Élèves 12-17 ans : 89% de la cible couverte en primo-vaccination Rémunération à l’acte : les médecins divisés sur la réforme annoncée par Faouzi Lekjaa Cour constitutionnelle : 16 députés déchus pour incompatibilité Défense. Le Maroc va moderniser deux bases aériennes pour recevoir ses nouveaux F-16 Pr Saïd Afif : « Sans accélération de la vaccination, pas de véritable retour à la vie normale de sitôt » 16 nouveaux centres hospitaliers programmés pour 2022 Les enseignants des AREF s’accrochent à l’intégration dans la fonction publique Code pénal : texte retiré du Parlement, retour à la case départ 12 détenus extradés par le Maroc vers l’Algérie Agence autonome d’exécution des jugements : les huissiers surpris par l’annonce de Ouahbi Covid-19 : la persistance de la tendance baissière confirme la fin de la 3e vague au Maroc Covid-19 : le vaccin Sinopharm désormais reconnu en Grande-Bretagne Covid : la France déconseille le vaccin Moderna pour les moins de 30 ans Royal Air Maroc lance une liaison directe Casablanca-Tel Aviv Levée du couvre-feu au Maroc dès mercredi 10 novembre 2021 Covid. 159 nouveaux cas et 5 décès ce mardi 9 novembre 2021

Ce matin au Maroc

Ce mardi 9 novembre, seules 10.000 personnes ont reçu la première dose de vaccin anti-Covid.
Au stade actuel des connaissances, il est impossible de relancer totalement l'économie sans vacciner 90% des personnes de plus de 12 ans. Ne pas vacciner 90%, c'est faire de nombreuses victimes économiques: voyez le tourisme, l'artisanat, les restaurants, le transport.... Et probablement de futures vagues de contaminations.
Le vaccin n'est jamais efficace à 100%. Et il n'est jamais exempts d'effets secondaires à 100%.
La peur des effets secondaires peut justifier que l'on refuse le vaccin. On peut le refuser pour soi, mais pas mettre en danger la collectivité. Ne pas se faire vacciner et rester chez soi est un choix respectable. S'organiser pour sortir manifester chaque week-end, dissuader les autres de se faire vacciner, est un choix contestable. Lutter contre le pass vaccinal et/ou le vaccin à coups de fake news est moralement condamnable.
L'obligation du pass vaccinal est la seule issue, aujourd'hui. Appliquez-là. Faites-en sorte qu'elle soit appliquée. Seuls le pass vaccinal, la vaccination et les mesures sanitaires de précaution permettront de remettre toute l'économie en route, y compris le tourisme.


L'evenement