La production légumière couvre les besoins du marché jusqu'en décembre 2020

La production légumière couvre les besoins du marché national jusqu’en décembre 2020, assure le ministère de l’Agriculture.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/10-04-2020/legumes1.jpg-oui
La production légumière couvre les besoins du marché jusqu'en décembre 2020

Le 10 avril 2020 à 15:02

Modifié le 10 avril 2020 à 15:21

La production des cultures légumières actuellement sur le marché, notamment la tomate, l'oignon, la pomme de terre, les carottes, les courgettes, le poivron, les aubergines, le navet et le concombre provient des récoltes des assolements installés pendant la saison hivernale, précise un communiqué du ministère. Cette production couvre les besoins de consommation pendant les mois d’avril et mai, qui coïncident avec le mois du Ramadan.

Ces produits, en plus du haricot, du melon et de la pastèque seront disponibles sur le marché à partir du mois de juin grâce à la mise en œuvre du programme des cultures de printemps qui est à un stade avancé de réalisation, précise la même source. L'exécution des assolements de printemps qui totalisent 85.000 ha, se déroule en effet selon le calendrier déjà arrêté et les réalisations à ce jour ont atteint globalement, 65% du programme défini.

Le reste du programme sera installé au courant de ce mois d’avril. La production attendue à partir du mois de juin et des mois d’après dépassera la demande et les besoins de consommation en ces produits.

En outre, le programme des assolements arrêté pour la saison d’été (17.000 Ha) pour les cultures précitées et qui sera mis en place à partir du mois de juin, permettra d’assurer la production en ces produits en automne pour couvrir les besoins de consommation jusqu’au mois de décembre 2020, souligne la même source.

Le ministère assure un suivi quotidien et rigoureux de la situation de la production et de l’approvisionnement du marché à l’échelle nationale depuis que l’état d’urgence sanitaire ait été décrété dans notre pays, rappelle le communiqué.

Et de noter que la conduite des opérations en matière d’assolement se fait conformément aux programmes définis avec les directions régionales, selon les spécificités des régions et dans le cadre d’une vision globale qui permet d’assurer l’équilibre en matière d’offre et de demande.

Ainsi, les récoltes d’hiver, les installations des cultures de printemps et d’été permettront d’assurer un approvisionnement normal et régulier du marché en produits agricoles, notamment ceux de grande consommation jusqu’au mois de décembre.

Le ministère assure en outre avoir pris les dispositions nécessaires pour garantir la mise en place des programmes d’assolement arrêtés pour un approvisionnement normal et régulier du marché jusqu’à décembre 2020. Le mode de gouvernance mis en place en relation avec les services provinciaux et régionaux de l’agriculture permet d’assurer un suivi quotidien de la situation de l’approvisionnement du marché et un suivi hebdomadaire de la situation des assolements.

Ce dispositif auquel sont associés l’ensemble des acteurs intervenant le long de la chaine agricole permet d’assurer une adaptation continue des différents programmes et de stabiliser le fonctionnement de la chaine de valeur agricole depuis l’approvisionnement en productions agricoles jusqu’à la mise sur le marché des produits.

La production légumière couvre les besoins du marché jusqu'en décembre 2020

Le 10 avril 2020 à15:21

Modifié le 10 avril 2020 à 15:21

La production légumière couvre les besoins du marché national jusqu’en décembre 2020, assure le ministère de l’Agriculture.

La production des cultures légumières actuellement sur le marché, notamment la tomate, l'oignon, la pomme de terre, les carottes, les courgettes, le poivron, les aubergines, le navet et le concombre provient des récoltes des assolements installés pendant la saison hivernale, précise un communiqué du ministère. Cette production couvre les besoins de consommation pendant les mois d’avril et mai, qui coïncident avec le mois du Ramadan.

Ces produits, en plus du haricot, du melon et de la pastèque seront disponibles sur le marché à partir du mois de juin grâce à la mise en œuvre du programme des cultures de printemps qui est à un stade avancé de réalisation, précise la même source. L'exécution des assolements de printemps qui totalisent 85.000 ha, se déroule en effet selon le calendrier déjà arrêté et les réalisations à ce jour ont atteint globalement, 65% du programme défini.

Le reste du programme sera installé au courant de ce mois d’avril. La production attendue à partir du mois de juin et des mois d’après dépassera la demande et les besoins de consommation en ces produits.

En outre, le programme des assolements arrêté pour la saison d’été (17.000 Ha) pour les cultures précitées et qui sera mis en place à partir du mois de juin, permettra d’assurer la production en ces produits en automne pour couvrir les besoins de consommation jusqu’au mois de décembre 2020, souligne la même source.

Le ministère assure un suivi quotidien et rigoureux de la situation de la production et de l’approvisionnement du marché à l’échelle nationale depuis que l’état d’urgence sanitaire ait été décrété dans notre pays, rappelle le communiqué.

Et de noter que la conduite des opérations en matière d’assolement se fait conformément aux programmes définis avec les directions régionales, selon les spécificités des régions et dans le cadre d’une vision globale qui permet d’assurer l’équilibre en matière d’offre et de demande.

Ainsi, les récoltes d’hiver, les installations des cultures de printemps et d’été permettront d’assurer un approvisionnement normal et régulier du marché en produits agricoles, notamment ceux de grande consommation jusqu’au mois de décembre.

Le ministère assure en outre avoir pris les dispositions nécessaires pour garantir la mise en place des programmes d’assolement arrêtés pour un approvisionnement normal et régulier du marché jusqu’à décembre 2020. Le mode de gouvernance mis en place en relation avec les services provinciaux et régionaux de l’agriculture permet d’assurer un suivi quotidien de la situation de l’approvisionnement du marché et un suivi hebdomadaire de la situation des assolements.

Ce dispositif auquel sont associés l’ensemble des acteurs intervenant le long de la chaine agricole permet d’assurer une adaptation continue des différents programmes et de stabiliser le fonctionnement de la chaine de valeur agricole depuis l’approvisionnement en productions agricoles jusqu’à la mise sur le marché des produits.

A lire aussi


Communication financière

Communiqué de presse post Assemblée Générale Ordinaire de la société Aluminium du Maroc, réuni le 29 Juin 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.