La réputation interne et externe du Maroc s'est améliorée en 2020 (IRES)

Le Maroc jouit d'une image internationale positive en 2020. La réputation interne du pays a également enregistré une forte amélioration. C'est ce qui ressort de la 6e édition de l'étude de l'IRES sur la réputation du Royaume dans le monde. 

0-https://medias24.com//photos_articles/big/10-09-2020/rabat00.jpg-oui
La réputation interne et externe du Maroc s'est améliorée en 2020 (IRES)

Le 10 septembre 2020 à 13:30

Modifié le 10 septembre 2020 à 14:21

L'Institut royal des études stratégiques et "The RepTrack Compagny" ont publié, mercredi 9 septembre, l'édition 2020 de l'étude annuelle qui évalue la perception de la réputation du Maroc à l'intérieur et à l'extérieur du Royaume. 

Le rapport se base sur un échantillon de 24 pays, qui comprend les pays du G-8 (G-7 + la Russie) ainsi que 16 pays développés et émergents, qui constituent des marchés porteurs pour l’offre exportable du Maroc et représentent des marchés émetteurs potentiels de flux touristiques et d’investissements directs, à destination du Royaume.

Classé au 27e rang cette année, sur 72 pays examinés, le Maroc a amélioré son classement de 8 places par rapport à 2019. Il a également amélioré sa note de 5,4 points par rapport à l'année passée, avec une note obtenue de 64,2 points sur 100.

Les résultats de cette étude montrent que le Royaume jouit d’une image internationale, dans l'ensemble, positive, qui reflète les progrès accomplis quant à l’édification graduelle de son statut de puissance attractive. 

Le Maroc, toujours considéré comme destination touristique

Le niveau de perception externe du Royaume en 2020 est le plus élevé depuis le lancement de l’enquête sur la réputation du Maroc dans le monde en 2015, ce qui lui a permis de rejoindre le top 30 des nations ayant la meilleure réputation auprès des pays du G-8.

"La réputation du Maroc auprès des pays du G-7+ la Russie est équivalente à celle de Taïwan, de la Malaisie et de l’Argentine", précise l'IRES.

Comme en 2019, pour ces huit pays, le Royaume est toujours considéré comme une destination touristique et un lieu de repos et de loisirs, plutôt que comme acteur actif dans l'économie mondiale.  

La qualité de vie y est encore une fois considérée favorable, alors que la perception du niveau de développement, notamment les attributs concernant le système éducatif, demeure insatisfaisante. Le Royaume devrait donc engager des réformes de grande envergure, notamment, en matière d'éducation, d'innovation et de technologies, de capital de marque et de qualité des produits et services. 

Une image externe améliorée grâce à la gestion du covid? 

La réputation du Maroc s'est amélioreé, notamment en France, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Australie, en Egypte et en Chine, où elle est très favorable, tandis qu’elle atteint des niveaux bas en Turquie, Chili, Afrique du Sud, Nigeria et en Suède.

L'amélioration sensible de la réputation externe du pays se justifie par les efforts déployés pour la gestion de la crise sanitaire du covid-19 par les autorités marocaines. L'enquête a été administrée entre mars et mai, période de grand confinement, où le Maroc a été cité en exemple par plusieurs pays. 

Cette amélioration pourrait booster le tourisme externe, selon le rapport, qui précise que "chaque amélioration d'un point de la réputation externe du Royaume entraîne une augmentation potentielle du nombre d'arrivées touristiques de près de 12%".

Etudier au Maroc n'est pas recommandé

Une grande partie des personnes interrogées conseillent de visiter le Maroc, pour y acheter des produites et services, ou éventuellement pour assister à des évènements.

Cette volonté ne s'exprime pas, néanmoins, avec la même intensité lorsqu'il s'agit d'étudier au Maroc, en raison de l'image négative perçue du système éducatif.

Amélioration significative de la réputation interne 

La réputation interne du Royaume a enregistré une forte amélioration en 2020, avec un indice de 70,9 points, soit 10,6 points de plus, après une tendance à la baisse entre 2017 et 2019. 

Cela peut être expliqué par un retour de confiance des citoyens marocains envers les institutions nationales, dans un contexte marqué par la pandémie du covid. 

Les personnes interrogées au Maroc considèrent plus que les étrangers que leur pays est riche en culture et en histoire et respecté à l'échelle internationale, et qu'ils vivent dans un pays où la sécurité règne et où la population est aimable et sympathique. 

En revanche, ils restent sceptiques quant à l’éthique et la transparence, l'usage efficace des ressources et au système éducatif. 

