Abderrafie Hanouf : la force tranquille de l’offshoring et des zones technologiques

Le 28 août 2020 à 09:38

Modifié le 11 avril 2021 à 02:47

Figure incontournable de l’écosystème du digital au Maroc, le nom de Abderrafie Hanouf est souvent associé à l’essor de l’Offshoring.

Ce lauréat de l’Ecole Mohammadia des Ingénieurs (EMI) en 1985 est reconnu, avec près de de 30 ans de contribution dans le secteur des technologies de l’information et de la communication, comme l’un des experts de l’ingénierie de l’innovation, les incubateurs et les parcs technologiques. 

Titulaire d’un diplôme d’ingénieur d’Etat en automatique et informatique industrielle de l’EMI, M. Hanouf a entamé sa carrière en 1985 en tant qu’ingénieur R&D au sein de la Société Internationale d’Industrie et d’Ingénierie S3I.
Il s’est ensuite lancé dans une carrière internationale au sein de Digital Equipment Corporation (DEC), deuxième fabricant mondial de mainframes et d’ordinateurs à l’époque, derrière IBM. L’année 1995 marque un tournant dans son parcours avec la création avec des collègues de Digitem SA pour reprendre les activités de DEC au Maroc.
Fin 2001, il est appelé pour prendre en charge la  présidence de MITC (Morroccan Information Technoparks Company), une structure pionnière destinée à l’accompagnement des start-ups et des PME, mais fragilisée par les insuffisances de gestion. Il  remet le Technopark de Casablanca alors sur pied et se consacra ensuite aux missions de  développement, de mise en réseau, de recherche de financement des projets et de rayonnement à l’international. 
En 2007, il a rejoint MEDZ, filiale du Groupe CDG, pour lancer et diriger Technopolis, une des deux plateformes Offshoring phare et fer de lance de l’offre Maroc. Il s’y emploie et supervisa tout, du premier coup de pioche jusqu’à la mise en orbite de la Technopole, trois ans après.
Fin 2010, il est porté à la tête de la filiale en charge du développement de l’Offshoring au Maroc. A ce titre, il s’investit  pour positionner le Maroc sur la carte mondiale, gagner des parts du marché francophone et s’ouvrir sur le grand marché anglophone. Il obtint alors pour le Maroc, en juin 2012, le prix de la meilleure destination Offshoring, décerné par l’EOA (l’Association Européenne de l’Outsourcing).
En février 2014, M. Hanouf a été nommé membre du directoire de MEDZ, acteur majeur dans l’accompagnement de l’Etat dans ses politiques sectorielles, pour renforcer l’organe de gouvernance de la holding et contribuer au pilotage de ses activités et de ses filiales (aménagement des zones d’activité, locatif Offshoring, services).
Sous sa direction, MedZ Sourcing, la filiale Services, voit son périmètre s’élargir pour devenir le leader national en matière de gestion des zones d’activité, avec près de 20 milliards de DH d’actifs sous gestion en 2020.
Outre ses responsabilités au sein du groupe CDG, M. Hanouf est actuellement administrateur et mandataire auprès de plusieurs entreprises et structures opérant dans le digital, l’innovation et le financement de startups et principalement:

-Président du conseil d’administration de DXC (JV CDG-HP)
-Administrateur et président du comité stratégique de MITC
-Membre du conseil d’administration de l’Apebi
-Administrateur du fonds Maroc Numeric Fund
-Membre du comité d’investissement du fonds 212Founders

Contact Linkedin

Pour vos feedbacks et propositions concernant cette rubrique :

Rachid Jankari
www.twitter.com/jankari
[email protected]

[email protected]

Notre rubrique Maroc Digital Who’s Who

Nos Partenaires

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.