L’ONU confirme que les deux véhicules algériens se trouvaient à Bir Lahlou, près du mur