Seules les réservations d’hôtel prises avant le 26 juillet permettront de se déplacer

Trois jours après la décision d’interdire les déplacements à partir et vers 8 villes du Maroc, une source ministérielle précise que l’obtention d’un laisser-passer pourra se faire sur présentation d’une réservation hôtelière prise avant le communiqué gouvernemental. Afin d’éviter les fraudes, notre interlocuteur ajoute que les demandeurs devront prouver que le séjour a été payé d’avance.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/29-07-2020/controle.jpg-oui
Seules les réservations d’hôtel prises avant le 26 juillet permettront de se déplacer

Le 29 juillet 2020 à 16:16

Modifié le 29 juillet 2020 à 16:48

Précisant ce qu’une source autorisée du ministère de l’intérieur nous avait déclarés, une source du département du tourisme nous informe qu'une toutes les réservations d’hôtel ne pourront pas servir à obtenir l'autorisation spéciale de déplacement pour quitter ou se rendre dans une des huit villes barricadées depuis lundi 27 juillet à minuit.

En effet, la réservation à présenter aux autorités locales (Caïd, Pacha, préfecture) pour obtenir l’autorisation spéciale de déplacement doit obligatoirement avoir été effectuée avant la date d’interdiction des déplacements de et vers 8 villes.

De plus, afin d’éviter les fraudes rendues possibles avec des attestations antidatées obtenues sur des sites de réservation comme Booking.com, les autorités locales ont reçu des consignes pour vérifier, à l’aide de reçus voire auprès des hôteliers s’il le faut, si les séjours ont bien été réglés à l’avance.

En d’autres termes, hormis quelques centaines de personnes qui s’étaient acquittés de la facture de leur séjour, seuls les bénéficiaires de justificatifs de déplacement (ordre de mission public ou privé, raisons médicales urgentes) pourront bénéficier d’une autorisation spéciale de déplacement.

Sollicités par Medias24, plusieurs hôteliers de villes touristiques s’indignent de la portée d’une mesure qui « plombera définitivement la saison estivale » et surtout de l’absence d’une communication claire du ministère de l’intérieur qui les a laissés espérer une reprise après l’Aïd.

Rappelons qu’un communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur et de la Santé, avait annoncé dimanche dernier à 19 heures que les déplacements à partir et vers Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Settat, Berrechid et Marrakech seraient suspendus dans la nuit du 26 juillet à minuit.

Seules les réservations d’hôtel prises avant le 26 juillet permettront de se déplacer

Le 29 juillet 2020 à16:16

Modifié le 29 juillet 2020 à 16:48

Trois jours après la décision d’interdire les déplacements à partir et vers 8 villes du Maroc, une source ministérielle précise que l’obtention d’un laisser-passer pourra se faire sur présentation d’une réservation hôtelière prise avant le communiqué gouvernemental. Afin d’éviter les fraudes, notre interlocuteur ajoute que les demandeurs devront prouver que le séjour a été payé d’avance.

Précisant ce qu’une source autorisée du ministère de l’intérieur nous avait déclarés, une source du département du tourisme nous informe qu'une toutes les réservations d’hôtel ne pourront pas servir à obtenir l'autorisation spéciale de déplacement pour quitter ou se rendre dans une des huit villes barricadées depuis lundi 27 juillet à minuit.

En effet, la réservation à présenter aux autorités locales (Caïd, Pacha, préfecture) pour obtenir l’autorisation spéciale de déplacement doit obligatoirement avoir été effectuée avant la date d’interdiction des déplacements de et vers 8 villes.

De plus, afin d’éviter les fraudes rendues possibles avec des attestations antidatées obtenues sur des sites de réservation comme Booking.com, les autorités locales ont reçu des consignes pour vérifier, à l’aide de reçus voire auprès des hôteliers s’il le faut, si les séjours ont bien été réglés à l’avance.

En d’autres termes, hormis quelques centaines de personnes qui s’étaient acquittés de la facture de leur séjour, seuls les bénéficiaires de justificatifs de déplacement (ordre de mission public ou privé, raisons médicales urgentes) pourront bénéficier d’une autorisation spéciale de déplacement.

Sollicités par Medias24, plusieurs hôteliers de villes touristiques s’indignent de la portée d’une mesure qui « plombera définitivement la saison estivale » et surtout de l’absence d’une communication claire du ministère de l’intérieur qui les a laissés espérer une reprise après l’Aïd.

Rappelons qu’un communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur et de la Santé, avait annoncé dimanche dernier à 19 heures que les déplacements à partir et vers Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Settat, Berrechid et Marrakech seraient suspendus dans la nuit du 26 juillet à minuit.

A lire aussi


Communication financière

SONASID : Effets de la crise sanitaire sur les résultats du 1er semestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.