Tags : Maroc

La réputation interne et externe du Maroc s'est améliorée en 2020 (IRES)

Le 10 septembre 2020 à14:12

Modifié le 10 septembre 2020 à 14:21

Le Maroc jouit d'une image internationale positive en 2020. La réputation interne du pays a également enregistré une forte amélioration. C'est ce qui ressort de la 6e édition de l'étude de l'IRES sur la réputation du Royaume dans le monde. 

com_redaction-52

L'Institut royal des études stratégiques et "The RepTrack Compagny" ont publié, mercredi 9 septembre, l'édition 2020 de l'étude annuelle qui évalue la perception de la réputation du Maroc à l'intérieur et à l'extérieur du Royaume. 

Le rapport se base sur un échantillon de 24 pays, qui comprend les pays du G-8 (G-7 + la Russie) ainsi que 16 pays développés et émergents, qui constituent des marchés porteurs pour l’offre exportable du Maroc et représentent des marchés émetteurs potentiels de flux touristiques et d’investissements directs, à destination du Royaume.

Classé au 27e rang cette année, sur 72 pays examinés, le Maroc a amélioré son classement de 8 places par rapport à 2019. Il a également amélioré sa note de 5,4 points par rapport à l'année passée, avec une note obtenue de 64,2 points sur 100.

Les résultats de cette étude montrent que le Royaume jouit d’une image internationale, dans l'ensemble, positive, qui reflète les progrès accomplis quant à l’édification graduelle de son statut de puissance attractive. 

Le Maroc, toujours considéré comme destination touristique

Le niveau de perception externe du Royaume en 2020 est le plus élevé depuis le lancement de l’enquête sur la réputation du Maroc dans le monde en 2015, ce qui lui a permis de rejoindre le top 30 des nations ayant la meilleure réputation auprès des pays du G-8.

"La réputation du Maroc auprès des pays du G-7+ la Russie est équivalente à celle de Taïwan, de la Malaisie et de l’Argentine", précise l'IRES.

Comme en 2019, pour ces huit pays, le Royaume est toujours considéré comme une destination touristique et un lieu de repos et de loisirs, plutôt que comme acteur actif dans l'économie mondiale.  

La qualité de vie y est encore une fois considérée favorable, alors que la perception du niveau de développement, notamment les attributs concernant le système éducatif, demeure insatisfaisante. Le Royaume devrait donc engager des réformes de grande envergure, notamment, en matière d'éducation, d'innovation et de technologies, de capital de marque et de qualité des produits et services. 

Une image externe améliorée grâce à la gestion du covid? 

La réputation du Maroc s'est amélioreé, notamment en France, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Australie, en Egypte et en Chine, où elle est très favorable, tandis qu’elle atteint des niveaux bas en Turquie, Chili, Afrique du Sud, Nigeria et en Suède.

L'amélioration sensible de la réputation externe du pays se justifie par les efforts déployés pour la gestion de la crise sanitaire du covid-19 par les autorités marocaines. L'enquête a été administrée entre mars et mai, période de grand confinement, où le Maroc a été cité en exemple par plusieurs pays. 

Cette amélioration pourrait booster le tourisme externe, selon le rapport, qui précise que "chaque amélioration d'un point de la réputation externe du Royaume entraîne une augmentation potentielle du nombre d'arrivées touristiques de près de 12%".

Etudier au Maroc n'est pas recommandé

Une grande partie des personnes interrogées conseillent de visiter le Maroc, pour y acheter des produites et services, ou éventuellement pour assister à des évènements.

Cette volonté ne s'exprime pas, néanmoins, avec la même intensité lorsqu'il s'agit d'étudier au Maroc, en raison de l'image négative perçue du système éducatif.

Amélioration significative de la réputation interne 

La réputation interne du Royaume a enregistré une forte amélioration en 2020, avec un indice de 70,9 points, soit 10,6 points de plus, après une tendance à la baisse entre 2017 et 2019. 

Cela peut être expliqué par un retour de confiance des citoyens marocains envers les institutions nationales, dans un contexte marqué par la pandémie du covid. 

Les personnes interrogées au Maroc considèrent plus que les étrangers que leur pays est riche en culture et en histoire et respecté à l'échelle internationale, et qu'ils vivent dans un pays où la sécurité règne et où la population est aimable et sympathique. 

En revanche, ils restent sceptiques quant à l’éthique et la transparence, l'usage efficace des ressources et au système éducatif. 

A lire aussi


6
Les dernières annonces judiciaires
5
Les dernières annonces légales

Communication financière

Microdata - Indicateurs financiers trimestriels T3 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

URGENT Coronavirus: 70 décès et 1.031 cas en réanimation, ce vendredi 27 novembre