La suspension des transports de voyageurs vers l'Italie crée du désarroi

Tous les vols vers et en provenance d’Italie sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Des personnes se trouvant de l’un ou de l’autre côté des frontières sont bloquées.  Les lignes terrestres sont-elles également concernées. Que faut-il faire?

0-https://medias24.com//photos_articles/big/10-03-2020/Aeroport-Mohammed-V.jpg-oui
La suspension des transports de voyageurs vers l'Italie crée du désarroi

Le 10 mars 2020 à 15:41

Modifié le 11 mars 2020 à 12:51

Tout le transport public de voyageurs du Maroc vers l'Italie ou dans le sens inverse est arrêté. Une situation qui pose d'énormes problèmes: aux Marocains résidents en Italie et qui se trouvent sur le sol marocain, aux touristes italiens se trouvant dans le Royaume, et aux Marocains se trouvant en Italie et désireux de rentrer. Selon nos constats, les situations sont en voie de règlement au cas par cas.

La suspension des vols entre le Maroc et l’Italie est une décision certes attendue, mais elle a pris beaucoup de monde par surprise. Des nationaux, MRE, mais aussi des touristes, ont vu leurs vols annulés. De l’autre côté des frontières, des Marocains en visite en Italie sont restés dans le flou total.

Un jeune Marocain résident en Italie, se trouvant actuellement au Maroc, a été bloqué ce mardi à l’aéroport de Mohammed V. Amine n’était pas au courant de la dernière décision des autorités marocaines. A l’aéroport, on lui apprend que son vol a été annulé. Le problème d’Amine c’est qu’il doit absolument se rendre en Italie le plus tôt possible. Son permis de séjour va bientôt expirer.

Le cas d’Amine n’est certainement pas unique, quelles que soient les situations rencontrées. Contacté par Medias24, le ministère des Affaires étrangères nous déclare qu’aucune mesure n’a été prise pour le moment et des contacts sont en cours avec les autorités italiennes pour arriver à des solutions.

D’après nos recherches, le transport international terrestre de voyageurs est également concerné. Le ministère de la Santé italien a envoyé un communiqué de presse aux transporteurs internationaux y compris marocains desservant le pays. Le communiqué appelle à la suspension de tous les voyages en direction d’Italie. En effet, le pays a fermé ses aéroports et frontières terrestres, et ce jusqu'au 4 avril 2020.

Un délai qui risque d’être prolongé vu la propagation alarmante de l’épidémie dans la péninsule.

"Lundi 9 mars, nous avons reçu une note du ministère de la Santé italien nous demandant d’arrêter tous les voyages vers l’Italie à partir de mardi. Nous avons annulé tous nos voyages prévus cette semaine. Les voyageurs ayant déjà acheté leurs tickets seront remboursés", témoigne un transporteur par autocar à Casablanca.

D’autres agences sont contraintes de rappeler leurs autocars qui avaient pris la route avant la réception du communiqué des autorités italiennes.

Selon une autre source, cette décision ne concerne que le transport international de voyageurs, le transport de marchandises n’est pas (encore) concerné.

Par ricochet, la suspension des lignes maritimes est inévitable. Toutes les liaisons maritimes de transport des passagers entre les ports eu Royaume et les ports italiens sont suspendues.

Dans une note publié par le ministère de l'Equipement et du transport, le département appelle les compagnies maritimes concernées "à prendre les mesures et dispositions nécessaires pour informer les passagers et éviter leur déplacement vers les ports de départ." La note invite les compagnies à utiliser tous les moyens nécessaires à cette fin via notamment les annonces sur les sites web, les appels téléphoniques, les SMS, les mails et sur les réseaux sociaux.

Des mesures concrètes se font attendre 

La décision marocaine de suspendre les vols vers l’Italie a été prise suite à la décision de mettre en quarantaine soixante millions d’Italiens. Des mesures sans précédent dans le monde ont été prises pour lutter contre la propagation de l'épidémie.

Il y a quelques jours, le ministère de la Santé avait déclaré qu’il lui a été très difficile de fermer les frontières avec les pays largement touchés. Selon un responsable du département, la décision ne peut être prise par le seul ministère de la Santé, plusieurs départements sont concernés.

"Nous sommes sinistrés, mais nous restons optimistes", nous déclare Khalid Benazouz, président de l’association des Agences de voyages régionales de Casablanca. "Une réunion de crise sera organisée avec les autorités pour trouver des solutions. Nous sommes régulièrement en réunion de concertation depuis le début de cette crise. La décision de suspension des lignes entre le Maroc et l’Italie est très récente. Il est encore tôt pour parler de mesures. Des annonces peuvent être faites prochainement", précise-t-il.

Au Maroc, et suite à la suspension des vols aériens entre les deux pays, Royal air Maroc a mis en place un dispositif spécial pour accompagner les usagers. "Les clients pourront, s’ils le souhaitent, reporter leur voyage à une date ultérieure, sans frais; ou annuler leur voyage au plus tard 72 heures avant le départ du vol, en échange d’un avoir de la même valeur du billet, valable six mois et à consommer exclusivement sur les vols de la compagnie."

