Nasr-Eddine Belghiti : le gardien des GAB et de la sécurité des paiements

Le 4 novembre 2020 à 16:39

Modifié le 11 avril 2021 à 02:48

Si vous arrivez à retirer de l’argent des GAB bancaires et à effectuer vos paiements sur les terminaux de paiement électroniques (TPE) en toute sécurité 7/24 c’est grâce, en partie, aux équipes de la société IPRC.

Deux chiffres à retenir et qui résument le succès de l’aventure entrepreneuriale de Nasr-Eddine Belghiti, fondateur de IPRC : la supervision de plus de 5.500 guichets automatiques (GAB) au Maroc et en Afrique subsaharienne et la gestion de la fraude monétique d’un parc de plus de 7 millions de cartes bancaires.

Une telle performance a aiguisé l’appétit du leader international des solutions de paiement électronique HPS pour procéder en juillet 2020, et en pleine crise Covid 19, à l’acquisition de IPRC.

Lauréat de l’université d’Orléans en France, Nasr-Eddine Belghiti a débuté sa carrière en 2007 chez la revue Jeune Afrique à Paris en tant que responsable du département développement digital.

Après un bref passage dans le monde de la presse, en 2008 toujours à Paris, ce quadragénaire rejoint le groupe Trigone, leader dans le domaine de la supervision des grands Datacenters, d’abord en tant qu’ingénieur technico-commercial, puis responsable commercial en charge de la région du Maghreb.

Capitalisant sur son background commercial et son expertise sur le marché africain, il fonde au Technopark de Casablanca en 2009, la société IPRC en association avec le groupe Trigone où il occupe le poste de directeur commercial. Il en devient directeur général en 2011 tout en prenant la responsabilité de l’avenir de la jeune entreprise après la sortie du groupe français de son tour de table.
Les premiers contrats avec les grands groupes bancaires marocains ont été signés dans le domaine d’expertise d’IPRC, à savoir la télégestion et la télésurveillance des productions informatiques. Rapidement, l’entreprise décide d’élargir la palette de ses offres pour le domaine bancaire. C’est ainsi que les prestations de supervision de la fraude monétique et de la supervision des parcs des automates bancaires ont été mises en place dès 2013, tout en réussissant le processus laborieux de certification PCI-DSS de toutes les activités monétiques d’IPRC.

Ce positionnement de niche a permis à l’entreprise de devenir, en 2015, une référence en Afrique subsaharienne avec la supervision du parc GAB dans 11 pays d’Afrique francophone. En outre, deux ans après, IPRC a réussi à devenir le premier opérateur de supervision des automates bancaires en Afrique du Nord suite à la signature avec 9 nouvelles institutions financières.

Outre ses activités managériales, Nasr-Eddine Belghiti a investi dans la R&D à travers le développement de solutions dédiées à la supervision des automates bancaires multi-constructeurs et pour l’optimisation des charges d’exploitation et de la trésorerie des banques liées à cette activité.

Avec le rapprochement de IPRC avec HPS, en juillet 2020, l’entreprise profitera, certainement, d’un effet de levier pour accélérer ses ambitions de développement sur le marché national et international. A suivre.

Linkedin : www.linkedin.com/in/nasreddine-belghiti-46005310

Pour vos feedbacks et propositions concernant cette rubrique :
Rachid Jankari www.twitter.com/jankari
[email protected]
[email protected]

Notre rubrique Maroc Digital le Who’s Who

Nos Partenaires

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.