Qui est SOS NDD, le nouveau gestionnaire de la décharge contrôlée de Médiouna ?

Après de nombreuses années d’expérience dans la gestion des décharges et la collecte des déchets dans différentes villes marocaines, comment SOS NDD, exploitant de la nouvelle décharge de Médiouna, compte s’y prendre à Casablanca, l’un des plus grands marchés du Royaume ? Réponse. 

0-https://medias24.com//photos_articles/big/04-01-2021/casablanca010.jpg-oui
Qui est SOS NDD, le nouveau gestionnaire de la décharge contrôlée de Médiouna ?

Le 04 janvier 2021 à 19:22

Modifié le 05 janvier 2021 à 13:51

Créée en août 1977, SOS NDD est une société 100% marocaine. Elle est présente dans plusieurs métiers, apprend Médias24 auprès de son DG. "La société a démarré par le nettoyage industriel, et au fil des années et compte tenu des besoins, nous avons lancé d’autres activités, telles que la collecte des déchets et l’assainissement liquide ; et on a été la première société marocaine à démarrer l’exploitation des décharges publiques en créant un département dédié à cette activité". 

La société possède un capital de 20 millions de DH, détenu par la famille Said. Elle réalise un chiffre d’affaires annuel de plus 400 millions de DH, réparti entre ses différentes filiales. "Compte tenu de la loi 54.05 (relative à la gestion déléguée des services publics, NDLR), nous avons l’obligation de créer pour chaque ville une société dédiée. Ce chiffre d’affaires est donc le cumulé de toutes les filiales de la société SOS NDD", précise notre interlocuteur.

Notons qu’outre les deux marchés de collecte des déchets remportés respectivement en 2019 et 2020 à Mohammedia et à Oujda, SOS NDD est présente dans plusieurs villes du Royaume, à savoir Marrakech, Skhirat, Tifelt, Nador, M'diq, Berkane et gère actuellement la période transitoire de la décharge d'Oum Azza à Rabat.

Rappelons aussi que c'est la même société qui gère, depuis juillet 2018, l'ancienne décharge de Médiouna après le départ d'Ecomed, en attendant le lancement et l'aboutissement de l'appel d'offres relatif à l'exploitation de la nouvelle décharge contrôlée, qui lui a été attribué vers la mi-novembre 2020, avec une offre de 45 millions de DH par an. L’adjudication finale a eu lieu quelques jours plus tard.  

La gestion de ce casier va durer 3 ans, une durée reconductible d’année en année, pour chaque année budgétaire. 

Quelles seront les prochaines étapes ?

Après plusieurs années d’attente, ce dossier voit enfin le bout du tunnel. L’attribution de ce marché permettra enfin d’accélérer la fermeture de l’ancienne décharge, un événement attendu depuis au moins une dizaine d’années.

D’après notre source, la fermeture de la décharge sauvage est imminente pour démarrer l’exploitation de la nouvelle décharge contrôlée, dans une dizaine de jours.

"Pour démarrer ce nouveau marché, nous devrons d'abord fermer l’ancienne décharge. Fermer veut dire qu’il n’y aura plus de déchets apparents" et que ce casier n’accueillera plus les camions de collecte. Casa Baia devra ensuite préparer et lancer deux nouveaux marchés, un premier pour la réhabilitation de l'ancienne décharge et un second pour la gestion des grandes quantités de liviats, qui y sont stockés depuis plusieurs années. L'objectif de ce deuxième appel d'offres est de drainer et traiter ce liquide dans un grand bassin construit à cette fin, pour éviter les débordements vers l'extérieur du site. 

Casablanca est la plus grande ville du Maroc et le nombre de camions de collecte de déchets qui étaient acheminés vers l'ancienne décharge de Médiouna est élevé par rapport aux autres villes où la société opère. En effet, une moyenne d’environ 3.500 tonnes par jour était enfouie dans le casier Casablancais. Le nouveau devra également recevoir l’équivalent de ce tonnage. 

Quid des moyens humains et des équipements

SOS NDD devra fournir le matériel, les engins, et les moyens humains nécessaires pour assurer la bonne gestion de cette nouvelle décharge.

"Nous allons respecter toutes les dispositions du cahier des charges", nous confie notre source. Ce dernier, dont Médias 24 détient copie, précise que, concernant le matériel, la société devra fournir quatre bulldozers, un compacteur pieds de moutons, deux pelles hydrauliques pour le terrassement, la confection des digues et la réalisation des fossés de drainage, deux chargeurs sur pneus pour les besoins de chargement des matériaux de couverture, 4 camions 8*4 de 20 m3 dédiés à l’exploitation à l'intérieur de la décharge, deux camions-citernes de 15 m3, six pompes mobiles pour assurer le pompage des lixiviats et des eaux pluviales, et un pickup. Les engins et le matériel roulant devront être dans un bon état de fonctionnement et d'une durée de mise en circulation inférieure à 10 ans.

Quant aux moyens humains, la société devra d'abord reprendre, aux mêmes conditions contractuelles et avec le maintien des mêmes salaires et des mêmes avantages sociaux, le personnel opérant dans l'ancienne décharge, au nombre de 41 personnes. Elle pourra ensuite en recruter d'autres.

Le nouveau casier devra fonctionner 24h/24 et 7j/7 et recevoir des déchets qui englobent aussi bien les déchets collectés sur le territoire de la ville de Casablanca que celui des communes avoisinantes (communes de Médiouna, Mejjatia Ouled Taleb, Sidi Hajjaj Oued Hassar, Tit Mellil, Lahraouiyine, et l’Etablissement de coopération intercommunale Al Bayda composé des communes de Dar Bouazza, Ouled Saleh, Ouled Azzouz, Bouskoura et Nouaceur).

