Le crédit bancaire en hausse de 4,2% à fin février

Bank Al-Maghrib prévoit une croissance du crédit bancaire de 3,1% en 2019, la même qu’en 2018. A fin février, le secteur bancaire fait mieux, mais il est encore tôt pour dresser une tendance. La reprise n’est prévue qu’en 2020.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/30-03-2019/bankalmaghrib2.jpg-oui
Le crédit bancaire en hausse de 4,2% à fin février

Le 30 mars 2019 à 12:25

Modifié le 30 mars 2019 à 11:25

Selon les dernières statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib, l’encours du crédit bancaire s’est établi à 859 milliards de DH à fin février, en hausse de 4,2% sur une année glissante.
 
Les crédits aux ménages affichent une croissance favorable de 5,5%, à 332 MMDH. Ceux aux entreprises privées sont en léger redressement : +1,7%, à 341 MMDH.
 
Le secteur public a toujours la forme : +8%, à 71 MMDH. Quant au secteur financier, il a réalisé une croissance de 5,6%, à 114 MMDH.
 
Par objet économique, les crédits immobiliers ont crû de 3,5%, à 268 MMDH, grâce à l’évolution des crédits aux acquéreurs qui a compensé la baisse des financements aux promoteurs.
 
Les prêts à la consommation sont toujours bien orientés : +5,7%, à 54 MMDH.
 
Les crédits de trésoreries rebondissent de 10,7%, à 175 MMDH, mais les prêts à l’équipement signent un petit 1,8%, à 173 MMDH.
 
Parallèlement, les créances en souffrance ont évolué de 4%, à 66,9 MMDH, croissance légèrement moins importante que celle de l’encours globale du crédit, d’où une quasi-stagnation du taux d’impayés.
 
Ces évolutions ne peuvent permettre de dresser une tendance pour toute l’année. Selon BAM, le crédit bancaire au secteur non financier devrait progresser de 3,1% en 2019, un niveau similaire à celui de 2018. La reprise n’est prévue qu’en 2020.

Le crédit bancaire en hausse de 4,2% à fin février

Le 30 mars 2019 à12:25

Modifié le 30 mars 2019 à 11:25

Bank Al-Maghrib prévoit une croissance du crédit bancaire de 3,1% en 2019, la même qu’en 2018. A fin février, le secteur bancaire fait mieux, mais il est encore tôt pour dresser une tendance. La reprise n’est prévue qu’en 2020.

com_redaction-29

Selon les dernières statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib, l’encours du crédit bancaire s’est établi à 859 milliards de DH à fin février, en hausse de 4,2% sur une année glissante.
 
Les crédits aux ménages affichent une croissance favorable de 5,5%, à 332 MMDH. Ceux aux entreprises privées sont en léger redressement : +1,7%, à 341 MMDH.
 
Le secteur public a toujours la forme : +8%, à 71 MMDH. Quant au secteur financier, il a réalisé une croissance de 5,6%, à 114 MMDH.
 
Par objet économique, les crédits immobiliers ont crû de 3,5%, à 268 MMDH, grâce à l’évolution des crédits aux acquéreurs qui a compensé la baisse des financements aux promoteurs.
 
Les prêts à la consommation sont toujours bien orientés : +5,7%, à 54 MMDH.
 
Les crédits de trésoreries rebondissent de 10,7%, à 175 MMDH, mais les prêts à l’équipement signent un petit 1,8%, à 173 MMDH.
 
Parallèlement, les créances en souffrance ont évolué de 4%, à 66,9 MMDH, croissance légèrement moins importante que celle de l’encours globale du crédit, d’où une quasi-stagnation du taux d’impayés.
 
Ces évolutions ne peuvent permettre de dresser une tendance pour toute l’année. Selon BAM, le crédit bancaire au secteur non financier devrait progresser de 3,1% en 2019, un niveau similaire à celui de 2018. La reprise n’est prévue qu’en 2020.

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMOLOG : Indicateurs du 4ème trimestre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.