence sur mineur et mutilation de cadavre.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/13-01-2021/Justice-reunion7.jpg-oui
Peine de mort pour l’assassin du petit Adnane

Le 13 janvier 2021 à 11:21

Modifié le 13 janvier 2021 à 11:48

La Chambre criminelle près la cour d’appel de Tanger a condamné, à la peine capitale, l’accusé principal dans l’affaire de l’assassinat d’Adnane, 11 ans au moment des faits survenus en septembre. La sentence a été rendue mercredi 13 janvier 2020.

Trois autres accusés ont été condamnés dans cette affaire qui avait secoué l’opinion publique nationale. Ils ont écopé, chacun, de 4 mois d’emprisonnement ferme et d’une amende de 1.000 DH. Ces derniers étaient poursuivis pour non dénonciation d’un crime.

L’accusé principal était poursuivi, entre autre, pour assassinat, détournement de mineur, séquestration, attentat à la pudeur avec violence. Il est également condamné pour avoir souillé, mutilé, enterré et fait disparaitre le cadavre de la victime.

Le petit Adnane, à peine âgé de 11 ans, avait été sexuellement agressé puis assassiné avant d’être enterré à 100m de chez lui au quartier Bni Makada à Tanger.

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger avaient interpellé, le 11 septembre 2020, l’accusé principal âgé de 24 ans, soupçonné d’homicide volontaire sur un mineur avec attentat à la pudeur.

Les recherches et investigations des éléments de la Sûreté nationale sur la disparition de ce mineur de 11 ans avaient révélé qu’il s’agit d’une disparition à caractère criminel, surtout que le visionnage d’enregistrements vidéos avait démontré l’implication présumée d’un individu qui a entraîné la victime, près du domicile de sa famille.

Selon un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), les recherches et le diagnostic menés par la police judiciaire, appuyée par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), avaient abouti à l’identification du suspect, qui résidait près du domicile de la victime, et à son interpellation. Les enquêteurs ont ensuite réussi à trouver le lieu où le mis en cause s’est débarrassé de la dépouille.

Les premiers éléments de l’enquête avaient révélé que le mis en cause a emmené la victime dans un appartement qu’il loue dans le même quartier résidentiel, l’a agressée sexuellement et commis l’homicide volontaire, au même jour et à la même heure, avant de procéder à l'enterrement du corps non loin de son domicile. 

(Avec MAP)

Tanger: Peine de mort pour l’assassin du petit Adnane

Le 13 janvier 2021 à11:48

Modifié le 13 janvier 2021 à 11:48

Le principal accusé était poursuivi, entre autre, pour meurtre avec préméditation et guet-apens, attentat à la pudeur avec violence sur mineur et mutilation de cadavre.

com_redaction-11

La Chambre criminelle près la cour d’appel de Tanger a condamné, à la peine capitale, l’accusé principal dans l’affaire de l’assassinat d’Adnane, 11 ans au moment des faits survenus en septembre. La sentence a été rendue mercredi 13 janvier 2020.

Trois autres accusés ont été condamnés dans cette affaire qui avait secoué l’opinion publique nationale. Ils ont écopé, chacun, de 4 mois d’emprisonnement ferme et d’une amende de 1.000 DH. Ces derniers étaient poursuivis pour non dénonciation d’un crime.

L’accusé principal était poursuivi, entre autre, pour assassinat, détournement de mineur, séquestration, attentat à la pudeur avec violence. Il est également condamné pour avoir souillé, mutilé, enterré et fait disparaitre le cadavre de la victime.

Le petit Adnane, à peine âgé de 11 ans, avait été sexuellement agressé puis assassiné avant d’être enterré à 100m de chez lui au quartier Bni Makada à Tanger.

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger avaient interpellé, le 11 septembre 2020, l’accusé principal âgé de 24 ans, soupçonné d’homicide volontaire sur un mineur avec attentat à la pudeur.

Les recherches et investigations des éléments de la Sûreté nationale sur la disparition de ce mineur de 11 ans avaient révélé qu’il s’agit d’une disparition à caractère criminel, surtout que le visionnage d’enregistrements vidéos avait démontré l’implication présumée d’un individu qui a entraîné la victime, près du domicile de sa famille.

Selon un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), les recherches et le diagnostic menés par la police judiciaire, appuyée par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), avaient abouti à l’identification du suspect, qui résidait près du domicile de la victime, et à son interpellation. Les enquêteurs ont ensuite réussi à trouver le lieu où le mis en cause s’est débarrassé de la dépouille.

Les premiers éléments de l’enquête avaient révélé que le mis en cause a emmené la victime dans un appartement qu’il loue dans le même quartier résidentiel, l’a agressée sexuellement et commis l’homicide volontaire, au même jour et à la même heure, avant de procéder à l'enterrement du corps non loin de son domicile. 

(Avec MAP)

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS : Indicateurs d’activité du 4ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.