Le Roi Mohammed VI fixe les trois priorités de la nouvelle législature