Safi: Découvertes archéologiques remontant au IIe siècle avant J.C.

Des fouilles archéologiques effectuées récemment par l’Association marocaine pour la recherche et la protection archéologique sous-marine ont mené à des découvertes précieuses tout au long du littoral au nord de Safi entre Sidi Bouzid et Cap Beddouza sur près de 30 km.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/25-09-2020/sousmarinmap.jpg-oui
Safi : Découvertes archéologiques remontant au IIe siècle avant J.C.

Le 25 septembre 2020 à 16:06

Modifié le 25 septembre 2020 à 16:48

Selon Redouane Bourga, membre fondateur et vice-président de l'association, ces découvertes archéologiques pourraient remonter au IIe siècle avant J.C. et même à l’âge de bronze (2000 ans, de 2.700 à 900 av. J.-C.).

Ces découvertes précieuses sont de nature à élucider certaines questions se rapportant à Tighaline, la cité engloutie sous la mer, ses frontières et le mode de vie adopté par ses habitants, a-t-il expliqué dans une déclaration à la MAP. Ces découvertes archéologiques pourraient être les vestiges de cette ville engloutie sous l’océan Atlantique.

M. Bougra, également instructeur de plongée sous-marine et moniteur fédéral de 1er degré, a fait remarquer que le littoral de Safi est riche d’un patrimoine archéologique si varié et des trésors archéologiques subaquatiques en quête de valorisation, relevant que l'association compte mener d'autres expéditions scientifiques dans cette région très étendue pour y révéler d'autres vestiges archéologiques, de nature à élucider la question de cette cité engloutie par la mer.

L’association marocaine pour la recherche et la protection archéologique sous-marine compte à son actif plusieurs découvertes si précieuses et d’une grande portée scientifique qui seront inscrites en lettres d’or dans le patrimoine archéologique sous-marin au Maroc.

Il s’agit notamment de la découverte d’une épave d’un navire militaire au large de Safi, celui du bateau à vapeur anglais "Baynyassa SS", qui aurait échoué, en été 1918, au large de la plage de Sidi Toual (15 km au sud d’Agadir), la découverte des canons de la Sekkala de Safi, la découverte du lieu où, avait échoué le navire "Nicolas Paquet" au Cap Spartel au large de Tanger.

L’association a aussi découvert des grottes préhistoriques ainsi que des ossements humains fossilisés de Ain El Moucha dans la zone de Cap Beddouza (30 km de Safi) et les vestiges d’un navire de guerre vieux de plus de quatre siècles.

Safi: Découvertes archéologiques remontant au IIe siècle avant J.C.

Le 25 septembre 2020 à16:48

Modifié le 25 septembre 2020 à 16:48

Des fouilles archéologiques effectuées récemment par l’Association marocaine pour la recherche et la protection archéologique sous-marine ont mené à des découvertes précieuses tout au long du littoral au nord de Safi entre Sidi Bouzid et Cap Beddouza sur près de 30 km.

com_redaction-56

Selon Redouane Bourga, membre fondateur et vice-président de l'association, ces découvertes archéologiques pourraient remonter au IIe siècle avant J.C. et même à l’âge de bronze (2000 ans, de 2.700 à 900 av. J.-C.).

Ces découvertes précieuses sont de nature à élucider certaines questions se rapportant à Tighaline, la cité engloutie sous la mer, ses frontières et le mode de vie adopté par ses habitants, a-t-il expliqué dans une déclaration à la MAP. Ces découvertes archéologiques pourraient être les vestiges de cette ville engloutie sous l’océan Atlantique.

M. Bougra, également instructeur de plongée sous-marine et moniteur fédéral de 1er degré, a fait remarquer que le littoral de Safi est riche d’un patrimoine archéologique si varié et des trésors archéologiques subaquatiques en quête de valorisation, relevant que l'association compte mener d'autres expéditions scientifiques dans cette région très étendue pour y révéler d'autres vestiges archéologiques, de nature à élucider la question de cette cité engloutie par la mer.

L’association marocaine pour la recherche et la protection archéologique sous-marine compte à son actif plusieurs découvertes si précieuses et d’une grande portée scientifique qui seront inscrites en lettres d’or dans le patrimoine archéologique sous-marin au Maroc.

Il s’agit notamment de la découverte d’une épave d’un navire militaire au large de Safi, celui du bateau à vapeur anglais "Baynyassa SS", qui aurait échoué, en été 1918, au large de la plage de Sidi Toual (15 km au sud d’Agadir), la découverte des canons de la Sekkala de Safi, la découverte du lieu où, avait échoué le navire "Nicolas Paquet" au Cap Spartel au large de Tanger.

L’association a aussi découvert des grottes préhistoriques ainsi que des ossements humains fossilisés de Ain El Moucha dans la zone de Cap Beddouza (30 km de Safi) et les vestiges d’un navire de guerre vieux de plus de quatre siècles.

A lire aussi


Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Nomination de deux administrateurs indépendants

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.