La Banque mondiale lance une initiative pour les TPME dans la région Mena

Le Groupe de la Banque mondiale, en partenariat avec les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse, a lancé ce mardi 28 janvier la deuxième phase de son programme d’aide technique, d'une durée de 5 ans, pour améliorer l’accès au financement des TPE et PME. Ce programme vise plusieurs pays de la région Mena, dont le Maroc.

0-https://medias24.com//photos_articles/big/28-01-2020/banquemondiale0.jpg-oui
La Banque Mondiale lance une initiative pour les TPME dans la région MENA

Le 28 janvier 2020 à 14:15

Modifié le 28 janvier 2020 à 15:41

Selon les données de la Banque Mondiale, les très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) représentent environ 90% du secteur privé dans les pays de la région MENA et jouent un rôle crucial dans la création d’emplois et dans l’émergence d’une économie dynamique, compétitive et inclusive. Cependant, la capacité des TPME à se développer est très limitée, en grande partie à cause d’un accès très restreint au financement.

Ainsi, ce programme vise à promouvoir la création d’emplois durables et de stimuler la croissance économique, tirée par le secteur privé, dans la région Moyen-Orient et Afrique du nord (Mena).

Cette initiative permettra d’améliorer l’accès des TPME au crédit, grâce à la mise en place d’un environnement favorable, le développement des infrastructures des marchés financiers, ainsi que le renforcement des capacités techniques et financières des intermédiaires financiers. Ce programme se focalisera en particulier sur le soutien aux femmes entrepreneures et s’appuiera sur la technologie numérique pour stimuler l’inclusion financière.

Ainsi, ce programme d’aide technique sera mis en œuvre par la Banque Mondiale et l’IFC ( La Société Financière Internationale) à travers des projets régionaux ciblés et des initiatives axées sur les pays. Il vise à donner un coup d’accélérateur aux TPME en Algérie, en Egypte, en Irak, en Jordanie, au Liban, au Maroc, en Tunisie et en Cisjordanie et à Gaza (Palestine).

Dans cette deuxième phase du programme, les initiatives seront axées sur l’expérience acquise dans le cadre du précédent projet d’aide technique mis en œuvre de 2012 à 2018.

Durant la première phase, le programme a été mis en oeuvre au Maroc, en Tunisie, en Egypte, en Jordanie, en Cisjordanie et Gaza, en Libye et au Liban. Au total, 80 projets ont été lancés avec les résultats suivants:

-5.247.647 microcrédits ont été décaissés (58% aux femmes)

-69.075 prêts aux PME ont été décaissés (montant global: 7,9 milliards de dollars)

-336.867 emplois ont été créés grâces aux lignes de crédits du Groupe Banque mondiale

-18 lois/réglementations ont été promulguées

-100 entités et 2.356 TPME ont bénéficié des services d’assistance technique.

La Banque mondiale lance une initiative pour les TPME dans la région Mena

Le 28 janvier 2020 à15:33

Modifié le 28 janvier 2020 à 15:41

Le Groupe de la Banque mondiale, en partenariat avec les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse, a lancé ce mardi 28 janvier la deuxième phase de son programme d’aide technique, d'une durée de 5 ans, pour améliorer l’accès au financement des TPE et PME. Ce programme vise plusieurs pays de la région Mena, dont le Maroc.

Selon les données de la Banque Mondiale, les très petites, petites et moyennes entreprises (TPME) représentent environ 90% du secteur privé dans les pays de la région MENA et jouent un rôle crucial dans la création d’emplois et dans l’émergence d’une économie dynamique, compétitive et inclusive. Cependant, la capacité des TPME à se développer est très limitée, en grande partie à cause d’un accès très restreint au financement.

Ainsi, ce programme vise à promouvoir la création d’emplois durables et de stimuler la croissance économique, tirée par le secteur privé, dans la région Moyen-Orient et Afrique du nord (Mena).

Cette initiative permettra d’améliorer l’accès des TPME au crédit, grâce à la mise en place d’un environnement favorable, le développement des infrastructures des marchés financiers, ainsi que le renforcement des capacités techniques et financières des intermédiaires financiers. Ce programme se focalisera en particulier sur le soutien aux femmes entrepreneures et s’appuiera sur la technologie numérique pour stimuler l’inclusion financière.

Ainsi, ce programme d’aide technique sera mis en œuvre par la Banque Mondiale et l’IFC ( La Société Financière Internationale) à travers des projets régionaux ciblés et des initiatives axées sur les pays. Il vise à donner un coup d’accélérateur aux TPME en Algérie, en Egypte, en Irak, en Jordanie, au Liban, au Maroc, en Tunisie et en Cisjordanie et à Gaza (Palestine).

Dans cette deuxième phase du programme, les initiatives seront axées sur l’expérience acquise dans le cadre du précédent projet d’aide technique mis en œuvre de 2012 à 2018.

Durant la première phase, le programme a été mis en oeuvre au Maroc, en Tunisie, en Egypte, en Jordanie, en Cisjordanie et Gaza, en Libye et au Liban. Au total, 80 projets ont été lancés avec les résultats suivants:

-5.247.647 microcrédits ont été décaissés (58% aux femmes)

-69.075 prêts aux PME ont été décaissés (montant global: 7,9 milliards de dollars)

-336.867 emplois ont été créés grâces aux lignes de crédits du Groupe Banque mondiale

-18 lois/réglementations ont été promulguées

-100 entités et 2.356 TPME ont bénéficié des services d’assistance technique.

A lire aussi


Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Communication semestrielle 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.