OCP: L'endettement net baisse à 35,2 milliards de DH

En 2018, l’endettement net du groupe OCP ressort à 35,2 milliards de DH, en baisse de 19,8% par rapport à 2017. Les investissements se sont élevés à 10,8 milliards contre 9 milliards une année plus tôt.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/25-03-2019/ocp123000.jpg-oui
OCP : L'endettement net baisse à 35,2 milliards de dirhams

Le 25 mars 2019 à 10:19

Modifié le 25 mars 2019 à 10:49

Le groupe OCP vient de publier le détail de ses résultats financiers au titre de l’exercice 2018.

Il en ressort un endettement financier net de 35,2 milliards de DH contre 43,9 milliards en 2017, avec un ratio de levier financier de 2,02 au 31 décembre 2018.

Pour leur part, les dépenses d'investissement ont totalisé 10,8 MMDH durant l’année écoulée contre 9 milliards une année plus tôt.

Rappelons que le RNPG et le chiffre d’affaires consolidé s’élèvent respectivement à 5,4 MMDH et à 55,9 milliards, en hausse de 19% et 15% par rapport à 2017.

Le top management explique cette performance par la croissance des segments de l’acide phosphorique et des engrais, se traduisant par une hausse des volumes et des prix sur ces produits. Les indicateurs pour la roche sont quant à eux restés stables.

"Ces résultats positifs assoient la position du groupe en tant que premier exportateur mondial d’engrais phosphatés, particulièrement en consolidant la position de leader d’OCP sur le marché de l’acide phosphorique et de la roche", peut-on lire sur le communiqué.

A fin 2018, le chiffre d’affaires sur le segment des engrais a augmenté de 20% par rapport à l’année précédente, et représente 55% du chiffre d’affaires total contre 45% en 2014.

D’après le groupe, les exportations d’engrais bénéficient d’une diversification géographique optimale et ont été soutenues par la hausse des ventes avec 24% destinées à l’Amérique du nord, 23% à l’Amérique latine, 22% à l’Afrique, 16% à l’Asie et 15% à l’Europe.

Les segments de la roche et de l’acide phosphorique ont chacun représenté 18% du chiffre d’affaires total du groupe.

Tandis que les ventes de la roche sont restées stables par rapport à l’année précédente, les ventes d’acide ont augmenté de 39%, sous l’effet de la hausse des volumes et des prix résultant de l’augmentation du coût des intrants.

Sur ce registre, le management précise que la demande d’acide a été principalement tirée par l’Asie, l’Amérique latine et l’Europe.

"L’efficacité opérationnelle du groupe, ainsi que la hausse des prix de vente, ont en grande partie neutralisé l’augmentation des coûts des matières premières se sont traduites par une progression de 18% de la marge brute à plus de 37 MMDH", indique-t-on.

 Lire aussi: OCP: comment l'année 2018 a conforté la stratégie du groupe

OCP: L'endettement net baisse à 35,2 milliards de DH

Le 25 mars 2019 à10:39

Modifié le 25 mars 2019 à 10:49

En 2018, l’endettement net du groupe OCP ressort à 35,2 milliards de DH, en baisse de 19,8% par rapport à 2017. Les investissements se sont élevés à 10,8 milliards contre 9 milliards une année plus tôt.

com_redaction-10

Le groupe OCP vient de publier le détail de ses résultats financiers au titre de l’exercice 2018.

Il en ressort un endettement financier net de 35,2 milliards de DH contre 43,9 milliards en 2017, avec un ratio de levier financier de 2,02 au 31 décembre 2018.

Pour leur part, les dépenses d'investissement ont totalisé 10,8 MMDH durant l’année écoulée contre 9 milliards une année plus tôt.

Rappelons que le RNPG et le chiffre d’affaires consolidé s’élèvent respectivement à 5,4 MMDH et à 55,9 milliards, en hausse de 19% et 15% par rapport à 2017.

Le top management explique cette performance par la croissance des segments de l’acide phosphorique et des engrais, se traduisant par une hausse des volumes et des prix sur ces produits. Les indicateurs pour la roche sont quant à eux restés stables.

"Ces résultats positifs assoient la position du groupe en tant que premier exportateur mondial d’engrais phosphatés, particulièrement en consolidant la position de leader d’OCP sur le marché de l’acide phosphorique et de la roche", peut-on lire sur le communiqué.

A fin 2018, le chiffre d’affaires sur le segment des engrais a augmenté de 20% par rapport à l’année précédente, et représente 55% du chiffre d’affaires total contre 45% en 2014.

D’après le groupe, les exportations d’engrais bénéficient d’une diversification géographique optimale et ont été soutenues par la hausse des ventes avec 24% destinées à l’Amérique du nord, 23% à l’Amérique latine, 22% à l’Afrique, 16% à l’Asie et 15% à l’Europe.

Les segments de la roche et de l’acide phosphorique ont chacun représenté 18% du chiffre d’affaires total du groupe.

Tandis que les ventes de la roche sont restées stables par rapport à l’année précédente, les ventes d’acide ont augmenté de 39%, sous l’effet de la hausse des volumes et des prix résultant de l’augmentation du coût des intrants.

Sur ce registre, le management précise que la demande d’acide a été principalement tirée par l’Asie, l’Amérique latine et l’Europe.

"L’efficacité opérationnelle du groupe, ainsi que la hausse des prix de vente, ont en grande partie neutralisé l’augmentation des coûts des matières premières se sont traduites par une progression de 18% de la marge brute à plus de 37 MMDH", indique-t-on.

 Lire aussi: OCP: comment l'année 2018 a conforté la stratégie du groupe

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMOLOG : Indicateurs trimestriels au 30 septembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.