χ

Dr. Houda Chakiri, la militante de la digitalisation de l’état civil au Maroc

Le 12 janvier 2022 à 10:24

Modifié le 12 janvier 2022 à 10:24

Enseignante du génie logiciel et de la transformation digitale à l’Université Al Akhawayn, Dr. Houda Chakiri est une académicienne entrepreneure qui a marqué l'histoire e-gov du Maroc à travers sa contribution à la digitalisation des registres de l’état civil. Parcours de la cofondatrice de Enhacend Technologies, une startup qui a réussi à numériser plus de 5 millions actes d’état civil au Maroc.

Une cheville ouvrière du processus de digitalisation des bureaux de l’état civil au Maroc. Dr. Houda Chakiri, actuellement enseignante génie logicielle et transformation digitale à l’Université Al Akhawayn à Ifrane (AUI), est parmi les entrepreneurs qui ont marqué le processus laborieux d’introduction du numérique à l’administration marocaine. Un virage digital qui a touché un document administratif incontournable mais sensible, à savoir l’état civil.

Tout a commencé avec le création de la startup “Enhanced Technologies” à l’incubateur de l’AUI en 2005 à l’initiative d’une équipe pilotée par le Dr. Driss Kettani, à l’époque directeur du laboratoire R&D ICT4D.

Le positionnement de l’entreprise, dont la direction générale a été confiée à Mme Chakiri, fraîchement diplômée d’un Master en informatique de l’École d’Ingénieurs d’AUI, était précurseur. Il s’agit du développement de solutions e-gov destinées aux  collectivités locales. Ce projet innovant R&D a, d’ailleurs, pu bénéficier de l’appui de l’Université Al Akhawayn et le CRDI (le Centre de recherches pour le développement international du Canada) permettant dans un premier temps la digitalisation des bureaux de l’état civil de la ville de Fès.

Capitalisant sur le premier succès du projet pilote “eFez”,  la solution a été par la suite généralisée auprès d’autres administrations de l’état civil à Meknès, Sefrou, Guelmim, Khouribga, Settat, El Hajeb.

Au fil des déploiements, « Enhanced Technologies » a pu réussir l’aboutissement des projets de numérisation des registres des bureaux d’état civil dans plus de 50 communes, plus de 140 BECs (bureaux d’état civil) au Maroc, soit au total plus de 5 millions d’actes d’état civil citoyens numérisés.

Cette révolution digitale était le pré-requis pour la suite du lancement au niveau national par le Ministère de l’Intérieur du portail watiqa.ma qui permet aux citoyens de commander et de recevoir par courrier un acte de naissance, une attestation matrimoniale ou de célibat au prix de 20 DH.

L’année 2020 marque un tournant dans la carrière de Dr. Chakiri. Elle décide de revenir à la R&D en soutenant une thèse de doctorat à l’université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès, dédiée à son sujet de prédilection : la bonne gouvernance locale à travers la modélisation de la digitalisation des bureaux d’état civil au Maroc.

Cette consécration académique qui va lui permettre d’occuper le poste de Professeur Assistant en génie logiciel et transformation digitale à la School of Science and Engineering de l’AUI, tout en continuant l’aventure « Enhanced Technologies » en assurant la direction de son comité stratégique.

Outre ses activités académiques et entrepreneuriales, Dr Chakiri est une militante active auprès de plusieurs organisations internationales du digital, c’est le cas de sa présidence de la section Maroc de l’IEEE Women in Engineering (WIE), l’une des plus grandes communautés qui encouragent les carrières d’ingénieurs et des scientifiques parmi les femmes.

Linkedin
L’e-gouvernement pour Ia bonne gouvernance dans les pays en développement : l’expérience du Projet eFez
Pour vos feedbacks et propositions concernant cette rubrique :
Rachid Jankari
Notre rubrique Maroc Digital Who’s Who

Nos Partenaires

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Parlement européen à Bruxelles : Conférence CGEM "la coopération Maroc-UE pour la durabilité en Méditerranée"