La compagnie avait également mis en place deux numéros de téléphone pour se renseigner sur ces dispositions commerciales: 089000 0800 (Maroc) et +212522489797 (international)

Le ministère des Affaires étrangères et des Marocains résidant à l’étranger a également mis à la disposition des citoyens, MRE et étrangers se trouvant actuellement au Maroc un numéro de téléphone: +212537663300.

Médias24 a tenté de contacter le MAEC sur ce numéro. Sur la question combien d'appels ont été reçus depuis l'annonce de la suspension, la réponse était qu'aucune information n'est encore disponible. "Pour le moment nous n’avons encore aucune donnée précise à communiquer". Bien d'autres questions n'ont pas trouvé de réponses.

Au lendemain de l’annonce, il est encore un peu trop tôt de voir prendre des mesures concrètes et avoir des données précises sur les répercussions de cette décision de dernière minute. Mais ce qui est sûr c’est que les conséquences seront bien lourdes pour les particuliers et professionnels de plusieurs secteurs.

6.500 passagers transportés chaque semaine par la RAM de et vers l'Italie

La RAM n’était pas en mesure ce mardi de nous communiquer le nombre de passagers concernés. Nous avons donc procédé à nos propres évaluations.

La compagnie nationale dessert 5 villes italiennes: Rome, Bologne, Milan, Turin et Venise.

Au cours de l’exercice précédent, elle a transporté 340.000 passagers vers ou à partir de l’Italie. Soit une moyenne de 6.538 passagers par semaine.

Les 5 villes sont desservies par 29 fréquences hebdomadaires, soit 58 vols par semaine. Les avions sont soit des Embraer de 100 places, soit de B-737 de 159 places. En prenant une moyenne de 110 passagers par vol, on tombe sur 6.380 passagers par semaine.

Depuis l’apparition du coronavirus et de l’épidémie en Italie, le nombre de passagers a baissé. Le manque à gagner pour la compagnie nationale sera donc de 4.000 à 5.000 passagers par semaine. Et le nombre de passagers bloqués au Maroc ou en Italie devrait être, pour la seule compagnie nationale de 500 à 700 personnes.

Ces chiffres sont une estimation de Médias24, sachant que la RAM n'est pas la seule compagnie aérienne qui relie les deux pays.

La suspension des transports de voyageurs vers l'Italie crée du désarroi

Le 10 mars 2020 à15:42

Modifié le 11 mars 2020 à 12:51

Tous les vols vers et en provenance d’Italie sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Des personnes se trouvant de l’un ou de l’autre côté des frontières sont bloquées.  Les lignes terrestres sont-elles également concernées. Que faut-il faire?

Tout le transport public de voyageurs du Maroc vers l'Italie ou dans le sens inverse est arrêté. Une situation qui pose d'énormes problèmes: aux Marocains résidents en Italie et qui se trouvent sur le sol marocain, aux touristes italiens se trouvant dans le Royaume, et aux Marocains se trouvant en Italie et désireux de rentrer. Selon nos constats, les situations sont en voie de règlement au cas par cas.

La suspension des vols entre le Maroc et l’Italie est une décision certes attendue, mais elle a pris beaucoup de monde par surprise. Des nationaux, MRE, mais aussi des touristes, ont vu leurs vols annulés. De l’autre côté des frontières, des Marocains en visite en Italie sont restés dans le flou total.

Un jeune Marocain résident en Italie, se trouvant actuellement au Maroc, a été bloqué ce mardi à l’aéroport de Mohammed V. Amine n’était pas au courant de la dernière décision des autorités marocaines. A l’aéroport, on lui apprend que son vol a été annulé. Le problème d’Amine c’est qu’il doit absolument se rendre en Italie le plus tôt possible. Son permis de séjour va bientôt expirer.

Le cas d’Amine n’est certainement pas unique, quelles que soient les situations rencontrées. Contacté par Medias24, le ministère des Affaires étrangères nous déclare qu’aucune mesure n’a été prise pour le moment et des contacts sont en cours avec les autorités italiennes pour arriver à des solutions.

D’après nos recherches, le transport international terrestre de voyageurs est également concerné. Le ministère de la Santé italien a envoyé un communiqué de presse aux transporteurs internationaux y compris marocains desservant le pays. Le communiqué appelle à la suspension de tous les voyages en direction d’Italie. En effet, le pays a fermé ses aéroports et frontières terrestres, et ce jusqu'au 4 avril 2020.

Un délai qui risque d’être prolongé vu la propagation alarmante de l’épidémie dans la péninsule.