Qui est SOS NDD, le nouveau gestionnaire de la décharge contrôlée de Médiouna ?

Le 04 janvier 2021 à19:22

Modifié le 05 janvier 2021 à 13:51

Après de nombreuses années d’expérience dans la gestion des décharges et la collecte des déchets dans différentes villes marocaines, comment SOS NDD, exploitant de la nouvelle décharge de Médiouna, compte s’y prendre à Casablanca, l’un des plus grands marchés du Royaume ? Réponse. 

com_redaction-10

Créée en août 1977, SOS NDD est une société 100% marocaine. Elle est présente dans plusieurs métiers, apprend Médias24 auprès de son DG. "La société a démarré par le nettoyage industriel, et au fil des années et compte tenu des besoins, nous avons lancé d’autres activités, telles que la collecte des déchets et l’assainissement liquide ; et on a été la première société marocaine à démarrer l’exploitation des décharges publiques en créant un département dédié à cette activité". 

La société possède un capital de 20 millions de DH, détenu par la famille Said. Elle réalise un chiffre d’affaires annuel de plus 400 millions de DH, réparti entre ses différentes filiales. "Compte tenu de la loi 54.05 (relative à la gestion déléguée des services publics, NDLR), nous avons l’obligation de créer pour chaque ville une société dédiée. Ce chiffre d’affaires est donc le cumulé de toutes les filiales de la société SOS NDD", précise notre interlocuteur.

Notons qu’outre les deux marchés de collecte des déchets remportés respectivement en 2019 et 2020 à Mohammedia et à Oujda, SOS NDD est présente dans plusieurs villes du Royaume, à savoir Marrakech, Skhirat, Tifelt, Nador, M'diq, Berkane et gère actuellement la période transitoire de la décharge d'Oum Azza à Rabat.

Rappelons aussi que c'est la même société qui gère, depuis juillet 2018, l'ancienne décharge de Médiouna après le départ d'Ecomed, en attendant le lancement et l'aboutissement de l'appel d'offres relatif à l'exploitation de la nouvelle décharge contrôlée, qui lui a été attribué vers la mi-novembre 2020, avec une offre de 45 millions de DH par an. L’adjudication finale a eu lieu quelques jours plus tard.  

La gestion de ce casier va durer 3 ans, une durée reconductible d’année en année, pour chaque année budgétaire. 

Quelles seront les prochaines étapes ?

Après plusieurs années d’attente, ce dossier voit enfin le bout du tunnel. L’attribution de ce marché permettra enfin d’accélérer la fermeture de l’ancienne décharge, un événement attendu depuis au moins une dizaine d’années.

D’après notre source, la fermeture de la décharge sauvage est imminente pour démarrer l’exploitation de la nouvelle décharge contrôlée, dans une dizaine de jours.

"Pour démarrer ce nouveau marché, nous devrons d'abord fermer l’ancienne décharge. Fermer veut dire qu’il n’y aura plus de déchets apparents" et que ce casier n’accueillera plus les camions de collecte. Casa Baia devra ensuite préparer et lancer deux nouveaux marchés, un premier pour la réhabilitation de l'ancienne décharge et un second pour la gestion des grandes quantités de liviats, qui y sont stockés depuis plusieurs années. L'objectif de ce deuxième appel d'offres est de drainer et traiter ce liquide dans un grand bassin construit à cette fin, pour éviter les débordements vers l'extérieur du site. 

Casablanca est la plus grande ville du Maroc et le nombre de camions de collecte de déchets qui étaient acheminés vers l'ancienne décharge de Médiouna est élevé par rapport aux autres villes où la société opère. En effet, une moyenne d’environ 3.500 tonnes par jour était enfouie dans le casier Casablancais. Le nouveau devra également recevoir l’équivalent de ce tonnage. 

Quid des moyens humains et des équipements

SOS NDD devra fournir le matériel, les engins, et les moyens humains nécessaires pour assurer la bonne gestion de cette nouvelle décharge.

"Nous allons respecter toutes les dispositions du cahier des charges", nous confie notre source. Ce dernier, dont Médias 24 détient copie, précise que, concernant le matériel, la société devra fournir quatre bulldozers, un compacteur pieds de moutons, deux pelles hydrauliques pour le terrassement, la confection des digues et la réalisation des fossés de drainage, deux chargeurs sur pneus pour les besoins de chargement des matériaux de couverture, 4 camions 8*4 de 20 m3 dédiés à l’exploitation à l'intérieur de la décharge, deux camions-citernes de 15 m3, six pompes mobiles pour assurer le pompage des lixiviats et des eaux pluviales, et un pickup. Les engins et le matériel roulant devront être dans un bon état de fonctionnement et d'une durée de mise en circulation inférieure à 10 ans.

Quant aux moyens humains, la société devra d'abord reprendre, aux mêmes conditions contractuelles et avec le maintien des mêmes salaires et des mêmes avantages sociaux, le personnel opérant dans l'ancienne décharge, au nombre de 41 personnes. Elle pourra ensuite en recruter d'autres.

Le nouveau casier devra fonctionner 24h/24 et 7j/7 et recevoir des déchets qui englobent aussi bien les déchets collectés sur le territoire de la ville de Casablanca que celui des communes avoisinantes (communes de Médiouna, Mejjatia Ouled Taleb, Sidi Hajjaj Oued Hassar, Tit Mellil, Lahraouiyine, et l’Etablissement de coopération intercommunale Al Bayda composé des communes de Dar Bouazza, Ouled Saleh, Ouled Azzouz, Bouskoura et Nouaceur).

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium du Maroc : indicateurs trimestriels au 31 décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.