Platinum Power: la réaction de Omar Belmamoun

Suite à la publication par Médias24 d'un article intitulé "Omar Belmamoun quitte Platinum Power, pas les tribunaux", ce dernier a voulu faire usage de son droit de réponse que lui confère la loi.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/06-07-2020/PortraitOB11.jpg-oui
Platinum Power : La réaction de Omar Belmamoun

Le 06 juillet 2020 à 11:31

Modifié le 06 juillet 2020 à 15:43

Médias24 a choisi de publier tous les éléments de la réponse de M. Belmamoun, se rapportant à l'article en question. Les accusations "d'acharnement" proférées contre le journal ont naturellement été enlevées. A la fin de la réponse de M. Belmamoun, un commentaire de Médias24 :

"Le 1er juillet 2020, votre site publiait un article intitulé : "Omar Belmamoun quitte Platinum Power, pas les tribunaux".

"Ledit article faisait apparaître, je cite, que "Nouvellement désigné, le conseil d'administration de Platinum Power a décidé de poursuivre la société Soluna "pour détournement de projet". Officiellement, Belmamoun n'est plus lié à PP. Mais pour les observateurs, difficile de ne pas voir son ombre dans cette ultime attaque contre son ancien associé". Or, je conteste vivement ces allégations mensongères qui relèvent de la calomnie à mon encontre.

"L'article omet de citer les plaintes déposées par mes avocats contre michael Toporek et Leila Slassi pour faux et usage de faux. Ces derniers doivent comparaitre devant le juge le 6 juillet 2020 au tribunal correctionnel de Casablanca. Vous ne citez pas non plus la plainte déposée devant le tribunal de New York contre Finco Prime, société gérée par l'équipe de Michael Toporek, dans laquelle Brookstone Partners Morocco avait investi 3,7 millions USD, pour demande d'audit. Le tribunal de New York a jugé en ma faveur en janvier 2019 en première instance et en avril 2019 en appel.

"Concernant le détournement de AM Wind Soluna par Michael Toporek, un cabinet d'expertise international a estimé les dommages causés par Michael Toporek à Platinum Power à plus d'1 milliard de DH.

"Je tiens à préciser que la citation directe à mon encontre de la part de Michael Toporek n'est qu'une tentative désespérée pour ternir ma réputation. Cette citation directe concerne des salaires et des indemnités qu'il a lui même validé lors des conseils d'administration. L'expert EXETAUDIT, assermenté auprès des tribunaux du Royaume a qualifié cette citation directe d'Affabulatoire. Je rappelle également qu'une plainte a été déposée par mes avocats contre Brookstone Partners Morocco pour exiger le paiement de 29 millions de DH de salaires et indemnités non payés à ce jour".

Médias24 a déjà réservé un article contenant une infographie reprenant les principaux litiges entre les deux associés. Le dernier article rappelle quelques rebondissements majeurs, mais sans prétendre à l'exhaustivité. Il contient de surcroît des liens qui renvoient vers les articles précédents. S'il dispose d'un droit de réponse, M. Belmamoun n'a nullement le droit de nous imposer le choix des informations à publier ou à ne pas publier. Ce choix relève de notre appréciation propre, sachant qu'avec l'intéressé, nous avons, à plusieurs reprises, eu à rectifier des informations approximatives voire erronées de sa part.

Par ailleurs, les rappels faits par M. Belmamoun dans son droit de réponse, relatifs aux plaintes qu'il a introduites contre son ex-associé, prouvent bien que même s'il a quitté Platinum Power, il n'a pas encore quitté les tribunaux.

Platinum Power: la réaction de Omar Belmamoun

Le 06 juillet 2020 à11:31

Modifié le 06 juillet 2020 à 15:43

Suite à la publication par Médias24 d'un article intitulé "Omar Belmamoun quitte Platinum Power, pas les tribunaux", ce dernier a voulu faire usage de son droit de réponse que lui confère la loi.

com_redaction-10

Médias24 a choisi de publier tous les éléments de la réponse de M. Belmamoun, se rapportant à l'article en question. Les accusations "d'acharnement" proférées contre le journal ont naturellement été enlevées. A la fin de la réponse de M. Belmamoun, un commentaire de Médias24 :

"Le 1er juillet 2020, votre site publiait un article intitulé : "Omar Belmamoun quitte Platinum Power, pas les tribunaux".

"Ledit article faisait apparaître, je cite, que "Nouvellement désigné, le conseil d'administration de Platinum Power a décidé de poursuivre la société Soluna "pour détournement de projet". Officiellement, Belmamoun n'est plus lié à PP. Mais pour les observateurs, difficile de ne pas voir son ombre dans cette ultime attaque contre son ancien associé". Or, je conteste vivement ces allégations mensongères qui relèvent de la calomnie à mon encontre.

"L'article omet de citer les plaintes déposées par mes avocats contre michael Toporek et Leila Slassi pour faux et usage de faux. Ces derniers doivent comparaitre devant le juge le 6 juillet 2020 au tribunal correctionnel de Casablanca. Vous ne citez pas non plus la plainte déposée devant le tribunal de New York contre Finco Prime, société gérée par l'équipe de Michael Toporek, dans laquelle Brookstone Partners Morocco avait investi 3,7 millions USD, pour demande d'audit. Le tribunal de New York a jugé en ma faveur en janvier 2019 en première instance et en avril 2019 en appel.

"Concernant le détournement de AM Wind Soluna par Michael Toporek, un cabinet d'expertise international a estimé les dommages causés par Michael Toporek à Platinum Power à plus d'1 milliard de DH.

"Je tiens à préciser que la citation directe à mon encontre de la part de Michael Toporek n'est qu'une tentative désespérée pour ternir ma réputation. Cette citation directe concerne des salaires et des indemnités qu'il a lui même validé lors des conseils d'administration. L'expert EXETAUDIT, assermenté auprès des tribunaux du Royaume a qualifié cette citation directe d'Affabulatoire. Je rappelle également qu'une plainte a été déposée par mes avocats contre Brookstone Partners Morocco pour exiger le paiement de 29 millions de DH de salaires et indemnités non payés à ce jour".

Médias24 a déjà réservé un article contenant une infographie reprenant les principaux litiges entre les deux associés. Le dernier article rappelle quelques rebondissements majeurs, mais sans prétendre à l'exhaustivité. Il contient de surcroît des liens qui renvoient vers les articles précédents. S'il dispose d'un droit de réponse, M. Belmamoun n'a nullement le droit de nous imposer le choix des informations à publier ou à ne pas publier. Ce choix relève de notre appréciation propre, sachant qu'avec l'intéressé, nous avons, à plusieurs reprises, eu à rectifier des informations approximatives voire erronées de sa part.

Par ailleurs, les rappels faits par M. Belmamoun dans son droit de réponse, relatifs aux plaintes qu'il a introduites contre son ex-associé, prouvent bien que même s'il a quitté Platinum Power, il n'a pas encore quitté les tribunaux.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMORENTE INVEST : UN RENDEMENT DE 4,5 DH/ACTION RELATIF À L’ANNÉE 2020.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.