"Le Maroc à venir", un livre sur les libertés, les jeunes, les femmes, la gouvernance

Le 3e livre de Mohamed Alami Berrada, intitulé "Le Maroc à venir" vient de paraître aux éditions Senso Unico. C'est à la fois un projet de société et un essai politique où l'auteur invite, à travers des propositions concrètes, à créer les conditions indispensables à l’émergence du Maroc et à sa prospérité, en cette période de réflexion sur les fondements du nouveau modèle de développement.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/16-09-2020/le-maroc-a-venir2.jpg-oui

Le 16 septembre 2020 à 12:25

Modifié le 16 septembre 2020 à 13:23

Dans ce livre, l’auteur essaye d’apporter des réponses à des questions cruciales aujourd’hui, tirant les enseignements de son récent passage à la primature ainsi que de son expérience de plus de dix ans en tant que formateur en leadership: Que faire pour que les jeunes marocains s’investissent davantage dans leur pays et s’engagent à le servir? Que faire pour que les femmes jouent un plus grand rôle dans la gestion publique du pays? Comment améliorer notre gouvernance pour que les réformes à venir puissent réussir et améliorer significativement le quotidien des Marocains?

Selon Alami Berrada, pour que l’Etat puisse regagner la confiance de ses citoyens, il gagnerait à ne plus les infantiliser et à être en mesure de protéger réellement leurs droits: liberté d’expression, respect de la dignité, libertés liées au corps, protection contre l’arbitraire, etc. Ensuite, les femmes doivent bénéficier de cadres législatifs leur permettant d’avoir accès aux mêmes opportunités que les hommes, dans l’enseignement, le monde de l’entreprise, la haute fonction publique et la politique, pour qu’elles puissent aussi contribuer activement au développement. Enfin, les acteurs économiques doivent pouvoir opérer en confiance, avoir le sentiment que les marchés sont libres, protégés de la concurrence déloyale, que les transactions publiques sont transparentes, sans corruption ni clientélisme.

Le livre propose une innovation institutionnelle, en suggérant d’instaurer d’un organe d’échange direct entre les représentants du peuple et les représentants du Monarque: Le Conseil de la nation, un espace-temps qui se réunirait une fois par an, permettant à la monarchie et aux représentants du peuple, élus et non élus, de réfléchir ensemble aux projets prioritaires du pays pour répondre aux besoins des citoyens, évitant que les contestations sociales dans la rue ne soient le seul moyen de réguler les relations au sein de cette union sacrée au Maroc, entre le Roi et son peuple.

Mohamed Alami Berrada est né à Casablanca, en 1979. Diplômé de l’ESSEC, il a également suivi des formations exécutives en leadership, en gouvernance publique et en communication politique à la Harvard Kennedy School et à la Hertie School of Governance.

Après avoir occupé des postes de direction au sein d’un groupe industriel marocain, pendant plus de 15 ans, il rejoint l’équipe gouvernementale, entre 2017 à 2020, en tant que chargé de l’Emploi des jeunes, pour le compte du chef du gouvernement.

En parallèle, il a co-fondé le réseau Tariq Ibnou Ziyad initiative (TIZI) en 2011 et le mouvement "Les Citoyens" en 2016. Il a également enseigné à l’EHTP de 2007 à 2015. En 2017, il intègre le réseau des Young Global Leaders, et en 2019, le réseau des 100 leaders africains de l’Institut Choiseul.

Après "Be miZen - grande fugue et petites réflexions", et "Lettre à mon fils - être marocain au XXIe siècle", "Le Maroc à venir" est son troisième livre paru chez Senso Unico. 

Le prix de ce livre de 108 pages est de 120 DH. Il peut être commandé en ligne.

"Le Maroc à venir", un livre sur les libertés, les jeunes, les femmes, la gouvernance

Le 16 septembre 2020 à12:23

Modifié le 16 septembre 2020 à 13:23

Le 3e livre de Mohamed Alami Berrada, intitulé "Le Maroc à venir" vient de paraître aux éditions Senso Unico. C'est à la fois un projet de société et un essai politique où l'auteur invite, à travers des propositions concrètes, à créer les conditions indispensables à l’émergence du Maroc et à sa prospérité, en cette période de réflexion sur les fondements du nouveau modèle de développement.

Dans ce livre, l’auteur essaye d’apporter des réponses à des questions cruciales aujourd’hui, tirant les enseignements de son récent passage à la primature ainsi que de son expérience de plus de dix ans en tant que formateur en leadership: Que faire pour que les jeunes marocains s’investissent davantage dans leur pays et s’engagent à le servir? Que faire pour que les femmes jouent un plus grand rôle dans la gestion publique du pays? Comment améliorer notre gouvernance pour que les réformes à venir puissent réussir et améliorer significativement le quotidien des Marocains?

Selon Alami Berrada, pour que l’Etat puisse regagner la confiance de ses citoyens, il gagnerait à ne plus les infantiliser et à être en mesure de protéger réellement leurs droits: liberté d’expression, respect de la dignité, libertés liées au corps, protection contre l’arbitraire, etc. Ensuite, les femmes doivent bénéficier de cadres législatifs leur permettant d’avoir accès aux mêmes opportunités que les hommes, dans l’enseignement, le monde de l’entreprise, la haute fonction publique et la politique, pour qu’elles puissent aussi contribuer activement au développement. Enfin, les acteurs économiques doivent pouvoir opérer en confiance, avoir le sentiment que les marchés sont libres, protégés de la concurrence déloyale, que les transactions publiques sont transparentes, sans corruption ni clientélisme.

Le livre propose une innovation institutionnelle, en suggérant d’instaurer d’un organe d’échange direct entre les représentants du peuple et les représentants du Monarque: Le Conseil de la nation, un espace-temps qui se réunirait une fois par an, permettant à la monarchie et aux représentants du peuple, élus et non élus, de réfléchir ensemble aux projets prioritaires du pays pour répondre aux besoins des citoyens, évitant que les contestations sociales dans la rue ne soient le seul moyen de réguler les relations au sein de cette union sacrée au Maroc, entre le Roi et son peuple.

Mohamed Alami Berrada est né à Casablanca, en 1979. Diplômé de l’ESSEC, il a également suivi des formations exécutives en leadership, en gouvernance publique et en communication politique à la Harvard Kennedy School et à la Hertie School of Governance.

Après avoir occupé des postes de direction au sein d’un groupe industriel marocain, pendant plus de 15 ans, il rejoint l’équipe gouvernementale, entre 2017 à 2020, en tant que chargé de l’Emploi des jeunes, pour le compte du chef du gouvernement.

En parallèle, il a co-fondé le réseau Tariq Ibnou Ziyad initiative (TIZI) en 2011 et le mouvement "Les Citoyens" en 2016. Il a également enseigné à l’EHTP de 2007 à 2015. En 2017, il intègre le réseau des Young Global Leaders, et en 2019, le réseau des 100 leaders africains de l’Institut Choiseul.

Après "Be miZen - grande fugue et petites réflexions", et "Lettre à mon fils - être marocain au XXIe siècle", "Le Maroc à venir" est son troisième livre paru chez Senso Unico. 

Le prix de ce livre de 108 pages est de 120 DH. Il peut être commandé en ligne.

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : Résultats du 1er semestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.