Samir El Aichaoui, le spécialiste de l’accélération technologique et l’innovation

Samir El Aichaoui est l’un des acteurs discrets de l’écosystème de l’entrepreneuriat et l’innovation au Maroc. Lauréat de l’EM et de Georgia Institute of Technology, il pilote aujourd’hui Happy Ventures, la société labellisée CCG et spécialisée dans l’accélération technologique des startups. Parcours.

M. Samir El Aichaoui intervient lors d’une table ronde organisée à l'occasion de l’appel à candidatures pour "Smart Z Program

Samir El Aichaoui, le spécialiste de l’accélération technologique et l’innovation

Le 13 juillet 2021 à 12h48

Modifié 13 juillet 2021 à 12h49

Samir El Aichaoui est l’un des acteurs discrets de l’écosystème de l’entrepreneuriat et l’innovation au Maroc. Lauréat de l’EM et de Georgia Institute of Technology, il pilote aujourd’hui Happy Ventures, la société labellisée CCG et spécialisée dans l’accélération technologique des startups. Parcours.

Comment faire de la technologie et de l’innovation des leviers d’émergence? La réponse à cette problématique est au cœur des préoccupations de la carrière de Samir El Aichaoui, le fondateur de Happy Ventures, une entreprise spécialisée dans l’accélération technologique de startups et labellisée par la Caisse nationale de garantie (CCG), pour le financement et l’accompagnement de l’innovation.

Ce positionnement de niche capitalise sur un riche parcours dédié à la R&D et le financement des entreprises à fort potentiel. En effet, lauréat de l’Ecole Mohammedia des Ingénieurs (EMI) en 1995 et titulaire d’un Master of Science in Aerospace Engineering du Georgia Institute of Technology, El Aichaoui a le mérite de piloter le premier Centre marocain de l’innovation (CMI) lancé en 2011 par le ministère du Commerce, de l’industrie et de  l’économie numérique.

Cet organisme, doté d’un budget de 450 millions de DH, avait pour vocation de fournir de l’aide au financement de projets innovants portés par des startups dans les secteurs mondiaux prioritaires pour le plan de développement du Maroc, à savoir: l’offshoring, l’automobile, l’aéronautique, l’électronique, le textile et l’agro-industrie.

L’expérience du CMI de 2011  à 2014 a constitué, d’ailleurs, le socle utilisé par la CCG pour ré-imaginer un écosystème distribué d’accompagnement de startups à l’innovation.

Virage entrepreneurial

L’année 2015 marque un virage dans sa carrière, à travers le lancement de son entreprise au Technopark de Casablanca, Happy Ventures. Un virage entrepreneurial qui a capitalisé sur deux expériences professionnelles. La première, le CMI qui était destiné à développer un dispositif d’accompagnement technologique et le développement de concepts d’architecture d’incubation affectés à la facilitation de l’innovation collaborative. La seconde, son passage par l’un des prestigieux centres américains de recherche au monde dans la conception de systèmes à savoir Aerospace System Design Lab qui relève de Georgia  Institute of Technology.

Avant de spécialiser dans l’accompagnement des porteurs de projets innovants, El Aichaoui a évolué de 2005 à 2011 au sein de l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA), constituée de plus de 300 compagnies  aériennes et responsable de la gestion de 93% du trafic aérien en volume. Il a occupé la responsabilité de Country Manager pour le Maroc, avant d’être promu en tant que responsable de  l’exécution de la stratégie pour l’Afrique et le Moyen Orient dans la branche « Distribution et Services Financiers ». Une mission qui va lui permettre de travailler sur le chantier de la transformation digitale de l’entreprise pour la région notamment la généralisation du billet électronique au sein de l’industrie aérienne.

Outre son passage à l’IATA et le pilotage de la mission des chantiers de restructuration du groupe Maroc Soir en 2003, le directeur de Happy Ventures a débuté sa carrière en banque d’affaires au sein du groupe Upline qu’il a intégré au sein de l’activité de gestion de fonds, avant de rejoindre Upline Securities après une formation d’analyste financier pour le marché des capitaux auprès de la Société française des analystes financiers. D’ailleurs, il a participé à l’opération de privatisation de Maroc Telecom et son  acquisition par Vivendi, avant de contribuer à la mise en place du Fonds Upline Technologie et l’opération de participation au sein de HPS dont il était l’initiateur et responsable.

A rappeler qu’outre son diplôme d’ingénieur en conception et fabrication mécanique à l’EMI, El Aichaoui est titulaire aussi d’un diplôme de l’Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs en application des produits pétroliers (IFP School).

Linkedin

https://ma.linkedin.com/in/elaichaouisamir

Pour vos feedbacks et propositions concernant cette rubrique :

Rachid Jankari http://ma.linkedin.com/in/jankari

[email protected]

[email protected]

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS : CONVOCATION À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 1ER NOVEMBRE 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.