Les masques de protection indisponibles dans les commerces ce mardi matin

Le gouvernement a décidé, lundi 6 avril au soir, de rendre le port des masques de protection obligatoire, après avoir réglementé leur prix et sécurisé leur production. Or ce mardi matin, les masques sont indisponibles dans plusieurs points de ventes à Casablanca.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/07-04-2020/masque0.jpg-oui
Les masques de protection indisponibles dans les commerces ce mardi matin

Le 07 avril 2020 à 10:25

Modifié le 07 avril 2020 à 20:51

Fidèle à sa ligne de progressivité dans la prise de décision, le gouvernement a amené l'obligation du port de masques par étapes. Il a d'abord veillé à assurer la production locale en quantités suffisantes. Le Maroc est capable de produire plus de 2,5 millions de masques par jour.

Il a ensuite réglementé les prix maximums entre 2 DH à 2,5 DH l'unité. Puis, la recommandation du port de masques est portée par les sociétés savantes comme un geste barrière important contre la propagation du virus.

Enfin, le gouvernement décide lundi 6 avril de rendre le port du masque obligatoire à partir du mardi pour tout ceux qui se déplacent dans la voie publique tout en ramenant le prix de l'unité à 0,80 DH avec le soutien du Fonds spécial Covid-19.

Mais il y a une ombre au tableau, la commercialisation et la distribution.

Alors qu'il a été annoncé que les masques seront disponibles dans les différents points de ventes jusqu'à l'épicier du coin, Médias24 a constaté dans la matinée de ce mardi qu'il n'en est rien.

En effet, dans un quartier au centre de Casablanca, c'est la panique. Tout le monde cherche les masques et personne n'en trouve.

Nous avons sondé les petits commerce de proximité, une pharmacie, trois magasins BIM et trois Carrefour Market, deux hypermarchés (Marjane Californie et Carrefour Sidi Maârouf). La réponse est toujours la même, les masques sont indisponibles. Certains avaient du stock qui a été écoulé, d'autres attendent toujours d'être livrés. 

Les seuls points de ventes où le produit était disponible ce matin exigent un prix de 3 DH l'unité en infraction totale et volontaire du décret de fixation des prix. 

Interrogé par Médias24, le management de Dislog, un des principaux acteurs chargés de la distribution des masques confirme le manque de masques dans les circuits de distribution. "Je vous confirme à ce jour que nous n'avons pas encore été livrés en masques bavettes. Le ministère (du commerce et de l'industrie, NDLR) est en train en ce moment même de gérer les quotas par distributeur. Le plus tôt on aura de la disponibilité le plus tôt on les distribuera". 

Rappelons que le non respect du port du masque est passible des sanctions prévues par l'article 4 du décret-loi 2.20.292 qui prévoit une peine de prison allant d'un à trois mois et d'une amende entre 300 et 1.300 DH, ou l'une des deux en respectant le principe de la peine la plus lourde.

>> Lire aussi: Exclusif: Le Maroc sécurise la production de masques et réglemente les prix 

Les masques de protection indisponibles dans les commerces ce mardi matin

Le 07 avril 2020 à10:54

Modifié le 07 avril 2020 à 20:51

Le gouvernement a décidé, lundi 6 avril au soir, de rendre le port des masques de protection obligatoire, après avoir réglementé leur prix et sécurisé leur production. Or ce mardi matin, les masques sont indisponibles dans plusieurs points de ventes à Casablanca.

Fidèle à sa ligne de progressivité dans la prise de décision, le gouvernement a amené l'obligation du port de masques par étapes. Il a d'abord veillé à assurer la production locale en quantités suffisantes. Le Maroc est capable de produire plus de 2,5 millions de masques par jour.

Il a ensuite réglementé les prix maximums entre 2 DH à 2,5 DH l'unité. Puis, la recommandation du port de masques est portée par les sociétés savantes comme un geste barrière important contre la propagation du virus.

Enfin, le gouvernement décide lundi 6 avril de rendre le port du masque obligatoire à partir du mardi pour tout ceux qui se déplacent dans la voie publique tout en ramenant le prix de l'unité à 0,80 DH avec le soutien du Fonds spécial Covid-19.

Mais il y a une ombre au tableau, la commercialisation et la distribution.

Alors qu'il a été annoncé que les masques seront disponibles dans les différents points de ventes jusqu'à l'épicier du coin, Médias24 a constaté dans la matinée de ce mardi qu'il n'en est rien.

En effet, dans un quartier au centre de Casablanca, c'est la panique. Tout le monde cherche les masques et personne n'en trouve.

Nous avons sondé les petits commerce de proximité, une pharmacie, trois magasins BIM et trois Carrefour Market, deux hypermarchés (Marjane Californie et Carrefour Sidi Maârouf). La réponse est toujours la même, les masques sont indisponibles. Certains avaient du stock qui a été écoulé, d'autres attendent toujours d'être livrés. 

Les seuls points de ventes où le produit était disponible ce matin exigent un prix de 3 DH l'unité en infraction totale et volontaire du décret de fixation des prix. 

Interrogé par Médias24, le management de Dislog, un des principaux acteurs chargés de la distribution des masques confirme le manque de masques dans les circuits de distribution. "Je vous confirme à ce jour que nous n'avons pas encore été livrés en masques bavettes. Le ministère (du commerce et de l'industrie, NDLR) est en train en ce moment même de gérer les quotas par distributeur. Le plus tôt on aura de la disponibilité le plus tôt on les distribuera". 

Rappelons que le non respect du port du masque est passible des sanctions prévues par l'article 4 du décret-loi 2.20.292 qui prévoit une peine de prison allant d'un à trois mois et d'une amende entre 300 et 1.300 DH, ou l'une des deux en respectant le principe de la peine la plus lourde.

>> Lire aussi: Exclusif: Le Maroc sécurise la production de masques et réglemente les prix 

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : communiqué post assemblée générale ordinaire & extraordinaire des actionnaires, tenue le 30 juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.