"Lundi 9 mars, nous avons reçu une note du ministère de la Santé italien nous demandant d’arrêter tous les voyages vers l’Italie à partir de mardi. Nous avons annulé tous nos voyages prévus cette semaine. Les voyageurs ayant déjà acheté leurs tickets seront remboursés", témoigne un transporteur par autocar à Casablanca.

D’autres agences sont contraintes de rappeler leurs autocars qui avaient pris la route avant la réception du communiqué des autorités italiennes.

Selon une autre source, cette décision ne concerne que le transport international de voyageurs, le transport de marchandises n’est pas (encore) concerné.

Par ricochet, la suspension des lignes maritimes est inévitable. Toutes les liaisons maritimes de transport des passagers entre les ports eu Royaume et les ports italiens sont suspendues.

Dans une note publié par le ministère de l'Equipement et du transport, le département appelle les compagnies maritimes concernées "à prendre les mesures et dispositions nécessaires pour informer les passagers et éviter leur déplacement vers les ports de départ." La note invite les compagnies à utiliser tous les moyens nécessaires à cette fin via notamment les annonces sur les sites web, les appels téléphoniques, les SMS, les mails et sur les réseaux sociaux.

Des mesures concrètes se font attendre 

La décision marocaine de suspendre les vols vers l’Italie a été prise suite à la décision de mettre en quarantaine soixante millions d’Italiens. Des mesures sans précédent dans le monde ont été prises pour lutter contre la propagation de l'épidémie.

Il y a quelques jours, le ministère de la Santé avait déclaré qu’il lui a été très difficile de fermer les frontières avec les pays largement touchés. Selon un responsable du département, la décision ne peut être prise par le seul ministère de la Santé, plusieurs départements sont concernés.

"Nous sommes sinistrés, mais nous restons optimistes", nous déclare Khalid Benazouz, président de l’association des Agences de voyages régionales de Casablanca. "Une réunion de crise sera organisée avec les autorités pour trouver des solutions. Nous sommes régulièrement en réunion de concertation depuis le début de cette crise. La décision de suspension des lignes entre le Maroc et l’Italie est très récente. Il est encore tôt pour parler de mesures. Des annonces peuvent être faites prochainement", précise-t-il.

Au Maroc, et suite à la suspension des vols aériens entre les deux pays, Royal air Maroc a mis en place un dispositif spécial pour accompagner les usagers. "Les clients pourront, s’ils le souhaitent, reporter leur voyage à une date ultérieure, sans frais; ou annuler leur voyage au plus tard 72 heures avant le départ du vol, en échange d’un avoir de la même valeur du billet, valable six mois et à consommer exclusivement sur les vols de la compagnie."

La compagnie avait également mis en place deux numéros de téléphone pour se renseigner sur ces dispositions commerciales: 089000 0800 (Maroc) et +212522489797 (international)

Le ministère des Affaires étrangères et des Marocains résidant à l’étranger a également mis à la disposition des citoyens, MRE et étrangers se trouvant actuellement au Maroc un numéro de téléphone: +212537663300.

Médias24 a tenté de contacter le MAEC sur ce numéro. Sur la question combien d'appels ont été reçus depuis l'annonce de la suspension, la réponse était qu'aucune information n'est encore disponible. "Pour le moment nous n’avons encore aucune donnée précise à communiquer". Bien d'autres questions n'ont pas trouvé de réponses.

Au lendemain de l’annonce, il est encore un peu trop tôt de voir prendre des mesures concrètes et avoir des données précises sur les répercussions de cette décision de dernière minute. Mais ce qui est sûr c’est que les conséquences seront bien lourdes pour les particuliers et professionnels de plusieurs secteurs.

6.500 passagers transportés chaque semaine par la RAM de et vers l'Italie

La RAM n’était pas en mesure ce mardi de nous communiquer le nombre de passagers concernés. Nous avons donc procédé à nos propres évaluations.

La compagnie nationale dessert 5 villes italiennes: Rome, Bologne, Milan, Turin et Venise.

Au cours de l’exercice précédent, elle a transporté 340.000 passagers vers ou à partir de l’Italie. Soit une moyenne de 6.538 passagers par semaine.

Les 5 villes sont desservies par 29 fréquences hebdomadaires, soit 58 vols par semaine. Les avions sont soit des Embraer de 100 places, soit de B-737 de 159 places. En prenant une moyenne de 110 passagers par vol, on tombe sur 6.380 passagers par semaine.

Depuis l’apparition du coronavirus et de l’épidémie en Italie, le nombre de passagers a baissé. Le manque à gagner pour la compagnie nationale sera donc de 4.000 à 5.000 passagers par semaine. Et le nombre de passagers bloqués au Maroc ou en Italie devrait être, pour la seule compagnie nationale de 500 à 700 personnes.

Ces chiffres sont une estimation de Médias24, sachant que la RAM n'est pas la seule compagnie aérienne qui relie les deux pays.

A lire aussi


Communication financière

Sonasid : communiqué post assemblée générale ordinaire & extraordinaire des actionnaires, tenue le 30 juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.