Le Maroc perd 2 places dans le classement 2020 de prospérité des pays

Dans l'édition 2020 du “Legatum prosperity index report”, un palmarès qui classe 167 pays en termes de prospérité, le Maroc se positionne à la 96e place. Il a perdu 2 places par rapport à 2019 mais en a gagné 4 par rapport à 2010. 

0-https://medias24.com//photos_articles/big/20-11-2020/Casablanca0.jpg-oui
Le Maroc perd 2 places dans le classement 2020 de prospérité des pays

Le 20 novembre 2020 à 11:33

Modifié le 20 novembre 2020 à 12:55

Le Legatum Institute, un think-thank indépendant basé à Londres, a publié le 16 novembre l’édition 2020 de son "Prosperity index report". Ce classement permet de comparer les performances relatives de chaque pays en termes de prospérité globale, qui se base sur 12 piliers tels que la santé, l'éducation et le capital social, ainsi que les 66 éléments au sein des piliers.

Les éléments ont été établis pour représenter des domaines politiques clés, tels que la protection des investisseurs, l'éducation, l'intégrité du gouvernement et la pollution de l'air, pour aider à faciliter une action plus ciblée.

“La vraie prospérité signifie que chacun, quelle que soit l'obscurité des jours, a la possibilité et la responsabilité de réaliser son potentiel et de jouer son rôle dans le renforcement de ses communautés et de ses nations. Les nations prospères sont fondées sur la confiance et le respect.” souligne le rapport. 

Le Maroc est classé à la 96e place au niveau mondial en termes de prospérité, avec un score global de 54,9. Il a donc perdu 2 places par rapport au classement de 2019 et en a gagné 4 par rapport à celui de 2010. 

Dans la région Mena, le Maroc est classé 10e, sur un total de 19 pays. Il a ainsi perdu 4 rangs par rapport au classement de 2010 dans le classement pays de la région.

Le tableau ci dessous affiche l’évolution des 12 piliers de la prospérité au Maroc pendant ces 10 dernières années : 


Source : Morocco prosperity score

Ainsi, on peut remarquer que les conditions économiques se sont largement améliorées. 

Le rapport précise que le Maroc a progressé de 13 rangs au niveau mondial, en matière d'accès au marché et d'infrastructure par rapport à 2010, en raison de l'amélioration significative de ses infrastructures, en particulier son marché concurrentiel de la téléphonie mobile, qui a amélioré l'accès à internet de haute qualité.

Il a également progressé de 19 places depuis 2010, au 65e rang, pour son environnement d'investissement, à la suite de réformes importantes renforçant les droits de propriété intellectuelle et des investisseurs.

La plupart des progrès ont été réalisés dans les conditions des entreprises, en hausse de 34 places au 61e rang mondial, principalement en raison de la réduction du temps que les entreprises passent à se conformer à la réglementation, selon la note relative au Maroc.

Toutefois, le niveau du capital social s’est largement détérioré pour positionner le pays au 164e rang sur la base de ce critère, soit vers la fin du classement.

Enfin, les scores de la gouvernance et l'environnement naturel ont également reculé. Le secteur de la santé, quant à lui, a stagné par rapport à 2010.

Tags : Maroc

Le Maroc perd 2 places dans le classement 2020 de prospérité des pays

Le 20 novembre 2020 à12:55

Modifié le 20 novembre 2020 à 12:55

Dans l'édition 2020 du “Legatum prosperity index report”, un palmarès qui classe 167 pays en termes de prospérité, le Maroc se positionne à la 96e place. Il a perdu 2 places par rapport à 2019 mais en a gagné 4 par rapport à 2010. 

com_redaction-31

Le Legatum Institute, un think-thank indépendant basé à Londres, a publié le 16 novembre l’édition 2020 de son "Prosperity index report". Ce classement permet de comparer les performances relatives de chaque pays en termes de prospérité globale, qui se base sur 12 piliers tels que la santé, l'éducation et le capital social, ainsi que les 66 éléments au sein des piliers.

Les éléments ont été établis pour représenter des domaines politiques clés, tels que la protection des investisseurs, l'éducation, l'intégrité du gouvernement et la pollution de l'air, pour aider à faciliter une action plus ciblée.

“La vraie prospérité signifie que chacun, quelle que soit l'obscurité des jours, a la possibilité et la responsabilité de réaliser son potentiel et de jouer son rôle dans le renforcement de ses communautés et de ses nations. Les nations prospères sont fondées sur la confiance et le respect.” souligne le rapport. 

Le Maroc est classé à la 96e place au niveau mondial en termes de prospérité, avec un score global de 54,9. Il a donc perdu 2 places par rapport au classement de 2019 et en a gagné 4 par rapport à celui de 2010. 

Dans la région Mena, le Maroc est classé 10e, sur un total de 19 pays. Il a ainsi perdu 4 rangs par rapport au classement de 2010 dans le classement pays de la région.

Le tableau ci dessous affiche l’évolution des 12 piliers de la prospérité au Maroc pendant ces 10 dernières années : 


Source : Morocco prosperity score

Ainsi, on peut remarquer que les conditions économiques se sont largement améliorées. 

Le rapport précise que le Maroc a progressé de 13 rangs au niveau mondial, en matière d'accès au marché et d'infrastructure par rapport à 2010, en raison de l'amélioration significative de ses infrastructures, en particulier son marché concurrentiel de la téléphonie mobile, qui a amélioré l'accès à internet de haute qualité.

Il a également progressé de 19 places depuis 2010, au 65e rang, pour son environnement d'investissement, à la suite de réformes importantes renforçant les droits de propriété intellectuelle et des investisseurs.

La plupart des progrès ont été réalisés dans les conditions des entreprises, en hausse de 34 places au 61e rang mondial, principalement en raison de la réduction du temps que les entreprises passent à se conformer à la réglementation, selon la note relative au Maroc.

Toutefois, le niveau du capital social s’est largement détérioré pour positionner le pays au 164e rang sur la base de ce critère, soit vers la fin du classement.

Enfin, les scores de la gouvernance et l'environnement naturel ont également reculé. Le secteur de la santé, quant à lui, a stagné par rapport à 2010.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

GADP : Communiqué trimestriel T3 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.